AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Albrecht

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Albrecht

avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 09/09/2011

MessageSujet: Albrecht   Ven 9 Sep - 13:24

Prénom : Albrecht

Surnom : Faiblard, Gringalet, ...

Sexe : Masculin

Race : Homme

Age : Environ 25 ans

Apparence physique : On ne peut pas dire qu'Albrecht est fait de muscle. Ses nombreux surnoms en disent long sur le sujet. Il doit souvent lever les yeux pour regarder les autres car il ne jouit pas d'une grand taille. C'est un personnage effacé qui par son physique et sa démarche se fond facilement dans la masse. Il est si maigre, qu'on a l'impression qu'un coup de vent l'emporterai au loin mais des années de dur labeur ont sût forger une certaine vigueur, bien qu'invisible à l'œil nu. Son regard timide fuit celui des autres et se cache souvent derrière ses cheveux bruns. Il porte des habits troués de toile simple qu'il a dû réparer à de maintes reprises, ce qui lui donne un air de mendiant. En opposition, sa toilette est impeccable: Pas un poil de barbe de travers et des cheveux lisses et ordonnés.

Caractéristiques et défauts : Du fait de sa faiblesse, il a préféré cultivé son intelligence par une curiosité insatiable. Véritable touche-a-tout, Il peut créer des pièges et répare autant que possible les objets cassés qui lui tombent sous la main. Mais dans un monde où règne la loi du plus fort, il n'est pas souvent vu à sa juste valeur. Sous-estimé, lui même se sous-estime. Il n'a pas une très haute estime de sa personne. Trop souvent stigmatisé par le passé (a commencer par ses parents), il préfère rester seul qu'en bonne compagnie. Face à une femme, il perd tout ses moyens. Il est pacifiste dans l'âme mais si il doit défendre sa vie, il se fiera à son pistolet. Sa soif de connaissance est sans limite, son seul regret est de ne pas pouvoir être multitâche. Son vœu le plus cher est de pouvoir étudier de prés de nouvelles technologies toutes plus révolutionnaires les unes que les autres.

Histoire: L'île où vit Albrecht fût découverte il y a quelques centaines d'années, peu avant le début du calendrier grégorien, par deux colons amis de longue date. Ils fuyaient le monde des hommes se disputant une nouvelle terre qui plus tard s'appellera "Le continent", bien conscient qu'une guerre de grande envergure se préparait. Or, ils n'avaient nullement envi de se sacrifier pour une cause aussi bête que la poursuite du pouvoir. Ils s'enfuirent donc avec leurs femmes et partir vers un nouvel horizon, jusque maintenant méconnu. Pour eux, il était clair que si l'homme s'est mis à faire la guerre à l'homme pour des raisons aussi peu subtiles que le pouvoir ou la vengeance, c'est à cause de la culture. Les sciences leur ont permis de mettre en place des armes de plus en plus efficaces. L'économie a donné une valeur aux choses et même à l'homme. Celui-ci ayant un statut social, de l'argent, etc. L'homme ne peut être l'égal de l'homme. Du moins dans une société comme celle-ci. Ils sont donc venu avec leurs femmes ainsi quelques hommes mût par le même sentiment. Ils y créèrent une nouvelle société basé sur l'ignorance. Aucun d'eux n'avait le droit de mentionner l'existence d'un autre monde et la seule chose enseigné aux générations futures fût la langue commune. Celle qu'utilise les hommes entre eux car ils n'en connaissaient pas d'autres. Ils prirent également soin de détruire toute preuve du monde extérieur et ils apprirent à leurs enfants à vivre dans l'égalité. Tous travaillent pour la communauté. C'est ainsi que les générations futures viverent dans l'ignorance. Leur unique raison de vivre était le travail. Au fil des générations, afin de perdurer l'espèce humaine sur cette île, certains durent se marier avec des membres de leur famille car au final, chaque branche familial s'était unifié en une seule famille. Cette pratique s'est inscrit dans les mœurs mais ils rencontrèrent un problème majeure entraînant une nouvelle pratique. Certains enfants naquirent avec des dégénérescences physiques leur donnant un aspect monstrueux. Lorsque ces cas apparaissait, le bébé était abandonné dans la forêt où l'attendait une mort certaine. Notre héros ne faisait pas partie de ces enfants là, même s'il était né bien plus chétif que la normale. Ses parents espéraient le voir se muscler avec l'âge car la vie sur l'île était rude. Nenni. Voyant que leur fils restait toujours aussi maigre, aussi faible, ils jugèrent bon de l'abandonner alors qu'il n'avait que 10 ans, comme le voulait la tradition sur les enfants dégénérés. « A quoi bon nourrir un gringalet, et flemmard de surcroit? ». Il mit en application ce que lui avait appris son Oncle afin de vivre de la cueillette et de la chasse. Son Oncle était sûrement l'homme qui croyait le plus en lui avant son abandon, mais ne pouvais rien contre cette tradition qui l'a exilé sur la décision de ses parents, les seuls a pouvoir juger de cette décision.
Au bout d'un an, sa vie en solitaire ne lui plaisait plus. Ayant fait le tour de l'île maintes et maintes fois, il commençait à regarder vers l'horizon. Qu'y a-t-il au delà ? Peut être d'autres îles. Pourquoi la sienne serait-elle la seule existante? Et en lui brûlait le désir de découverte. Être celui de l'île qui aurait ouvert les yeux, le seul, l'unique, explorant de nouvelles terres, découvrant de nouvelles civilisations. Mais seulement voilà, il n'avait aucune idée de comment traverser toute cette étendu d'eau. (En effet, sa civilisation n'avait aucune connaissance en matière de bateau et de navigation, car il y a absence de toute éducation, de toute technique) Lors de ses escapades, il tomba un jour sur les vestiges d'un bateau dont la forme et la structure lui semblait imposante et étonnamment faite. Et ce qu'il découvrit le figea sur place. Des cadavres réduits à l'état de squelettes. Des mouches volants en tout sens et une odeur atroce lui soulevait le cœur. Il ressorti pour reprendre ses esprits et chercher un peu d'air frais. Puis il se mit à réfléchir.

*Ces cadavres sont humains. Or, personne de l'île ne vient par ici. Donc ils doivent venir d'ailleurs. Mais d'où ? Et cette grande masse de bois, a quoi peut-elle bien servir ? Ils sont venus grâce à cette chose à mon avis. Quand j'y pense, il y a eut une forte tempête, quelques mois auparavant. Ils ont dû passer non loin de là ce soir là et s'échouer. Cette chose doit donc pouvoir flotter sur l'eau et transporter des hommes. Un transportomme flottant. La voilà ma porte de sortie.*

Il réexamina l'intérieur en prenant ses prédispositions cette fois-ci. Ces hommes étaient accompagnés de nombreux objets inconnus. Un morceau de métal courbé qui coupe, des ronds dorés, un papier avec des dessins bizarres et j'en passe et des meilleurs. Il se mit alors à fabriquer son propre bateau, résolu à quitter cette île et découvrir de nouvelles civilisations, de nouvelles technologies. Au bout de quelques années, le résultat était fini. Il avait également ajouté un long bâton dont l'une des extrémités était plus large. Il appela ceci, le pousse-vague. Il rassembla des vivres et partit à l'aventure, dans la direction du couchant. Il avait maintenant 15 ans. Les jours passaient et ses réserves diminuaient. Dans quel folie s'était il entraîné? Mais il était trop tard pour revenir en arrière. Il avait atteint le point de non retour. Il continua jusqu'à perdre connaissance. Il pensait avoir payé sa sottise de sa vie et que son temps était venu. Puis il se réveilla dans un lit qui tanguait. Il regarda autour de lui et vit un homme de dos fouillant un tiroir. Il en émanait des bruits de métal. Sûrement des outils. Il se retourna et s'exclama :

"Ah! Tu te réveille enfin! J'ai cru que ça n'arriverai jamais!

-Gné ?

-Bienvenue sur le Neptune! Vaisseau marchand, et pirate lorsque l'occasion se présente. Je suis Magnus, le médecin du bord!

*Pirate? Vaisseau? Qu'est-ce que tout ceci? Suis-je en train de rêver. Et quel est cet étrange lit qui bouge tout seul?*

- Gné ?

-Mais dis moi, as tu reçu un coup sur le crâne ou es tu vraiment ignorant?"

Albrecht lui expliqua alors avec une voie rauque et difficulté en essayant de retrouver son usage de la parole après toutes ces années de mutisme, d'où il venait, qu'il n'avait aucune connaissance du monde extérieur, tout comme les autres habitants de son île, et pourquoi il est partit.

"Oh, je vois! Je crois qu'on va avoir du boulot! Mais d'abord, laisse moi te présenter le capitaine qui t'a accepté à bord! CAPITAINE!! cria-t-il au plafond!

-J'arrive, Mr. Magnus! répondit une voix grave et puissante à travers le bois!"

C'est alors qu'un être au pas pesant fît son entrée. Cet être humanoïde n'avait rien d'un être humain. Il était poilu, son visage balafré au niveau de l'œil droit était surmonté de deux grandes cornes capables de transpercer la chair. Son museau ressemblait à celui d'une vache.

"Ah! Qu'est-ce que c'est que cette drôle de créature? s'exclama Albrecht dans sa surprise.

-Désolé, j'ai oublié de te prévenir. Vois-tu dans le monde, il existe d'autres races que les humains. Et le capitaine est ce qu'on appelle un minotaure. Ne t'étonne pas trop si tu vois d'autres créatures humanoïdes comme le capitaine.
Puis le capitaine pris la parole:

"Bonjour, je suis Braham'Til, capitaine de ce navire. Nous t'avons trouvé sur une barque de fortune il y a de ça trois jours.

-Vous voulez parler de mon portomme flottant?

-Appelle ça comme tu veux, ptit gars. C'est toi qui l'a construite?

-Oui monsieur.

-On peut dire que tu tombe à pique. Il se trouve justement que le charpentier de bord à besoin d'un assistant dans ses travaux de maintenance du bateau. Si tu veux gagner ta croûte, obéis au moindre de ses ordres.

-Très bien, monsieur. Et durant ce voyage, pourrais-je également avoir des infos sur ce monde tout nouveau pour moi ?

-Bien sûr, tu auras tout à fait l'occasion d'en apprendre plus sur nous. Questionne donc le charpentier, le médecin ou même les autres membres d'équipage en dehors des heures de travail"

C'est ainsi que pendant une dizaine d'année, Albrecht a sillonné les mers en compagnie de cet équipage. Il a alors pu affiner ses connaissances en terme de bricolage et obtenir quelques notions de mécanique. S'étant rendu compte que les connaissances étaient souvent contenus dans les livres, il insista pour que le médecin lui apprenne à lire, pouvant ainsi satisfaire son désir d'omniscience. Bien entendu, une vie de pirate connait également des temps de combat mais ceux-ci n'était pas ses préférés. Mais il se devait de défendre sa vie. C'est pourquoi il appris à se servir du pistolet, n'arrivant jamais à se familiariser avec la lame. Aujourd'hui, il a 25 ans et il a la ferme envie de découvrir la ville de Clavinia dont tout le monde à bord en louait les beautés et mérites. Alors que l'équipage y accosta, il demanda la permission de rester sur place. Le capitaine n'y vît aucun inconvénient. Albrecht est fin prêt à faire la connaissance de cette ville et cherche maintenant acquérir de nouvelles connaissances en terme de mécanique et veut se faire un nom dans ce milieu au sein des pirates.

Profession : Souhaiterait devenir apprenti charpentier naval pour gagner sa croûte et réfléchir à ses inventions le reste du temps


Compétences :
-Mécanique (2 => Bricolage)
-Tir(1 => Base de Tir (pistolet) )
-Connaissance (2 => Déchiffrage)
-Navigation (1 => Marin)


Dernière édition par Albrecht le Dim 2 Oct - 10:40, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MJ

avatar

Messages : 190
Date d'inscription : 31/03/2011

MessageSujet: Re: Albrecht   Sam 10 Sep - 17:08

Alors, pour l’apparence physique, je voulais simplement savoir si le fait de détailler aussi peu était voulu ? Puisque si je comprend bien, dans ce cas l’intention est de dire qu’il a un physique vraiment banal et effacé. Ce qui me va parfaitement si c’est fait exprès. ;)

Pour le caractère rien à redire.

Par contre pour l’histoire, l’idée que tu veux exploiter est une bonne idée de départ. Mais il faut voir aussi que forcément, venir d’une île qui n’a jamais eu aucun contact avec l’extérieur implique quelques contraintes de cohérence.

La principale c’est que si Albrecht viens d’une île qui ne connait rien de l’extérieur, alors il ne sait rien de l’extérieur. Et parler aussi bien la langue commune à l’extérieur quand on a absolument jamais été en contact avec quelqu’un qui la parlait, c’est tout de même un sacré coup de bol.
Logiquement, à son premier contact avec n’importe qui qui ne soit pas de son île natale il devrait parvenir à comprendre ce qu’on lui dit à peu près aussi bien que toi si tu te retrouvais sur un vaisseau spatial extra-terrestre face à des gens qui parlent le Klaptonien commun de la galaxie d’Andromède.
Donc au niveau du dialogue je crains qu’une grosse adaptation ne soit nécessaire. ;)

Après, pour les détails :

- Tu semble dire que la population de l’île est vraiment vraiment petite, mais à moins de quelques centaines d’individus (ce qui reste petit), si la population n’a jamais eu le moindre contact avec l’extérieur de mémoire d’homme, il y a des risque vraiment très élevés de consanguinité.
C’est juste un détail scientifique, mais quand tu dis « Albrecht est né sur une petite île composé d'une communauté qu'on ne pourrait même pas caractériser de village. » moi j’imagine 20 ou 30 et je me dis que ça pose un problème ^^

- Je trouve dommage que tu n’ai pas un peu plus décrit la culture de base d’Albrecht. Je suis curieux ^^

- C’est étonnant qu’un bateau qui se dit au service de Clavinia mette plus de 10 ans avant d’y faire escale.

- La façon dont le capitaine fait confiance à un sauvage qui a construit un radeau pour entretenir son navire, c’est osé. Moi je me serai méfié ;)

- Passer 10 ans sur un navire et n’y gagner aucune compétence de marin, c’est tout de même dommage (ne serait ce que pour ne plus être sujet au mal de mer).

- Où Albrecht a-t-il appris à lire ?

Voilà. Donc comme tu l’auras compris ton histoire part sur une idée de base qui est bonne, mais fait preuve de beaucoup trop de naïveté dans sa construction pour que je puisse te valider ainsi. Essaye d’y mettre de la cohérence en te basant sur mes remarques et signale moi quand tu auras édité. :)

Bon courage,
MJ.

_________________
Crédit avatar : *deathtoll1912

On ne contrarie pas celui qui joue avec les fils auxquels tient votre vie…
…surtout quand il a une paire de ciseaux à la main.


Pour dialogue : MJ.Maynlie@hotmail.fr
(Veuillez prendre rendez-vous par mp.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Albrecht

avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 09/09/2011

MessageSujet: Re: Albrecht   Dim 11 Sep - 17:44

Sa y est! Ma présentation à été édité!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MJ

avatar

Messages : 190
Date d'inscription : 31/03/2011

MessageSujet: Re: Albrecht   Mer 14 Sep - 21:47

Bonsoir, Albrecht, et désolé pour la réponse tardive (pour diverses raisons incluant un internement en chambre capitonnée, ta fiche a changé de MJ en passant ^^"). Malheureusement, il reste encore pas mal de problèmes dans cette nouvelle version.

Alors pour commencer, la remarque sur la consanguinité ne visait pas une dimension morale des habitants, mais s'intéressait plutôt à des problèmes de dégénérescence au fil des générations : pour ça, qu'ils aient ou non une certaine éducation, je t'assure que ça risque de leur poser des problèmes.

Si les premiers colons ont pris soin de détruire toute preuve du monde extérieur, comment ont-ils pu commettre la bêtise de laisser un navire intact ? C'est pourtant pas si compliqué que ça à détruire aussi (car contrairement à ce que tu dis, si, ils pouvaient tout détruire). Cela dit, après quelques siècles, j'ai peine à croire que la carcasse trouvée par Albrecht existe encore.
Si Albrecht est capable de faire les travaux requis pour construire même un simple radeau (donc sans compter tout ce qu'il peut faire après sur le bateau), comment peut-il rester aussi frêle ? Faire de l'exercice physique, ça muscle, quand même. Surtout s'il compte ramer ensuite : c'est pas une activité de tout repos non plus.
Lorsque Albrecht trouve ce qu'il considère comme une preuve de l'existence d'autres civilisations, comment peut-il arriver à la conclusion que les autres ne le croiront pas ? Pour lui, il a une preuve, un truc concret à montrer... Il faut parfois moins que ça pour convaincre des foules, surtout si celle-là est aussi bête que tu le dis. Cela étant, une carcasse de navire, ça peut indiquer un passé sur mer, passé éventuellement oublié, mais je ne vois pas bien en quoi ça prouve l'existence d'une autre civilisation.
Albrecht est un sauvage qui a quelques prédispositions pour le bricolage. Pourquoi le médecin s'est-il mis en tête de lui apprendre à lire ? Pour une majeure partie de la population, ne pas savoir lire ne pose aucun problème. En quoi Albrecht est-il donc différent ? En clair, pourquoi tiens-tu à ce qu'il sache lire (et pourquoi lui-même y tient-il, du coup) ?

Voilà, vu que je viens de reprendre ta fiche, je vais m'arrêter là dans un premier temps. Si tu as trop de difficultés, j'essaierai de t'aider à trouver des réponses à toutes ces questions la prochaine fois. ;)

_________________
Crédit avatar : *deathtoll1912

On ne contrarie pas celui qui joue avec les fils auxquels tient votre vie…
…surtout quand il a une paire de ciseaux à la main.


Pour dialogue : MJ.Maynlie@hotmail.fr
(Veuillez prendre rendez-vous par mp.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MJ

avatar

Messages : 190
Date d'inscription : 31/03/2011

MessageSujet: Re: Albrecht   Mar 11 Oct - 21:17

Bonsoir, Albrecht.

J'apprécie l'effort que tu as fait pour répondre aux questions que j'avais soulevées, sans pour autant tomber dans la facilité d'utiliser directement les idées que je t'avais proposées par MP. Je te remercie donc de ta patience et de ta bonne volonté. Je n'ai pour le moment pas grand-chose à redire sur ta fiche, il me semble donc qu'elle peut passer l'étape de la validation.

[Fiche validée !
Tu peux à présent poster dans les parties RP du forum et commencer à jouer.
Et maintenant, il est temps de voir comment tu vas t'en sortir dans notre univers...
Place à tes aventures !]

_________________
Crédit avatar : *deathtoll1912

On ne contrarie pas celui qui joue avec les fils auxquels tient votre vie…
…surtout quand il a une paire de ciseaux à la main.


Pour dialogue : MJ.Maynlie@hotmail.fr
(Veuillez prendre rendez-vous par mp.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Albrecht   

Revenir en haut Aller en bas
 
Albrecht
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maynlie :: Administration :: Registre :: Fiches validées-
Sauter vers: