AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 William Kidd

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
William Kidd

avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: William Kidd   Lun 9 Jan - 21:06

Prénom :
William

Nom :
Kidd

Surnom :
Il n’en a pas en tant que vampire, mais les gens l’appelaient Le Kidd.

Race :
Vampire

Age :
27 ans

Description physique :
Il doit mesurer 1m 85 pour environ 85 Kg. Un masque sur son visage, on ne distingue pas un brin de sa peau, son identité est donc inconnue des gens, c’est surtout pour se cacher du soleil qu’il porte ça, mais la douleurs n'en reste pas moins existante. Par contre sa posture laisse paraitre une musculation imposante. Une plume sur son tricorne, un jabot blanc pur noué a la perfection et une longue veste noir intrigue certains passants. Il aime surprendre, mais c’est surtout parce ce qu’il se sent bien qu’il porte ces vêtements.


Caractère et défauts
A travers son masque, William et plutôt quelqu’un de convivial, il aime discuter et puise sa force dans son entourage. Les sensations fortes le charge aussi bien que les bons sentiments de son entourage. Plus il y a des émotions et de la panique, plus il est actif et sûr de lui-même. Il est entièrement prêt a assumer la responsabilité dans les situations les plus critiques.


Histoire
La vie est trop courte pour vivre dans un monde de merde... Pourtant, dans ce monde chaque personne me connait, certain diront que j'ai la belle vie, moi aussi. Pour faire dans la simplicité, je suis celui qui empli vos rêves et les réaménage à la fois. Maintenant tout s’achète: L'amour, l'art, le Monde, vous, moi. Je ne fais pas dans la dentelle, et pour tout vous dire je vous utilise dans le seul but de vous enfoncer encore plus dans votre stupidité, et sa me fais rire. Tous les moyens sont bons pour vous rendre accro. Bons selon vous. Mais vous ne demandez jamais rien de nouveau, l'ennui, c'est par là que tout a commencé et que tout finira je pense.

J'ai fini par tout abandonner, une soudaine envie de changer, d’être vous, de réussir et surtout d’échouer, ne pas avoir le destin seulement entre mes mains.

Laissez-moi revenir quelques temps en arrière, et je vous raconterai tout, du début, jusqu’à aujourd’hui.

Je suis né à Teled. Une île au Service du gouvernement et ou la totalité de la population est humaine. C'est là où j'ai grandi dans une famille importante sur cette île, et pas qu’ici, à ce qu'il parait. J'y ai grandi sans grande difficultés ni mésaventures dans l'une des plus imposantes résidences situées sur le plateau de Teled, Mizzar. C'est ici que "nous" vivons. Aristocrate, noble en tout genre, il y avait même un homme haut-gradé dans le gouvernement qui y avait pris comme pavillon secondaire le plus grand château de Mizzar. Pour vous dire ! Bref vous imaginez.
Par contre, je n'ai jamais réussi à m'entendre avec aucun des gamins de mon âge a l’époque, tous aussi empotés que les autres, passant leur temps à la capitale de Teled pour injurier voir caillasser les minots qui eux faisaient tout ce qui étaient en leur pouvoir pour réussir. Je n’étais aucun d'entre eux, méprisant le Haut Plateau et ayant pitié du reste de la communauté, je ne ferai partie de aucune de ces sociétés.
Jusqu’à l’âge de quinze ans j'ai su m'occuper de toutes les manières possibles, l’esthétique est devenu une chose importante pour moi, j'aime chanter danser peindre, je joue aisément du piano et du violon, c'est ma mère qui m'avais formé avant de décéder trois mois après. Tragique accident me diriez-vous..
La quasi-totalité du plateau de Mizzar a été ravagé par une horde de pirates venus dérober trésors, argent et femmes. La seule femme que j'aimais a été massacrée devant mes yeux par des barbares sans scrupules. Mon père lui a été capturé, puis rapidement jeté au requin selon les dires .. je ne le connaissais pas beaucoup de toutes façons. Le gouvernement n'allait pas tarder à faire payer à ces bandits les frais de leurs actes, et j'en souriais d'avance. Oui mon caractère avais changé après cette histoire, mais bon, qui resterais de plomb face à cinq chiens en rute frappant et martyrisant sa propre mère? Pas moi. Mais malheureusement personne ne vint nous venger.. Pourquoi? Le gars du gouvernement dont je vous ai parlé, vous vous souvenez? Et bien il a décidé de faire passer ce génocide par un accident en échange de la vie de sa femme et de ses deux gosses ! La parole d'un militaire vaut mieux que la parole de tout un peuple en deuil .. Quel con.

Apres quoi le reste de survivants de Mizzar ruiné jusqu’au cou devinrent tous de simples citoyen, et pire enfaîte. Le peuple de Teled refusa notre arrivée a la capitale et enterra a l'esclavage le reste des Pur-sang de cette île. Par mépris je suppose. Moi, par chance étant gamin, j'ai évité tout ça, j'ai quand même vécu dans la rue mais sa doit être bien mieux que le reste de mes congénères. Je ne vais pas épiloguer sur cette partie de ma vie, je me suis taillé les veines pour réussir. Plus que les autres.

C'est comme ça que je suis devenu important, j'ai rejoint la société qui a eu la plus grande idée au monde. Faire de l'Homme un véritable Bizness. On s'est très vite attaqué à ce qu'il convoitait le plus, on le faisait rêver mais en échange, il s'imaginerait une autre chose qui lui semblerait encore plus invraisemblable, mais pas plus que toutes les autres en fin de compte. La publicité, un sacré bordel. A être trop riche c'est là que tout a commencé, ma vie, mes problèmes.. Enfaite je suis tombé dans l'alcool et pour faire simple tout semble parfait jusqu'à ce que ça s'arrête. Tout deviens ennuyeux, la vie, l'amour, vous, moi. Surtout moi.

Motivé, je décide de tout savoir sur l’univers qui m’entoure, l’Archipel de Maynlie. Je fais des recherches, on fait des recherches pour moi, mais peu de choses concluantes. Un truc m’a pourtant tapé à l’ œil, « Serthaless » l’ile des vampires, pis sa position géographique était simple, assez loin au Nord-Ouest une île seule au monde. Ni une ni deux je prends ma décision, je sors de la capitale, j’atteins le port. Je suis acclamé par la foule, heureuse de me voir sur le chemin, les gens s’écartent pour me laisser passer, je prends le premier bateau venu, et j’enlève le nœud d’amarrage. Plongeant ma main dans ma poche arrière droite, je sors ma boussole en direction du Nord-Ouest. Et je pars, sous les acclamations du peuple en plus..
Près d’un mois de navigation, heureusement que la soute était pleine a l’intérieur du bateau, j’avais suffisamment de vivre si je m’y prenais bien. Les dix premiers jours je croisais marchands, évitait pirates, accostais sur les iles les plus amicales. Puis au fur et à mesure que je m’éloignais de la population, j’entrais dans un océan nuageux, ténébreux. J’dirais même obscur, tu vois ? Les prochains jours furent les pires de ma vie... Une pluie battante a longueurs de journées et je ne voyais plus le jour depuis une éternité à mon gout. Pis les maladies, je t’en parle pas.

La fin de mon voyage est proche, j’aperçois la Terre en vue, je la reconnais d’une évidence avec son air lugubre et dénué de sens, des dizaines de pic de montagne sur lesquels prospéraient des beffrois eux même dénués de sens. J’accoste sans aucun accueil de la part de l’ile et regarda avec attention le premier beffroi. A environ dix kilomètres de hauteur. Ma prochaine destination allait être rude à traverser. Un périple qui dura trois jours entiers. Sans manger, et pis le peu d’eau qu’offrant cette planète a sa nature me fit arriver au sommet agonisant, je n’étais parvenu la haut seulement par cette force mentale qui me poussait à continuer. Un pied à terre, j’aperçus au loin l’entrée du beffroi et une ombre imposante a sa droite. Soudain mes forces m’abandonnèrent, je m’éclatai la tête contre le sol sableux de cette terre et dans l’incapacité de bouger un seul de mes membres. Apres plusieurs minutes un homme se posta devant moi.

Le peu de force qui me restais me servi à attraper sa jambe de ma plus forte poigné. Il baissa le regard vers moi, la main tremblante, les yeux plein de conviction, je réussis a entre-dire mon souhait le plus fort :
« Je .. je veux devenir Vampire .. »
Apres sa je perdis connaissance.

Je me réveilla dans une grande pièce sombre,le brouillard continuel m’empêchais de distinguer la porte qui se trouvait pourtant a quelques mètres. En fronçant les sourcils j’aperçus une commode non loin de l'entrée, usagé par le temps sur laquelle se trouvait quelques bougie, entièrement consumées. Je m'en approcha et tira sur la poignée, Elle était scellée par le froid, et n'allais pas tarder a céder sous la force que j’exerçais. Quand elle lâcha, une vague de froid vint remplir la salle. La température devait maintenant avoisiner les 0°. A l’intérieur se trouvait plusieurs babioles recouvert de poussières. Un masque blanc attira mon attention puisque c’était le seul objet qui semblait propre donc récemment placé ici. Je l'ai pris avec moi et franchit la porte. En sortant de la chambre, la première chose qui m'étonna était l'immense escalier en marbre qui montait jusqu'au dernier étage du bâtiment. Le beffroi était peu éclairé voir pas du tout a certain recoin ce qui donnait a cette tour un aspect froid et effrayant, suffisamment pour me donner un frisson qui parcouru tout mon corps. Des chiroptères semblaient avoir envahi tous les recoin sombre de la pièce, la tête a l'envers, le regard fixé sur moi je gravis les premières marches du perron avec inquiétude. De la lumière se dégageait du dernier étage, c’était selon ma logique implacable le repère du Vampire qui vivait dans ces lieux. Arrivé en haut le sol devait être a une centaines de mètres, on ne le voyait même plus pour dire.
Démesurée, c'est le mot qui correspond le mieux a la description de la porte d'entrée, plusieurs mètres de haut, orné d'or et d'argent. Elle était somptueuse.
Je n'eu le temps de toucher la poignée que celle ci s'ouvrit, mon odorat me fit remarquer une odeur de vieux bouquins, en effet, deux imposantes bibliothèque se tenait contre les deux mur. Au milieu de la salle se trouvait un bureau quasiment vide. Une plume, un encrier, une feuille.

"Je t'attendais mon enfant."

Une voix sortit de derrière la bureau, sur un fauteuil face au mur d'en face.

"Tu fais désormais parti des notre, surtout parti de moi. Je ne suis pas en mesure de te former, les lois sont strict ici. Aussi, je te conseille de ne pas flâner longtemps sur cette île, ta mort s'en suivra. J’espère seulement avoir fait le bon choix en vous rendant ce service.
Reprenez votre voyage, entreprenez vos rêves, réalisez vos convictions, nous nous retrouverons a l'aube d'une nouvelle ère.
"

A la suite de ces mots rien ne pu sortir de ma bouche. je regarda le masque que je portais dans la main droite, une inscription était marquer a l’intérieur."Vampire Von Sebastian". La vampire qui se trouvait en face de moi ..
Je le mit sur mon visage, il épousa parfaitement mes formes puis je tourna des talons, en direction de la porte je marchait d'un pas décider. Avant de franchir la porte j'entendit cette dernière phrase:

" Une barque t'attend, Bonne chance.
-Merci maître."


[…]


Je suis le Dernier des Kidd, Le kidd et Maynlie est ma future épopée.


Métier: Il n'en a pas pour le moment, Mais son ancien travaille lui a permis d’acquérir un charisme certain, et a appris à manipuler des sommes d'argent importantes.

Compétence:
Athlétisme 1 (musculation plus importante depuis sa transformation)
Agilité : Souplesse 1 (Etant jeune, il a maîtriser un minimum équilibre et de souplesse a force de fuir l'autorité quand il volait ou autre.)
Marin 2 ( Il a réalisé de nombreux voyage d'affaire en mer, cela lui a permis d'en apprend suffisamment pour voyager seul sans encombres, du moins il l’espère ! )
Base offensive (Tonfa) 1 Pratiqué durant son enfance il n'a que quelques bases de combat rapproché, mais suffisamment pour se défendre d'un agresseur lambda)



Dernière édition par William Kidd le Mar 17 Jan - 0:26, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MJ

avatar

Messages : 190
Date d'inscription : 31/03/2011

MessageSujet: Re: William Kidd   Jeu 12 Jan - 22:42

Bonsoir, William Kidd, et bienvenue sur Maynlie.

Bon, il y a quelques petites choses à revoir, pour cette fiche. Je vais essayer d'expliquer rapidement ce qui a pu me gêner au cours de ma lecture.

Pour commencer, j'ai remarqué pas mal de petites fautes, qui n'empêchent pas de comprendre, mais qui nuisent petit à petit au confort de lecture, c'est dommage.

Citation :
Un masque sur son visage, on ne distingue pas un brin de sa peau, son identité est donc inconnue des gens, c’est surtout pour se cacher du soleil qu’il porte ça, mais la douleurs n'en reste pas moins existante.

Je crois que je n'ai pas tout saisi, là, de quelle douleur parles-tu ?

Cette histoire de publicité, j'avoue que j'aimerais bien que tu développes. Dans la mesure où Octave Parango est bien un produit de la société qui l'a créé, j'ai du mal à imaginer Kidd de la même manière dans une société si différente. Je ne prétends pas qu'il n'y ait aucun point commun, bien sûr, mais les moyens sont clairement différents, sur le plan technologique, sur le plan des transports et d'autres encore : tu le remarques toi-même, il y a une bonne partie de la population qui a du mal à joindre les deux bouts et ne peut donc guère être intéressée par la pub, je pense. Donc voilà, je voudrais que tu m'en dises plus sur le sujet. :)

J'aime aussi le fait que tu passes d'une idée d'ennui à la si grande motivation de William Kidd. En outre, je ne vois pas trop comment un publicitaire peut ainsi devenir la superstar du coin, comme ça semble être le cas dans ton histoire... ^^

Sinon, les Vampires ne se regroupent pas sur une île. D'après la fiche de race, "[l]es Vampires sont avant tout solitaires." Il faudrait donc revoir cette idée.

Pour le reste, en admettant qu'un Vampire décide effectivement de contaminer ainsi un inconnu sans chercher à le former le moins du monde par la suite, je ne te cacherai pas que ton personnage semble déjà mort malgré tout. Pourquoi ? Ben, pour moi, si un Vampire se trouve à un endroit où il y a "[l]e ciel bleu a perte de vue", c'est qu'il est sans doute exposé au jour : en tant que naufragé, à ce moment-là, je dirais que tu n'as pas vraiment pu t'habiller avant, ce qui fait que ton personnage s'est volatilisé. Sauf, bien sûr, si tu revois un peu ce passage. =p

Sinon, pour les compétences :
Je constate déjà que tu n'as absolument aucune compétence de marin : pour quelqu'un qui a entrepris un long voyage seul sur un bateau, ça me paraît plutôt... Et bien, disons que tu étais mort avant d'arriver auprès de ton Maître, en fait... ^^
Une arme de coude, désolé, mais je ne comprends pas trop de quoi il s'agit, j'aimerais que tu expliques. À part ça, ce genre de compétence ne se transmet pas par le sang du Maître, tu vas devoir chercher une autre justification si tu veux maîtriser cette arme.

Voilà, je crois que c'est tout ce que j'ai à dire pour l'instant, je te laisse donc revoir ta fiche pour modifier les points que j'ai relevés. N'oublie pas de prévenir quand tu auras fini d'éditer.

_________________
Crédit avatar : *deathtoll1912

On ne contrarie pas celui qui joue avec les fils auxquels tient votre vie…
…surtout quand il a une paire de ciseaux à la main.


Pour dialogue : MJ.Maynlie@hotmail.fr
(Veuillez prendre rendez-vous par mp.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William Kidd

avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: William Kidd   Jeu 12 Jan - 23:23

Merci pour cette réponse remplies de choses a corriger pour moi :)

Je vais suivre tes points et expliquer pour certaines, et pour d'autres corriger sur ma fiche.



Citation :
Je crois que je n'ai pas tout saisi, là, de quelle douleur parles-tu ?

Le fait de s’être informer sur les Vampires lui a permis de savoir qu'ils ne supportaient la lumière du Soleil, c'est de cette douleur que je parle, il a effectivement pris ce masque avec lui durant son voyage


Ensuite en se qui concerne la publicité le personnage de Octave m'as inspiré je l'accorde mais la publicité elle a été inventée vers la fin de l'époque Victorienne / Début pré steampunk, c'est donc selon moi un moment ou les gens justement se sont intéressés à cette nouvelle chose qui est la publicité, après pour le fait d’être connu, sa se rejoint ; Nouvelle invention -> les Homme en rapport sont forcément connu du monde
Le caractère de mon personnage radote un peu sur le fait d’être une Superstar, mais il le vit comme ça.


Pour l’île des Vampire je proposais un île qui sur lequel sont bâtit des beffrois comme expliquer dans l'histoire, et pour le côté solitaire, j'avais imaginer un beffroi pour pour chaque vampire vivant sur cette île, il ne vivent pas en communauté, j'en suis conscient.
J’avoue avoir du mal a expliquer comment je l’interprète, plutôt comme une archipel avec des îles toutes semblables ou les Vampires se rassembleraient en cas exceptionnels ou autres. Outre ça, il ne se vois pas tout les jours à la tavernes du coin boire un coup.


En finissant par la contamination, le naufrage et le reste je vais revoir ça, je n'ai aucune chance de survie, je l'avais complètement oublier ^-^


Comptétence de meme.
Arme de coude -> Tonfa

[EDIT]
Marin: 2 points suffisent-ils pour le voyage que j'ai mené?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MJ

avatar

Messages : 190
Date d'inscription : 31/03/2011

MessageSujet: Re: William Kidd   Ven 20 Jan - 2:11

Pour te répondre, d'abord, en fait, la publicité date de bien avant de l'époque victorienne, au sens strict du terme : "On trouve, dès l'Antiquité, des publicités sous forme de fresques vantant les mérites d'un homme politique ou des annonces de combats de gladiateurs." Cela étant, je reconnais que c'est sans doute à l'époque victorienne qu'elle a commencé à prendre réellement son envol, notamment par le biais des affiches qui permettaient de plus en plus de liberté.

Maintenant, ce sujet n'est pas un débat sur la publicité, mais bien une fiche de personnage, je crois... Venons-en donc au fait.

Comme je le disais déjà avant, j'aimerais que tu développes le concept de la publicité faite par Kidd : ne serait-ce qu'un exemple de réussite, qu'on comprenne comment il a réellement pu avoir du succès et devenir si important (ce qui inclut son caractère important, entendons-nous bien).

Dans la mesure où tu expliques que c'est surtout le caractère de Kidd qui le fait se prendre pour une star, je vais accepter ce point.

En ce qui concerne l'île des Vampires, j'en ai parlé pour être sûr, mais même avec ton interprétation, ça ne passe pas très bien. Ce genre de créature a une source de nourriture précise et s'ils doivent se la partager, ils vont vite manquer de bouffe... Va vite y avoir des soucis de territoire, ils ne se regrouperont pas facilement sur un espace limité. Quant à se multiplier et faire des troupeaux, c'est pas pour eux non plus, ne serait-ce que pour ces raisons.

Pour tes compétences, il est évident que tu es très limité au début : ça passera pour le moment, mais je ne saurai trop te suggérer d'investir les premiers points que tu gagneras dans tes compétences de marin.

En fait, il reste quelques défauts, mais tu montres tout de même de la bonne volonté : le principal problème à corriger est, je pense, celui de l'Île aux Vampires. Si tu peux régler ça, ce qui ne devrait pas être très compliqué à mon avis, je pense qu'on pourra songer à une validation en bonne et due forme : n'hésite pas à me solliciter si tu as besoin d'aide.

_________________
Crédit avatar : *deathtoll1912

On ne contrarie pas celui qui joue avec les fils auxquels tient votre vie…
…surtout quand il a une paire de ciseaux à la main.


Pour dialogue : MJ.Maynlie@hotmail.fr
(Veuillez prendre rendez-vous par mp.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: William Kidd   

Revenir en haut Aller en bas
 
William Kidd
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maynlie :: Administration :: Registre-
Sauter vers: