AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Ce qui se boucle, ce qui commence et une promesse.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anna
Personne Bannie
avatar

Messages : 351
Date d'inscription : 04/04/2011
Localisation : Sparta

MessageSujet: Ce qui se boucle, ce qui commence et une promesse.   Jeu 5 Jan - 3:10

Tu es vraiment sûre de ce que tu fais ?
*Non.*
Bon, bah alors ?
*J’ai pas le choix.*
On a toujours le choix.
*C’est trop dangereux de rester. Je ne veux pas qu’il arrive des choses à Nina par ma faute et je ne pense pas que monsieur Valentine me retrouvera ici. Je ne peux pas l’attendre plus. Si jamais ce n’est pas lui qui me retrouve en premier je…*

Anna jeta un regard attendri à la jeune fille qui dormait paisiblement dans son lit. Elle avait ressassé la situation une bonne partie de la nuit et avait a peine fermé l’œil. L’atmosphère était fraiche et la nuit résistait encore face aux toutes premières lueurs bleutés annonçant l’arrivée de l’aube.
Dehors, un verre rempli de sang avait séché depuis longtemps. C’était le second que la naga avait placé avec l’espoir d’allécher son chevalier servant. Mais elle finit par se rendre à l’évidence : le gps (géolocalisation piste sanguine) de son protecteur devait être défectueux. Anna ne croyais pas qu’il ai pu lui raconter des salades. Cinq siècles de salades cela faisait beaucoup de légumes verts pour un carnassier. Mais force était de constater qu’il mettait trop longtemps et que chaque heure qui passait faisait un peu plus craindre à la fuyarde un débarquement en masse dans sa chambre à coucher.

Donc, la jeune naga était vraiment certaine de ce qu’elle faisait.
*Oui, mais c’est pas facile.*
Les meilleurs moments ont une fin. C’est mieux que tu la choisisse, la fin.
*C’est pas juste >.<*

Les moments magiques se succédaient depuis qu’elle était parti. Mais après son expériences de l’auberge, Anna savait que la vie qu’elle repoussait de toutes ses forces derrière elle pouvait faire irruption à tout moment. Et l’affection qui gonflait son cœur pour cette jolie doctoresse la poussait à la laisser tout en la chargeant de regrets.
La serpentine penchait la tête sur la gauche et ses mains s’activaient dans ses cheveux. Elle était prête à partir. Ce n’était pas comme si elle possédait grand chose. Mais elle s’inquiétait. Qu’allait penser Nina de ce départ précipité ? Allait-elle le prendre comme un abandon ? Anna ne le savait pas, mais elle ne voulait pas attendre pour s’expliquer, ça ne ferait que rendre les choses plus difficiles. Elle avait essayé de rester vague au sujet de son passé, pas parce qu’elle ne voulait pas le raconter mais parce qu’il y avait sur le visage de la blondinette une innocence qui donnait envie de la préserver. Elle n’avait pas voulu l’effrayer par des détails peu reluisants et le poids d’une menace permanente, et l’avait laissé tirer ses propres conclusions. Mais peut-être s’était-elle attendu à ce qu’elle l’avertisse avant de partir à l’aventure. Qu’elle lui promette de revenir. Au moins un baiser d’adieu…

Anna saisi les ciseaux dans la trousse de médecine et les amena à sa tempe gauche. Elle ne pouvait pas laisser de message à Nina. Elle avait regardée, fascinée, les livres remplis de symboles incompréhensibles de sa compagne, ainsi que ses gestes habiles lorsqu’il lui arrivait de noter quelque chose. Mais ça ce n’était pas dans les connaissances de la naga. Elle devrait être moins explicite. Plus personnelle.

Délicatement, elle remis le ciseau à sa place et termina la boucle de son ouvrage. Elle se glissa jusqu’au lit et se pencha sur la fine main qui dépassait des draps. Avec légèreté et concentration, Anna fit un nœud pour achever l’anneau et le laissa glisser contre la peau de son amante.

*Je suis désolée. J’espère que tu comprendras. Je reviendrai.*

Puis la naga se mordit la lèvre pour retenir le baiser qui risquait de réveiller la belle endormie et s’arracha à la douceur de cette vision. Elle se faufila par la porte et la referma doucement derrière elle. Elle laissait un cocon de douceur derrière elle pour se lancer tête la première dans la grande aventure. Elle avait une journée devant-elle pour trouver son vampire. Il fallait d’abord qu’elle cherche les meilleurs lieux où s’informer et…

Dans la chambre la tresse de cheveux bleutés qui ceignait le poignet de Nina ne tarderai pas à se colorer aux premières lueurs de l’aube. Ce bracelet et des souvenirs, c’est tout ce que la serpentine laissait à la doctoresse.

Un cercle d’adieux pour fermer la parenthèse.
Comme la fin d’un rêve.

_________________
À avoir la langue trop bien pendue
… on apprend vite à ne pas parler la bouche pleine.
Avatar©️ : ravenskar
Compétences :
Naga — Souplesse 6 | Pureté 4 | Constriction 4 | Sens reptilien 4
Naga — Sang froid 2
Pirate — Marin 1 | Tir (couteaux) 1
Coq — Cuisinière 4
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Ce qui se boucle, ce qui commence et une promesse.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maynlie :: Ville Haute :: Hôtellerie-
Sauter vers: