AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Retour des Carpates

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Slayn valentine
Bélier ascendant bélier
avatar

Messages : 285
Date d'inscription : 03/05/2011

MessageSujet: Retour des Carpates   Mer 11 Jan - 0:21

(H.J : ouvert à tous les membre d'équipage du Keltia. Histoire de montrer un peu la vie à bord du navire, ou tout simplement rp entre nous plus calmement^^)

Cela faisait à présent deux jours et une nuit que le Keltia avait quitté l'Archipel des Carpates et voguait à présent en direction de Clavinia. Deux jours, marqués par une ambiance franchement morose, et ceux malgré la quasi réussite de la mission au coeur de l'île des vampires. Et pour cause, si l'aventure s'était avérée pleine de rebondissement, celle ci avait par la même occasion apporté son lot de souffrances et tous en reviendraient marqués, jusque dans leur chair même pour certain. Et ce bien sûr, sans compter sur ce poison qui rongeait de l'intérieur une partie des membres de l'équipage. Histoire de compléter le tableau, le capitaine était revenu gravement blessé et n'avait toujours pas donné de nouvelles. Quant au quartier-maître, juste après s'être assuré du départ du vieux Carter et de sa fille, celui-ci ne cacha pas plus longtemps le grand état de fatigue dans lequel il se trouvait. Prit d'un léger malaise, il s'était contenté de dire aux autres " J'ai besoin de dormir un peu..." avant de rejoindre sa cabine dans les profondeurs du navire et une fois couché de sombrer dans une profonde torpeur. Il ne s'était pas réveillé depuis... Du moins, jusqu'à ce début de soirée.

Le soleil venait juste de se coucher tandis que notre vampire faisait justement l'inverse. On approchait des heures où tous les membres de l'équipage pouvaient se côtoyer en même temps et Slayn, ayant enfin récupéré, ne souhaitait pas être une source de préoccupation supplémentaire pour ses camarades. Uniquement vêtu d'un pantalon en tissus noir pour son entrainement du réveil, il sortit enfin à la lueur des premières lanternes pour constater que la vie à bord avait malgré tout suivi son cours en son absence. Le temps était calme pour une fois, et seul les matelots de quart assuraient la bonne marche du navire tandis que les autres vaquaient à leurs propres occupations, certains jouaient à des jeux d'argent qui lui étaient inconnu, tandis que d'autres discutaient tout simplement entre-eux, et que d'autres étaient carrément partis rattraper leur retard de sommeil.

Après s'être assuré auprès de Smith de la bonne marche des manœuvres en cours, et avoir constaté qu'effectivement, tout allait bien et qu'il ne se passait rien d'extraordinaire; la première réaction du vampire fut :


"C'est morne ici."

Sa deuxième réaction fut donc directement en rapport avec la première.

"Dite moi Monsieur Smith... Est-ce que parmi les hommes de permission, certain pratiquent la musique?"

Et effectivement il y en avait. D'ailleurs aucun équipage pirate ne serait digne de ce nom s'il ne comptait pas à son bord quelques joyeux lurons toujours prêt à gratter du crin-crin et à pousser la chansonnette.

Après s'être fait désigné les hommes en question, Slayn s'était donc tout naturellement dirigé vers eux pour savoir si cela ne les dérangeait pas de rendre un service à tout le monde, en réchauffant l'atmosphère et les cœurs d'une petite ambiance musicale et festive. Tous acceptèrent avec plaisir.

Le keltia se mit donc à raisonner de quelques chants marins, d'abord discrets, mais bien vites plus toniques lorsqu'ils furent reprit en chœur par tout l'équipage, matelots au travail y compris.

Fier de ses hommes et de cette petites victoire contre l'oisiveté, Slayn monta alors sur le pont supérieur et s'assit sur la rambarde pour profiter du spectacle, un léger sourire aux lèvres.

_________________
Compétence :
Vampire :
Palier 1=> Athlétisme : 6 / Absorbtion : 6 / Sens accrus : 2 / Résistance au soleil : 1
Palier 2=> Projection astrale : 1 / Rassemblement d'énergie : 3

Général :
Corps à corps (Espadon) : 5 / Feinte et déplacement: 4
Corps à corps (Lames Secrètes) : 0 / Parade : 0
Marin : 1
Reste : 7,25



Sic gorgiamus allos subjectatos nunc (Nous aimons nous repaitre de ceux qui aimeraient nous soumettre)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian
Au doigt et à l'œil
avatar

Messages : 236
Date d'inscription : 03/05/2011

MessageSujet: Re: Retour des Carpates   Mer 11 Jan - 18:52

dcDorian se tenait sur l'étrave, contemplant l'océan au delà de la figure de proue, quand la musique commença.

Le jeune homme avait terminé son quart à la barre et s'apprêtait à consulter les cartes pour vérifier le cap du Keltia. Le sextant en main, il avait rejoint la proue pour observer les étoiles mais s'était finalement laissé distraire par la houle mousseuse qui se formait autour de la quille du navire. Et de là, il avait laissé son esprit vagabonder dans une contemplation pieuse et silencieuse de l'étendue maritime qu'il surplombait sans jamais espérer la dompter complètement. Après l'excitation de l'aventure sur l'île d'Erbaön, les manœuvres auquel il s'était adonné à bord lui semblaient naturelles et oserais-je dire faciles. L'effort nécessaire à leur réalisation ne le gênait nullement et il n'avait pris que peu de repos jusqu'à présent. L'absence de Tarlynn, dont l'état requérait beaucoup de repos, avait du être compensé par un redoublement des efforts fournis par le navigateur. Le second avait également disparu pendant les deux premières journées, fait qui n'avait pas posé soucis à l'aller vu que le capitaine était présent à ces instants-là... Du coup, aidé de Smith et de quelques bons éléments, Dorian avait organisé les quarts de l'équipage pour ces deux jours de mer. Le temps était alors clément et les manœuvres étaient faites sans rechigner, chacun étant heureux de prendre le chemin de la "maison". Pour le rouquin, le plaisir était simplement à la navigation, peu importait la destination... d'autant que Clavinia ne représentait rien de particulier pour lui à l'heure actuelle.

Il revint doucement à la réalité aux premiers rythmes de musique, sans entendre alors clairement les paroles qui les accompagnaient. Un sourire s'étira sur ses lèvres et son œil pétilla. Le voici complètement redescendu de son nuage et ce fut d'un pas enjoué qu'il rejoignit ses camarades, commençant à suivre leur chant. On ne pouvait pas dire que Dorian n'était pas bien intégré à l'équipage ! ce qui pouvait être un soucis pour être capitaine... mais la question n'était pas encore soulevée de remplacer Tarlynn, alors ne nous avançons pas...
Il demanda de qui venait cette bien bonne idée qui ragaillardait tout le monde et avant qu'on lui réponde, il perçut la silhouette de Slayn. Tiens, le vampire se montrait enfin ! Il se porta à sa rencontre immédiatement.

" Ah te voilà !"
Dans sa voix perçait l'impatience enfin récompensée. Le reproche s'insinuait subrepticement derrière le sourire paisible du jeune homme.
" Heureusement qu'ils se gardent tout seuls ces gars-là ! Sans capitaine, ni second, ça aurait pu être compliqué à gérer... D'ailleurs, t'as des nouvelles de Tarlynn ? "

Il s'assit sur le bastingage, après avoir remis le sextant dans sa boite. Il pouvait ainsi profiter de l'ambiance tout en continuant sa conversation avec l'ancien maitre des Carpates.

_________________


Navigation (14) : Marin 6 ; Voile et vent 3 ; Orientation en mer 5
Poing (3) : Base offensive 3
Sabre (6) : Base offensive 3 ; Parade 2 ; Feinte et déplacement 1
Physique (3): Endurance 3
Connaissance (2) : Déchiffrage 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vaya
Docteur Frankenstein en herbe
avatar

Messages : 280
Date d'inscription : 14/04/2011
Localisation : 21-France

MessageSujet: Re: Retour des Carpates   Jeu 12 Jan - 12:48

Vaya sortait de son cabinet, exaspérée par l’odeur ambiante du navire. Cela faisait à peine deux jours qu’ils avaient quitté les eaux des Carpates, et déjà, le mal de terre la gagnait. De l’eau, du sel, de la crasse et cette collante odeur de sueur qu’elle n’arrivait pas à retirer même sur sa peau depuis des semaines maintenant. Si elle avait eu le temps, elle serait repassée au village prendre un bon bain, mais vu les événements ce n’était pas prudent. Ils avaient du regagner le bateau et se tirer. Le bain de mer était proscrit, sous peine de se brûler la peau avec le sel et de se geler les doigts avec sa température.

Elle avait bien trouvé une recette particulière pour fabriquer du savon, mais elle n’était pas sur d’avoir de la soude sous la main, ou un produit équivalent. En tout cas, elle avait retourné son cabinet en vain. Pas de pain de savon non plus. Elle avait la recette, elle avait compris la démarche, ne manquait plus que les ingrédients et surtout… surtout… de l’eau non salée. Sauf qu’il faudrait surement la mendier, étant rationnée sur le Keltia en eau potable pour la durée du voyage. Ses pensées erraient ainsi, poursuivant son trajet à travers les coursives. Le bois suintait, des relents des cales remontaient, chargés de l’odeur d’eau croupie qui pourrissait au fond.

Enfin elle trouva le lieu qu’elle cherchait et qui apaisa momentanément sa désagréable sensation d’humidité collante. Poussant le battant, elle se retrouva aux cuisines, et aperçut bien vite la jeune naga. Le maître coq qui lui servait de chef devait être parti chanter un air avec l’équipage, car elle ne vit pas trace du bonhomme. Un délicat fumet s’élevait d’une marmite. S’approchant pour jeter un œil gourmand, elle vint ensuite saluer sa comparse féminine.

« Bonjour Anna… » Se tortillant légèrement, elle se doutait qu’elle lui allait demander quelque chose qui gênerait surement la serpentine. C’est que c’était presque transgresser les règles du bateau, ou en tout cas, mettre en péril un baril d’eau juste pour un peu de confort. Mais elle ne voyait pas à qui demander ça sinon… Et il en allait de sa survie mentale. Sinon, il restait la solution du gant de crin, mais elle avait peur de vouloir se frotter jusqu’au sang, arracher cette couche de peau qui la démangeait.

« Tu crois qu’on pourrait trouver de quoi se préparer un bain ? Ou au moins une bonne bassine ? Pour patienter jusqu’au retour en tout cas car je n’en peux plus de ces odeurs. Aurais-tu par hasard emmené un pain de savon également ? Je n’ai pas trouvé de quoi en fabriquer… »

Vaya était pendue aux lèvres d'Anna, attendant avidement sa réponse, des étincelles d'espoir dans ses yeux noisette. Elle en avait même instinctivement joint les mains, serrant ses phalanges l'une contre l'autre à les faire blanchir. Elle priait intérieurement que la naga puisse lui être d'un secours quelconque face à son problème, aussi futile puisse-t'il être lorsque leur souci majeur étant encore l'empoisonnement, et de rentrer à bon port sans encombre.

_________________


Connaissance (17) : déchiffrage 6 | investigations 6 | érudit 5 Médecine (6) : premiers soins 4 | traitements médicamenteux 2
Tir (pistolet) (5) : Base offensive 3 Précision 2 Corps à corps (poignard) (4) : Base offensive 3 | parade 1
Larcin (4) : Discrétion 4 Résistance aux poisons (1) : 1 Navigation (1) : Marin 1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Slayn valentine
Bélier ascendant bélier
avatar

Messages : 285
Date d'inscription : 03/05/2011

MessageSujet: Re: Retour des Carpates   Jeu 12 Jan - 22:48

Le vampire accueillit le jeune marin d'un petit signe de tête. Celui-ci semblait d'ailleurs enchanté de l'ambiance qui régnait sur le bateau. Ce qui ne l'empêcha pas de faire passer le message qu'il avait à donner. Le vampire compris parfaitement l'allusion, et ne s'en offusqua pas. Au contraire, il avait parfaitement raison.

Le vampire contempla alors de nouveau la vue d'ensemble qu'il avait sur l'équipage et sortit de sa poche de pantalon un cigare qu'il avait prit soin d'emmener et qu'il alluma avant de répondre au jeune homme


"Non, je n'en ai aucune. Je viens seulement de me rétablir... Et si Vaya ne vous à pas donné de nouvelles, c'est qu'elle n'en sait pas plus.

J'en déduis que l'état de notre capitaine ne nécessite plus une surveillance médicale constante.


Il prends alors un air pensif tandis qu'il regarde monter la fumée de son cigare. Comme si le lent mouvement de celle-ci l'aidait à mieux réfléchir.

" Du coup, tu confirme les doutes que j'avais en arrivant sur le pont. Tarlynn ne s'est pas encore montré aux hommes, alors qu'il était en état de faire au moins acte de présence. - Ce qui n'était pas mon cas, soit dit en passant-...

J'ai pris l'initiative de distraire l'équipage, car il n'est jamais bon pour le commandement de laisser trop réfléchir des troupes sans repaires. Même s'ils se gardent tout seul, Visiblement il était temps que j'arrive."

_________________
Compétence :
Vampire :
Palier 1=> Athlétisme : 6 / Absorbtion : 6 / Sens accrus : 2 / Résistance au soleil : 1
Palier 2=> Projection astrale : 1 / Rassemblement d'énergie : 3

Général :
Corps à corps (Espadon) : 5 / Feinte et déplacement: 4
Corps à corps (Lames Secrètes) : 0 / Parade : 0
Marin : 1
Reste : 7,25



Sic gorgiamus allos subjectatos nunc (Nous aimons nous repaitre de ceux qui aimeraient nous soumettre)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian
Au doigt et à l'œil
avatar

Messages : 236
Date d'inscription : 03/05/2011

MessageSujet: Re: Retour des Carpates   Sam 14 Jan - 23:31

En réalité, Dorian s'inquiétait de n'avoir reçu aucune nouvelle du Tiefling. Il faudrait vraiment qu'il prenne le temps d'aller le voir. Il ne comprenait que trop bien ce que pouvait causer comme dommage la perte d'une partie de soi... Il avait eu l'avantage de perdre son œil suffisamment jeune pour faire de son handicap une caractéristique dont il était fier. Mais il avait frôlé la folie dans les premières semaines après l'accident et c'était ce qui lui faisait penser qu'une présence auprès du capitaine ne serait pas de trop... Si Slayn était apte au service, ce serait plus facile pour lui de prendre des pauses prolongées pour tenir compagnie au blessé. Qui pourrait tenir ce rôle sinon lui ? Aucun homme d'équipage ne devait savoir l'état psychologique dans lequel se trouvait peut-être Tarlynn... jamais ils ne devaient savoir !

" J'ignore s'il est apte à faire acte de présence. Tu ne peux deviner les épreuves par lesquels on passe lorsqu'on est soudain diminué d'une partie utile. En tout cas, je ne l'en blâme pas. Je ne peux pas l'en blâmer... La situation est gérable en l'état actuel mais elle doit être clarifiée. La route est longue avant de regagner notre port d'attache et comme tu dis, les hommes ont besoin de repères. "

Le jeune homme se gratta machinalement autour de son doigt amputé, sans cependant toucher à la partie tout juste cicatrisée. Comme c'était supportable comme perte ! Mais s'il n'y avait eu son œil mort, aurait-il déprimé de ce si petit manque ? Aurait-il supporté de ne plus pouvoir se gratter l'oreille avec son auriculaire ? Bon d'accord, il ne s'agit pas de s'apitoyer sur le sort du malheureux rouquin, parce que au vu de son caractère, il n'en aurait pas fait un fromage pour autant.
...
Où en étions-nous déjà ?

" Il est certain que les gars s'interrogent. A te voir, il y a déjà une de leurs inquiétudes qui est levée. Ils ont toujours un commandement. Si tu leur donnes des ordres et des directives, ils les suivront comme s'ils venaient du capitaine en personne. En tant que son second, tu as autorisé sur eux. Le problème c'est que tu ne peux te montrer qu'à la nuit venue et si on table sur la possibilité que Tarlynn ne se montre pas du voyage,... "

_________________


Navigation (14) : Marin 6 ; Voile et vent 3 ; Orientation en mer 5
Poing (3) : Base offensive 3
Sabre (6) : Base offensive 3 ; Parade 2 ; Feinte et déplacement 1
Physique (3): Endurance 3
Connaissance (2) : Déchiffrage 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anna
Personne Bannie
avatar

Messages : 351
Date d'inscription : 04/04/2011
Localisation : Sparta

MessageSujet: Re: Retour des Carpates   Dim 15 Jan - 23:32

Anna n’avait pas le moral.
Pour tout dire elle était même plutôt morose.
Voir en train de faire une petite dépression post-traumatique, en fait.

La jeune naga s’était une fois de plus réfugiée dans la coquerie, cet endroit du navire qui était à la fois chaud, vivant et calme. Cela en soit n’avait rien d’exceptionnel car déjà plusieurs jours avant leur raid sur les îles des Carpates, elle s’était très souvent réfugiée ici pour échapper à la fraicheur inconfortable et abrutissante du climat local. Ce qui était plus étrange était qu’elle n’en était presque pas sortie depuis le raid en question.

Après la succession d’émotions en dent de scie qui s’était concentrée sur quelques heures, le retour à la monotonie de la traversée était une bonne chose pour tout le monde. Après tout nos héros avaient du tirer sur leur organisme pour s’en sortir en vie, Anna peut-être plus que les autres. Mais si le repos et la chaleur du foyer avaient permis à son corps éreinté de récupérer, l’ennui n’avait pas fait du bien à la jeune tête-bleue.
Maintenant que tout était revenu à la normale elle se sentait vidée, sans envie, sans goût pour quoi que ce soit. Elle s’occupait en faisant machinalement ses taches et mêmes les odeurs fortes et variées de la cuisines lui paraissaient moins colorées. Avec l’ombre d’un sourire elle se remémora le flan que lui avait fait le maitre coq quand ils eurent mit les voiles. Qu’il aurait eu trop de boulot si elle n’était pas rentrée, qu’il ne lui apprenait pas tout ça pour qu’elle aille le gâcher en se faisant arracher le minois par le premier lycan venu… Bref, il s’était inquiété pour elle, c’est ce qui était ressortit principalement des grommellements râleurs dont il lui avait rebattu les oreilles.

Et puis il y avait Slayn. Le vampire s’était volatilisé depuis le départ.
*Tant mieux, je veux pas le voir.*
Tu dis ça parce que tu es trouillarde.
*Je suis sûre qu’il m’en veux !*
Et il a des raisons de t’en vouloir ?
*Je… m… moi je lui en veux.*
Ah, ça c’est autre chose ma belle.

Mais si le dernier tour qu’avait pris sa relation avec son chevalier l’angoissait et l’irritait tout à la fois, il n’était qu’une des facettes de ce qui minait la jeune fille. Elle ressassait les raisons qui l’avait poussé à prendre la mer. Est-ce que c’était vraiment pour ça ? Certes son voyage sur l’archipel des Carpates avait été… grandiose, transcendant, excitant tout comme l’avait été le simple fait de prendre le large au début de l’aventure. Elle s’était abreuvée de liberté, de nouveauté, de paysages, d’odeurs. Mais en contre partie elle avait souffert, elle avait été plusieurs fois poussée dans ses retranchements et elle avait découvert quelque chose qui dormait au fond d’elle-même.

Anna regarda ses mains et les taches brunes qui éclaboussaient les manches jadis blanches de sa chemise. Elle n’en possédait pas d’autre, sinon elle l’aurait probablement jetée à la mer quand elle s’était rendu compte que les taches ne partiraient pas.
Quand elle s’était rendu compte les dernières nuits que le souvenir, lui, n’était pas partit. Écarlate, sombre, sangl-

« Bonjour Anna… »

La serpentine sursauta en découvrant la rouquine. Heureusement, Vaya était concentrée sur ses propres préoccupations et continua après une petite hésitation teintée de gêne.

« Tu crois qu’on pourrait trouver de quoi se préparer un bain ? Ou au moins une bonne bassine ? Pour patienter jusqu’au retour en tout cas car je n’en peux plus de ces odeurs. Aurais-tu par hasard emmené un pain de savon également ? Je n’ai pas trouvé de quoi en fabriquer… »

Anna la regarda un instant en essayant de comprendre. Puis elle darda sa langue sensible en direction de sa compagne et compris immédiatement avec plus d’acuité ce qui la gênait tant : elle puait. La situation était si incongrument superficielle par rapport aux idées noires qu’elle s’employait à broyer précédemment qu’elle ne put s'empêcher de sourire franchement. Puis de laisser échapper un rire avant de plaquer ses mains sur sa bouche pour se contenir.

« Pa… pardon ! J’étais juste un peu… ailleurs et… hahaha, pardon pardon ! »

Elle regarda alentour en faisant signe à Vaya d’attendre un instant. Voyons voir…
*Je vais me faire engueuler.*
Très probablement, oui.
*Je m’en fiche !*
Tiens, ça je m’en doutais aussi ! Te pose pas de question, tu fera un grand sourire en disant que tu es désolée et tout ira bien. Ne gaspille pas trop d’eau, c’est tout.
*Oui, oui, bon… comment on va faire…*

« Normalement on a pas le droit… »

Elle fit la moue à Vaya et chercha des yeux un récipient. Une bassine, un machin assez grand pour au moins que la rouquine s’assoie dedans. La bassine pour la vaisselle risquait d’être un peu… étroite.
Soudain un sourire malicieux éclaira son visage.

« J’espère que tu n’as pas peur d’avoir l’air un peu bête. »

Anna avait demandé à son maitre coq pourquoi ce truc était aussi énorme. Ce à quoi il lui avait répondu que quand l’équipage était complet et affamé, voir les choses en grand était parfois très pratique.
La serpentine alla donc chercher dans un recoin de la pièce ce à quoi elle venait de penser. Avant de la poser lourdement devant Vaya.

« Sinon, on a du savon, monsieur Duval dit que c’est mieux d’avoir les mains propres pour cuisiner comme il faut. »

Vaya se retrouvait maintenant face à une graaaande marmite.

_________________
À avoir la langue trop bien pendue
… on apprend vite à ne pas parler la bouche pleine.
Avatar©️ : ravenskar
Compétences :
Naga — Souplesse 6 | Pureté 4 | Constriction 4 | Sens reptilien 4
Naga — Sang froid 2
Pirate — Marin 1 | Tir (couteaux) 1
Coq — Cuisinière 4
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vaya
Docteur Frankenstein en herbe
avatar

Messages : 280
Date d'inscription : 14/04/2011
Localisation : 21-France

MessageSujet: Re: Retour des Carpates   Lun 16 Jan - 19:47

Anna se mit à sourire, puis à éclater de rire face à sa demande. Voila qui était une bonne chose. Car si Vaya était d’un naturel peu enclin aux confidences, et à l’empathie avec autrui (non pas qu’elle ne remarque rien, juste qu’elle estime que, chacun ses soucis, chacun sa croix et le monde ne s’en porte que mieux), elle avait tout de même remarqué les traits tirés et fatigués sur le visage mutin de la serpentine. Et d’ailleurs si ce n’avait pas été elle, surement qu’elle se serait vexée de la situation. D’ailleurs, déjà et comme à son habitude, Anna s’excusait entre deux hoquets.

« Pa… pardon ! J’étais juste un peu… ailleurs et… hahaha, pardon pardon ! »

Et la voilà en quête de…. Vaya verrait bien. Elle ne quittait pas la naga des yeux, se demandant ce qu’elle pourrait bien lui trouver pour la sortir de cette désagréable sensation collante. Mais à priori, elle avait une idée en tête, et la rouquine ne semblait pas buter devant un refus catégorique. Ne restait plus qu’à se faire discrète en attendant, sans déconcentrée la bleuette.

« Normalement on a pas le droit… »

Ca, elle n’en doutait pas, d’ailleurs elle n’aurait pas demandé à Anna, si elle avait pensé que ce fut une requête simple et accessible. Et puis, c’était de très loin la préoccupation principale des marins, quoique, si on pouvait éviter les épidémies et autres bestioles affamées de la taille d’une puce, mieux valait rester un minimum propre sur soi. Soudain un sourire malicieux éclaira le visage de la naga.

« J’espère que tu n’as pas peur d’avoir l’air un peu bête. »

Vaya ouvrit de grands yeux pour être sur de ce qu’elle voyait devant elle, toujours muette pendant l’investigation de sa comparse. C’est que… Non, quand même pas ? Si ? Et bien si. Elle se retrouvait devant une marmite gigantesque où l’on pourrait facilement l’y faire cuire.
Ce fut son tour d’éclater d’un rire franc et communicatif.

« Bête, je m’en fiche, tout pour un bon bain !! »

« Sinon, on a du savon, monsieur Duval dit que c’est mieux d’avoir les mains propres pour cuisiner comme il faut. »

« Voila qui est une excellente nouvelle !! » Fit-elle les yeux brillants de reconnaissance.

« Mais rassure-moi, tu ne vas pas me faire cuire pour l’équipage, hein ? »

Vaya se tourna alors vers la porte de la coquerie. Il n’y avait rien pour la fermer à clef. Il faudrait la bloquer si elle voulait un peu d’intimité. Il était hors de question de transporter … pardon de faire transporter par Anna…. Cette grosse marmite jusqu’à ce qui lui servait de chambre. Et puis, ici il y avait tout le nécessaire pour entretenir l’eau à bonne température. C’était plus prudent que dans sa cabine de toute façon trop étroite. Elle trouva une chaise qu’elle cala du mieux qu’elle put et s’en revint.

« Voila, un peu d’intimité dans ce monde de rustres ! »

« Est-ce que c’est possible que tu t’occupes de l’eau ? Je ne voudrai pas faire flamber le bateau ou encore m’ébouillanter en dosant mal la température… Sans vouloir abuser de ta gentillesse bien entendu Anna. »


Vaya se glissa ensuite vers la marmite, qui s’interposa alors entre elle et Anna pour garder un espace décent et poli, puis entreprit doucement et du bout des doigts d’enlever ses frusques puantes… Un instant, elle se rappela, mêlant un soupçon d’offuscation avec une pincée de trouble, le souvenir des mains d’Anna sur son corps dans la cave. Elle avait été plutôt déroutée et était simplement restée les bras ballants, la surprise ayant été la plus forte. De toute façon la naga semblait savoir quoi faire, elle n’avait donc plus eu qu’à la suivre dans leur chorégraphie improvisée. Un frisson lui parcourut l’échine et elle revint ensuite à ses affaires immédiates, en prenant un air dégouté.

« Je me vois mal remettre ça en l’état une fois propre. Pfff. »

Mais elle aurait bien le temps de réfléchir à une solution en temps voulu.







_________________


Connaissance (17) : déchiffrage 6 | investigations 6 | érudit 5 Médecine (6) : premiers soins 4 | traitements médicamenteux 2
Tir (pistolet) (5) : Base offensive 3 Précision 2 Corps à corps (poignard) (4) : Base offensive 3 | parade 1
Larcin (4) : Discrétion 4 Résistance aux poisons (1) : 1 Navigation (1) : Marin 1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Slayn valentine
Bélier ascendant bélier
avatar

Messages : 285
Date d'inscription : 03/05/2011

MessageSujet: Re: Retour des Carpates   Mar 17 Jan - 22:00

Slayn écouta le jeune homme tout en fumant son cigare. La lueur de celui-ci à chaque bouffé, révélait son regard sombre posé sur l'ensemble du navire. Il était clair qu'il avait de nombreuses pensées derrière la tête. Certaine d'entre elles n'étaient d'ailleurs pas opportune à dévoiler pour le moment. En tout cas son navigateur se trompait sur son compte cette fois.

"Au contraire... Je comprends parfaitement ce que peux ressentir un homme à qui on arrache une partie de soit même... J'ai été un homme avant d'être un vampire. Et à choisir, je crois que j'aurais de loin préféré perdre un membre...
Je me soucis plus de l'état mental de Tarlynn que de son état physique."


Histoire de ne pas déprimer totalement le jeune homme, il lui donne une petite tape sur l'épaule accompagné d'un léger sourire complice.

"Bref. Je suis d'accords avec toi. Va le voir dès que tu peux et veille bien à ce qu'il n'emprunte pas un chemin de non retour de par son attitude.

Et dit toi que quoi qu'il arrive, c'est tout bénef' pour toi. Si les choses s'améliore tu sera dans les bonnes grâces du capitaine. Si ce n'est pas le cas, je m'arrangerai pour que ce soit toi qui reprenne le commandement de ce navire. Tu acquière les compétences nécessaires de jours en jours et tu as déjà le look^^ "


Il avait dit ça sur un ton léger, mais son interlocuteur pouvait deviner aisément qu'il était parfaitement sérieux et que ça faisait déjà un moment qu'il y pensait. Ne souhaitant cependant pas prolonger cette conversation, le vampire changea complètement de sujet.

"Au fait. Qu'est-il arrivé à ton oeil?"

_________________
Compétence :
Vampire :
Palier 1=> Athlétisme : 6 / Absorbtion : 6 / Sens accrus : 2 / Résistance au soleil : 1
Palier 2=> Projection astrale : 1 / Rassemblement d'énergie : 3

Général :
Corps à corps (Espadon) : 5 / Feinte et déplacement: 4
Corps à corps (Lames Secrètes) : 0 / Parade : 0
Marin : 1
Reste : 7,25



Sic gorgiamus allos subjectatos nunc (Nous aimons nous repaitre de ceux qui aimeraient nous soumettre)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian
Au doigt et à l'œil
avatar

Messages : 236
Date d'inscription : 03/05/2011

MessageSujet: Re: Retour des Carpates   Mer 18 Jan - 18:00

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sans jamais oser le demander... !! Attention, mesdames et messieurs, la révélation tant attendue de tous va bientôt arrivée. Le voile sur le mystère de l’œil borgne de Dorian Dinh va être levé. Comment ce fils de pêcheur en est-il arrivé à devoir porter sans cesse ce bandeau noir ? Que s'est-il réellement passé dans les épisodes précédents de sa vie ? Vous le saurez après...
... Non après pas une page de pub... mais après un bel éclat de rire !

Remontons d'abord un petit peu en arrière. Slayn lui faisait la confession de son humanité perdue et lui expliquait qu'il ne comprenait que trop la douleur de Tarlynn et l'inquiétude que cela engendrait au navigateur. Celui-ci se contenta de hocher la tête en guise d’acquiescement : ils étaient tous deux sur la même longueur d'ondes concernant le capitaine.
Le vampire enchaina alors sur un sujet qui, malgré le ton léger qu'il employait, laissa très perplexe le jeune Dinh. Voici une échappatoire qu'il n'avait pas envisagé et qu'il n'était pas sur d'avoir envie d'envisager... Mais il n'eut pas besoin de répondre quoi que ce soit que le second obliqua encore sur autre chose. Et ce fut là qu'intervint le franc et brusque éclat de rire.

"T'as le chic pour sauter du crabe au dauphin toi !"
Pardonnez-le ; expression de pêcheur sur son île... On ne peut pas complètement renier ses racines même si on le souhaite... Il n'avait pu s'en empêcher. La question avait été lancée comme un pavé sur l'eau, comme si cela faisait des lustres qu'il cherchait l'instant propice pour la sortir. Il était vrai que la situation s'y prêtait assez bien ; le vampire n'avait en réalité pas vraiment sauté du coq à l'âne (ou du crabe au dauphin comme vous préférez) vu qu'il avait parlé du look du rouquin un instant plus tôt, mais elle avait eu l'efficacité de la surprendre.

"Le pire, c'est que je suis sur que ça vous travaille tous depuis que l'on s'est rencontré." réussit-il à articuler alors que son fou rire se dissipait déjà. Il descendit de son perchoir et s'accouda désormais à la balustrade, le regard sur les flots.

" Ce n'est pas une histoire très passionnante cela dit... C'était jour de pêche, le temps était gros et l'orage approchait. Mais on avait pris le large depuis le matin et les prises n'étaient pas bonnes. Alors, au lieu d'être prudent et de rentrer dès qu'on s'était aperçu de la nature des nuages, on est resté. Pour tirer les filets une ou deux fois de plus... Pour plus de poissons et donc plus d'argent sur les étales du marché. Pour payer une nouvelle robe à la femme d'untel, acheter ce jouet qui plaisait tant au petit d'un autre... pour des pièces sonnantes et trébuchantes, pour un peu de beurre dans les choux. Bref, c'était une belle connerie ! On aurait mieux fait de rentrer se mettre au chaud auprès du feu et des femmes.
Le chef d'équipe ce jour-là était mon père. L'ancre était jetée et les filets commençaient à être remontés. Chacun était à son poste ; ça criait plus fort que d'habitude car le tonnerre résonnait de plus en plus près. Les éclairs zébraient le ciel et si on avait été à l'abri des éléments, on aurait pu trouver ça superbe de les voir se déchainer ainsi. Quand l'orage fut sur nous, mon père ordonna qu'on range les voiles et qu'on abaisse le mat. Mais les filets étaient encore dans nos pieds et le sol était glissant à cause des trombes d'eau qui s'abattaient. Moi, il m'avait chargé d'écumer l'eau ; pour ne pas gêner les autres et rester dans les jambes pendant les manœuvres. Je me suis docilement exécuté, remplissant avec énergie mon seau et le vidant dans la mer... comme si cela servait à quelque chose en réalité...
Si je me rappelle de chaque seconde avant l'accident, l'instant en lui-même m'échappe. Je ne me souviens de rien sinon de la douleur continuelle qui m’assommait autant qu'elle me tenait éveillé. Mais on m'a fait le récit des évènements... Le bateau a tangué, plus fortement que d'ordinaire. J'étais à priori les bras tendus au dessus de la balustre, mon seau entre les mains. Donc je n'ai pu m'accrocher sous le choc et j'ai basculé en arrière. J'ai roulé jusqu'à l'autre bord, complètement sonné. Les gars bataillaient avec les voiles qui cherchaient à prendre le large. Un des cordages s'était pris dans les filets. Une bourrasque les fit lâcher temporairement la toile. Celle-ci claqua, entrainant une partie de ses cordages et un bout de filet. Ceux-ci étaient munis de crochets qu'on accrochait à la balustre pour les tirer dans l'eau pendant qu'on avançait... Ils m'ont simplement entendu hurler...
J'ai eu de la chance de n'y perdre qu'un œil. Une question d'angle a expliqué le soigneur qui me l'a enlevé. J'ignore comment il a réussi ce miracle, car je m'imagine hurlant à la mort et gesticulant dans tous les sens, le visage maculé et la vision brouillée. C'est assez flou dans mes souvenirs et c'est tant mieux, je pense. Ah oui... Tu te doutes que si on me faisait écumer l'eau, c'était que j'étais pas bien vieux : ben ouais, j'avais sept ans et demi.
"

Il se tourna vers son compagnon et avec un grand sourire, il conclut :
" Heureusement, ça ne m'a pas dégouté de la mer, seulement de la pêche. Même si avec ou sans ça, j'aurais pas continué... "

Parce que beaucoup d'années étaient passées, il en parlait avec un certain détachement. Ça restait un accident qu'il ne pourrait jamais oublier et qui avait irrémédiablement changé sa vie et la perception de celle-ci, mais s'apitoyer sur son sort ne l'intéressait pas. Quand il avait essayé, ça avait simplement failli le rendre fou et l'avait rendu détestable avec la terre entière. Mais c'était un enfant et on avait eu la patience de l'accompagner pour qu'il s'en remette.

"Bon c'est pas tout, mais t'as pas un 'tit creux toi ?" lança-t-il en claquant dans ses mains et en oubliant que les vampires ne comblaient pas leur petit creux de la même manière...

_________________


Navigation (14) : Marin 6 ; Voile et vent 3 ; Orientation en mer 5
Poing (3) : Base offensive 3
Sabre (6) : Base offensive 3 ; Parade 2 ; Feinte et déplacement 1
Physique (3): Endurance 3
Connaissance (2) : Déchiffrage 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anna
Personne Bannie
avatar

Messages : 351
Date d'inscription : 04/04/2011
Localisation : Sparta

MessageSujet: Re: Retour des Carpates   Jeu 19 Jan - 11:44

Elles allaient faire quelque chose d’interdit et Anna trouvait ça… excitant ?
*Bah oui, ça fait peur, on pourrait se faire surprendre.*
Tu sais très bien que ce baril d’eau ne passera pas inaperçu de toute façon.
*Arrête un peu de jouer les rabat-joie, au moins cette fois, s’il te plait.*
Non mais je disais ça comme ça hein. Tu vas en profiter après de ce bain.
*Oui ! Et même avant ! ^.^*

Ça promettait.
La simple idée de faire prendre un bain à Vaya était trop amusante pour ne pas raviver son humeur joyeuse. Elle fila aussitôt mettre plusieurs récipients d’eau à chauffer près du foyer ou mijotait déjà le repas du soir.

« Ah non, il faut d’abord que tu sois propre si tu veux que je te cuisine. Sinon tu auras un drôle de goût. »

La naga se rapprocha du sol pour attraper les vêtements crasseux. Elle ne se penchait pas à proprement parler, c’était un de ses mouvements fluides et souples qui rappelaient qu’elle n’avait pas de jambes comme ses compagnons. Du coin de l’œil elle observait sa compagne ainsi dévêtue. C’était la première fois qu’elle avait l’occasion de voir Vaya sans ses fripes hormis lors de sa petite improvisation dans le cachot où, étrangement, elle n’avait pas tellement pris le temps de s’attarder.
L’inverse était moins vrai, la médecin ayant tenu à l’examiner pour ses "expériences" à une ou deux reprise et même si Anna avait été loin d’être très emballée par ces séances pour diverses raisons, elle faisait toujours preuve de docilité.

« Tu n’en as pas d’autres ? »

Le ton affichait clairement sa déception. La serpentine avait espérer pouvoir compter sur la malle de la rouquine pour pouvoir au moins emprunter une chemise qui ne soit pas maculée de stigmates. Accessoirement la possibilité de porter plein de vêtements différents était un des détails qui lui manquait. Elle aimait beaucoup ceux qu’elle s’était choisis mais elle avait l’impression de les user jusqu’à la corde sans alternative possible. Une opération garde-robe risquait de s’imposer à leur retour. Ils avaient un trésor maintenant, cela valait certainement tout un tas de chemises immaculées.

Anna continua à observer Vaya avec de moins en moins de retenue le temps que l’eau commence à chauffer. Elle trouvait que sa taille modeste mettait en valeur ses rondeurs et ses hanches affriolantes. Après réflexion la naga se demandait comment elle faisait pour rester aussi discrète et peu remarquée des marins avec une féminité aussi affirmée. Peut-être était-ce une question d’attitude ?

*En tout cas je comprends ce que Slayn lui a trouvé.*
Heu… que quoi ?
*Il y a une quinzaine de jours, à l’aller. C’était pas dur de remarquer.*
Ah oui tu trouves ? Je n’ai pas eu l’impression que ça faisait les gros titres sur le bateau.
*Pourtant, ça se sentait très très facilement dans la cabine et sur eux.*
Je crois que tu sous-estimes un peu la sensibilité de ton nez ma jolie. Et tu ne serais pas un peu jalouse par hasard ?
*Jalouse ? Non pas du tout. Mais je pensais que Slayn… Peu importe.*

Anna était songeuse, mais le regard qu’elle portait vers sa compagne de fortune n’était fait que de curiosité et de contemplation.

Heureusement l’eau était chaude, aussi Anna cessa d’importuner la pauvre médecin en retournant vers le fourneau. Par soucis de conscience elle trempa son doigt pour vérifier qu’elle n’avait pas préparer de quoi ébouillanter Vaya, mais cette précaution était bien inutile tant elle avait pris l’habitude d’évaluer la température des plats à leur "couleur" que lui transmettait son sixième sens. Elle se saisit alors de deux des récipients ainsi que d’un savon poli et miniaturisé par l’usage.

« C’est prêt ! Allez hop, dans la marmite poulette. »

Anna était parfaitement à l’aise dans son rôle de donneuse de bain.
Cela faisait longtemps qu’elle n’avait pas eu l’occasion…

_________________
À avoir la langue trop bien pendue
… on apprend vite à ne pas parler la bouche pleine.
Avatar©️ : ravenskar
Compétences :
Naga — Souplesse 6 | Pureté 4 | Constriction 4 | Sens reptilien 4
Naga — Sang froid 2
Pirate — Marin 1 | Tir (couteaux) 1
Coq — Cuisinière 4
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vaya
Docteur Frankenstein en herbe
avatar

Messages : 280
Date d'inscription : 14/04/2011
Localisation : 21-France

MessageSujet: Re: Retour des Carpates   Sam 21 Jan - 18:03

Vaya attendait, docile, que la chef en ce lieu s’occupe de la marche à suivre. Il ne faisait pas froid dans la coquerie, tant mieux, elle pouvait patienter sans risquer d’attraper un mauvais rhume mais ça ne l’empêchait pas de se balancer d’une jambe sur l’autre pour l’aider à patienter. La visage d’Anna semblait réjouie, ça devait la tirer de sa routine et de ses réflexions, cette petite intrusion. Et puis, Vaya ne venait pas si souvent la voir, occupée qu’elle était dans le défilé des marins et de leurs petits maux.

« Ah non, il faut d’abord que tu sois propre si tu veux que je te cuisine. Sinon tu auras un drôle de goût. »

Vaya fit la moue, c’est certain que le fumet serait fort, cuisiné à l’instant. Elle tira la langue, en réponse à la naga taquine.

« Tu n’en as pas d’autres ? »

« Rien qui m’irait mieux que ceux-là malheureusement… Il n’y a que des affaires d’homme, trop grandes, sur ce bateau. Il faudrait peut-être les mettre également à tremper… » fit-elle en penchant légèrement la tête, pensive.

L’idée de remettre ses habits tels quels après avoir approché la propreté lui donnait l’impression de fournir des efforts vains. Si elles n’en parlèrent pas, Vaya avait à ce moment là la même réflexion sur une garde-robe plus fournie. Et puis, elle serait plus prévoyante à la prochaine traversée, elle anticiperait les tenues. Sans le sou au départ, pour ce coup là, ça avait été compliqué de s’organiser efficacement. Ils avaient paré au plus urgent. Mais tout de même, les marins avaient bien quelques tenues d’avance, ils auraient pu penser à elles, plus menues. C’était moins pratique les habits trop larges pour les manœuvres et autres activités maritimes. La seule tenue qu’elle avait en plus, c’était la jupe que Slayn avait arrachée, et c’était tellement irrégulier qu’elle n’avait pu recoudre les bords entre eux.

Tout à ses pensées qui vagabondaient, elle s’aperçut enfin qu’Anna la regardait avec insistance. Par réflexe, elle se regarda elle-même, essayant de voir ce qui ne lui sautait pas aux yeux, comme ci la serpentine avait vu un détail crucial qu’elle avait raté. Elle avait bien la cicatrice que le type de la taverne s’était appliquée à lui tailler sur le flanc, et qui malgré les semaines, ne s’était pas encore totalement résorbée. Et quelques bleus due à leur récente aventure… Elle n’avait pas maigri non plus cependant, comme lors de son arrivée à Clavinia ou elle avait embarqué clandestinement, se nourrissant rarement. Ici, Anna et le maître coq s’occupaient vraiment bien de leurs marins, et même si ce n’était pas l’abondance, ce n’était pas la disette non plus. Elle avait retrouvé ses formes généreuses. Elle se demanda tout de même, un peu surprise, ce qui pouvait autant intriguée la jeune naga.

Alors que Vaya allait enfin lui demander ce qu’elle avait, ce fut le moment qu’Anna choisit pour retourner en cuisine, la coupant dans son élan, un peu ahurie. Elle ravala sa question, et reprit son attente finalement.

« C’est prêt ! Allez hop, dans la marmite poulette. »

« Bien chef ! »

Vaya prit appui sur un tabouret pour se faciliter l’enjambement du rebord. Elle fut saisie d’un frisson au contact de la fonte, froide, en comparaison de la chaleur ambiante.
Mais déjà sa comparse, attentionnée, lui versait l’eau chaude sur la nuque et dans le dos, en un mince filet. Vaya sursauta au contact de celle-ci, mais bien vite, ses muscles remercièrent cette cascade purifiante et apaisante. Instinctivement, elle s’appuya contre la paroi de la marmite, pour obtenir le plus de place possible de cet espace rond.

Puis la rouquine tourna la tête, pour voir où était le savon, objet sacré à ses yeux à cette heure là. Elle le vit dans une des mains de la naga, hors de sa portée pour le moment. Trop lasse pour même lever un bras, elle préféra attendre qu’Anna finisse de vider les bassines d’eau, savourant l’instant.
D’une voix douce, plus douce et basse que celle qu’on lui connaissait, comme un chuchotement, une caresse auditive pour ne rien troubler de l’instant, elle demanda :
« Anna, je ne t’ai jamais demandé…. Ta vie d’avant Clavinia. C’était comment ? Regrettes-tu par moment ?»

Elle se rendait compte, qu’elle ne connaissait personne, hormis Slayn, qui avait été obligé d’afficher son passé puisqu’ils avaient été sur son île. Elle s’en voulait d’être si froide et si distante, créant une bulle protectrice autour d’elle, parfois si épaisse que le monde extérieur en était interdit, s’obligeant à une arrogance bravache… Elle avait peur de réveiller de vieux démons, chacun avait son histoire, peu envie de la partager, elle n’en voudrait pas à Anna si elle restait muette pour le coup. C’était sacrément éhonté de sa part, sachant qu’elle ne savait même pas si elle était elle-même capable d’expliquer ses propres raisons…

_________________


Connaissance (17) : déchiffrage 6 | investigations 6 | érudit 5 Médecine (6) : premiers soins 4 | traitements médicamenteux 2
Tir (pistolet) (5) : Base offensive 3 Précision 2 Corps à corps (poignard) (4) : Base offensive 3 | parade 1
Larcin (4) : Discrétion 4 Résistance aux poisons (1) : 1 Navigation (1) : Marin 1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Slayn valentine
Bélier ascendant bélier
avatar

Messages : 285
Date d'inscription : 03/05/2011

MessageSujet: Re: Retour des Carpates   Dim 22 Jan - 16:26

Dorian raconta au vampire l'histoire de son oeil perdu. En effet, l'histoire en elle même était banale. Mais on sentait au ton de sa voix que cette blessure l'avait affectée. Le corps humain était si fragile... Il avait toujours été fasciné de constater comment une espèce aussi faible physiquement avait pu dominer la planète à côté des autres espèces humanoïdes théoriquement plus puissantes.
La grande différence se situait dans cette force cachée des humains qui leur permettait de s'adapter à tout et de vaincre les pires adversité. Si la vie est plus dure avec eux, elle n'en est que plus intense et c'était principalement en cela qu'il regrettait d'avoir perdu sa propre humanité.

Le jeune homme évoqua alors l'idée d'aller manger un morceau. L'idée n'était pas mauvaise... Ne l'ayant pas vu sur le pont, il se doutait qu'il y avait quelqu'un en cuisine à qui il n'avait pas donné une bonne image de lui même il y a peu et auprès de qui il aurait quelques excuses à présenter.


"En effet... ça aurait été regrettable de ne pas te connaitre à cause de cette histoire^^

Et ok pour aller en cuisine... Je ne suis pas sûr de trouver quelqu'un qui acceptera de me nourrir... Mais je compenserai dans l'alcool!^^' "


Et sur ces paroles, il jeta son cigare à la mer (ET LA POLLUTION ALORS ? CONNARD!!!) avant de sauter de sa rambarde et atterrir sur le pont inférieur

" Tu viens?"

_________________
Compétence :
Vampire :
Palier 1=> Athlétisme : 6 / Absorbtion : 6 / Sens accrus : 2 / Résistance au soleil : 1
Palier 2=> Projection astrale : 1 / Rassemblement d'énergie : 3

Général :
Corps à corps (Espadon) : 5 / Feinte et déplacement: 4
Corps à corps (Lames Secrètes) : 0 / Parade : 0
Marin : 1
Reste : 7,25



Sic gorgiamus allos subjectatos nunc (Nous aimons nous repaitre de ceux qui aimeraient nous soumettre)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian
Au doigt et à l'œil
avatar

Messages : 236
Date d'inscription : 03/05/2011

MessageSujet: Re: Retour des Carpates   Mar 24 Jan - 23:54

Dorian haussa les épaules en réponse à la remarque de Slayn. En vérité, il ne s'était pas vraiment posé cette question avant ce soir, ne préférant pas savoir ce qu'on aurait sa vie s'il avait continué dans la voie qui lui était dévolue. A l'heure actuelle, il serait probablement marié à une fille pas très jolie et pas très maligne, parce qu'il n'y avait que ça sur son île. Les vraiment jolies étaient déjà mariées, c'était bien connu ; pas qu'elles soient plus finaudes cela dit, car il aurait pas réussi à en avoir sinon... Mais breffons ces digressions sans intérêt pour en revenir à l'instant présent.
Après un mégot à la mer (moi je pense plutôt à "Vite une bouée !" xD), le vampire se lança dans une acrobatie surprenante que ne comptait pas réitérer le rouquin.

" J'espère que c'est pas moi que tu comptes impressionner comme ça ! " rit-il de bon cœur. Sa nostalgie s'était envolée en une fraction de seconde comme une feuille prise dans un tourbillon.
" Tu permets que je fasse le tour classique. Je ne comptes pas vraiment me briser inutilement une jambe sitôt la traversée commencer. Et puis j'en connais une qui ne serait pas ravie de me voir arrivé en clopinant comme un idiot."
Car de quoi aurait-il l'air sinon de cela s'il tentait de suivre le second dans ses atterrissages réussis. Les os d'un humain ont étrangement une propension plus forte à se briser lors d'une mauvaise réception. En tout cas, il ne voulait pas tester les probabilités.

Il rejoignit son compagnon à l'instant où son estomac se mit à grimacer en un gargouillis caractéristique. Posant sa main mutilée sur son ventre comme pour tenter de cacher ce bruit désagréable, il s'excusa :
" Faut que je prenne le temps de manger au souper du Maitre Coq... Enfin, je pourrais y rester plus longtemps la nuit prochaine puisque tu es de retour. "
Il n'avait fait qu'avaler un bout de pain pour être en mesure de superviser le changement de quart des pirates.

_________________


Navigation (14) : Marin 6 ; Voile et vent 3 ; Orientation en mer 5
Poing (3) : Base offensive 3
Sabre (6) : Base offensive 3 ; Parade 2 ; Feinte et déplacement 1
Physique (3): Endurance 3
Connaissance (2) : Déchiffrage 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anna
Personne Bannie
avatar

Messages : 351
Date d'inscription : 04/04/2011
Localisation : Sparta

MessageSujet: Re: Retour des Carpates   Mer 25 Jan - 4:39

Anna entendit le changement de ton de Vaya en même temps qu’elle pu voir ses épaules se détendre. L’atmosphère était intimiste, propice aux confidences, un de ces moment que les filles auraient du prendre ensemble bien plus tôt.
Autrement dit elles allaient surement parler de garçons, les coquines.
*Tu crois vraiment que c’est le moment pour ce genre de bêtises ?*
Quel meilleur moment, franchement ?
*Y a d’autres sujets !*
Oui, oui, fringues, coquetterie, commérages… Mais bon niveau garde-robe y en a pas une pour rattraper l’autre, la coquetterie se passe de commentaires et pour le reste, vous êtes les seules filles sur ce bateau donc par élimination…
*>.<*

Mais en entendant les questions de la jeune femme, la serpentine se rappela aussi de certaines des raisons qui avaient rendu son intégration au reste du groupe aussi difficile.

Elle n’avait pas partagé les mêmes événements qu’eux, elle n’avait pas vécu l’euphorie du gain du Keltia pas plus que l’empoisonnement qu’ils avaient subit par la suite. Elle était arrivée comme une fleur dans le sillage de Slayn qui c’était chargé de lui ménager une place en la présentant comme sa protégée. Et ce faisant, Anna avait ressentit dès son arrivée que le vampire avait peut-être dit certaines choses qu’elle aurait préféré qu’il taise et tu des choses qu’il aurait du dire… Sa queue de serpent et son inexpérience flagrante, la surprise passée on s’en était arrangé. Pour le reste… elle n’avait pas été sollicitée jusqu’à maintenant et se demandait si elle se faisait des idées.

Anna laissa s’écouler quelques secondes de silence en même temps que les derniers centilitres d’eau de cette première casserole sur les épaules, puis la nuque de Vaya en soulevant d’une main ses cheveux emmêlés. Puis elle posa le récipient vide par terre et déposa ses mains inférieures sur les trapèzes de la jeune femme avant de passer le savon le long de sa nuque en descendant jusqu’entre ses omoplate, laissant une trainée glissante qu’elle étira sur ses épaules avant de commencer à la faire légèrement mousser par des mouvements circulaires.

« Que vous a dit Slayn sur moi ? Je veux dire… quand il vous a demandé de m’accueillir. »

Autant être certaine de dissiper les malentendus s’il devait y en avoir.

Vaya prit quelques secondes pour essayer de se remémorer ce qu’il avait été dit. Ca avait été succinct, rapide, et non concerté. Elle dut même froncer les sourcils pour se remémorer les bribes qui avaient été échangées. Le vampire, si prompt à l’éloquence, avait plutôt été avare de détails la concernant.

« Pas grand-chose à vrai dire. Il a été assez évasif, et nous n’avons pas vraiment posé de questions non plus. Que tu étais une esclave en fuite, et qu’il te protégeait… Disons qu’on a été pris de court par les événements, et qu’ensuite, une certaine routine de confort s’est installée. »

Vaya se laissa faire lorsqu’Anna entreprit de lui laver le dos, la vapeur et l’odeur fraîche du savon lui engourdissaient les sens, la rendant indolente.

« Je crois surtout que le fait qu'il soit vampire a étouffé le peu de questions qu'on aurait pu avoir, car très vite il a fallu réfléchir aux problèmes du sang et du soleil pour lui.... »

Anna laissa échapper un soupir de soulagement accompagné d’une légère grimace. C’était mois pire que ce qu’elle avait craint, mais elle aurait préféré que son chevalier soit un peu plus discret quand à son statut. "Ex esclave" était une étiquette dont elle avait déjà bien du mal à tenter d’oublier elle-même. Cependant, maintenant que la chose avait-été dite elle se sentait mieux. Peut-être pouvait-elle se laisser aller à parler de son histoire, l’ambiance la mettait en confiance et Vaya paraissait bien inoffensive ainsi nue dans sa marmite. En dire un tout petit peu, tout en sachant qu’un tout petit peu était déjà beaucoup…

Elle se décida à ôter une des tiges qui maintenait ses propres cheveux pour enrouler habilement ceux de Vaya en un chignon tout simple. Il faudrait aussi les laver, mais la naga préférait le faire à part car la tignasse emmêler de la doctoresse allait lui demander beaucoup d’attention. Elle remonta bien haut ses manches et ses mains supérieures ainsi libérées s’employèrent à savonner et masser consciencieusement la nuque de la rouquine et ses épaules tandis que ses mains inférieures faisaient de même en descendant sur ses reins pour remonter le long de ses hanches et de ses côtes jusqu’aux aisselles.

« Et bien… il n’y a pas grand chose à raconter. J’ai grandit dans un… une maison close jusqu’à il y a deux… trois, quatre mois je crois. Puis père m’a vendue… »

Anna racontait son histoire d’un ton détaché. Finalement c’était plus facile qu’elle ne le pensais, elle se rendait compte que par delà le nombre de jours c’était surtout tout ce qui s’était passé depuis qui lui donnait l’impression que tout cela était si loin…
Ses quatre mains se joignirent pour récupérer un peu d’eau au niveau des fesses de Vaya et la remonter pour chasser le savon brunit de son dos. La peau était rose pâle sous l’effet du frottement, Anna sourit de satisfaction et repris le savon en se saisissant d’un des bras de sa baigneuse…

_________________
À avoir la langue trop bien pendue
… on apprend vite à ne pas parler la bouche pleine.
Avatar©️ : ravenskar
Compétences :
Naga — Souplesse 6 | Pureté 4 | Constriction 4 | Sens reptilien 4
Naga — Sang froid 2
Pirate — Marin 1 | Tir (couteaux) 1
Coq — Cuisinière 4
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vaya
Docteur Frankenstein en herbe
avatar

Messages : 280
Date d'inscription : 14/04/2011
Localisation : 21-France

MessageSujet: Re: Retour des Carpates   Mer 25 Jan - 9:22

Vaya était attentive à chacun des mots sifflés par la serpentine, retenant presque son souffle de peur de la couper dans son élan. Un mot, une attitude, aurait pu rompre le charme et briser net le climat de sérénité qui s'était installé. Mais Anna continua sur sa lancée :

« J’ai été emmenée sur une île où sont rassemblés des milliers d’esclaves dans une sorte de foire. Et un homme m’a acheté pour un riche tenancier de Clavinia. »

Ses quatre mains glissaient suavement, presque amoureusement sur le bras de Vaya de l’épaule jusqu’à ses doigts qu’elle n’hésita pas à laver un a un d’une caresse légère avant d’encercler le chaudron pour se saisir du bras opposé. Vaya laissa retomber mollement son bras dans la marmite, et appuya sa tête contre le rebord, l'inclinant légèrement signifiant ainsi son attention à la naga, l'invitant à continuer.

« Et puis ça c’est… très mal passé, une fois arrivée. Je me suis enfuie et… »

Difficile de raconter comment cette nuit s’était passée. En sentant la peau de Vaya refroidir Anna se saisit de la seconde casserole et versa son contenu à nouveau sur ses épaules, avec un peu plus d’empressement cette fois.
Vaya sentit comme un moment de gêne ou de flottement dans la conversation, comme si la balance penchait dans un sens ou dans l’autre, Anna se demandant surement si elle devait continuer. Aussi Vaya ne moufta mot et attendit. Le silence était par moment le meilleur allié dans une conversation.

« Slayn m’a sauvée et a promis qu’il me protègerai et… me… m’aiderai à faire ce que je voulais. Et voilà. »

Anna avait reposé la casserole et repris ses caresses savonneuses, mais cette fois-ci ses mains se glissaient sous les bras de Vaya pour passer sur son ventre et le haut de ses cuisses, tandis que les autres remontaient sous sa poitrine avant d’en faire doucement le tour. Son visage s’était rapproché de l’épaule de Vaya dans ce mouvement et elle baissa la voix pour conclure.

« C’était souvent une vie plus… facile. Mais je ne regrette pas. La liberté, l’aventure, plutôt que d’être enfermée et de rêver à la fenêtre… Je me sens vraiment vivante. »

Maison close, vente, esclave… les mots résonnaient dans la tête de la rouquine comme une comptine de mauvais augure. Elle ne connaissait pas ce milieu là, redoutée par beaucoup de femmes, dont la bienséance aurait été offensée rien qu’à prononcer les noms. Sa mère faisait partie de ses femmes là, et pourtant, elle n’avait rien à leur envier. Vaya eut un sourire mauvais à son souvenir. Tandis qu’elle essayait d’imaginer le passé sulfureux d’Anna, elle se laissait faire par celle-ci, docilement... Bien plus docilement que tout ce à quoi elle nous avait habitués !

Elle était dans un moment rare de laisser-aller et de détente. Un vrai lâcher-prise du certainement à la tension des derniers événements. Anna avait cette douceur communicative et cette sensualité généreuse qui faisait d’elle un être exquis, où toute résistance était vaine. Elle écoutait d’une oreille attentive, sans oser l’interrompre. Elle se rendait compte que ca ne devait pas être évident pour la jeune naga. Il y avait eu tant de changements en si peu de temps ! A vrai dire, Vaya ne savait trop quoi dire. Elle avait peur de laisser transparaître un jugement, alors qu’elle ne se serait jamais permise de juger.

« C’était une vie particulière que tu as eu… »

Oui, particulière était encore ce qu’elle avait trouvé de mieux… Elle avait tout de même du mal à concevoir que l’on se satisfasse d’une telle vie, mais la sienne valait-elle mieux ?

« Parfois même survivante serait plus exacte… Que vas-tu faire au retour ? A priori celui qui t’as acheté est toujours à Clavinia. Peut-être qu’on pourrait négocier ta liberté avec une partie de ce qu’on a gagné… »

Vaya, attendant la réponse de la bleuette, se saisissait à présent des bulles de savons qui avaient coulés pour entreprendre de se savonner les orteils. Laissant le soin du haut de son corps entre les mains expertes de la naga, elle commençait de son côté, en légère pression, à se masser la voûte plantaire, meurtrie par l’état de ses chaussures.

_________________


Connaissance (17) : déchiffrage 6 | investigations 6 | érudit 5 Médecine (6) : premiers soins 4 | traitements médicamenteux 2
Tir (pistolet) (5) : Base offensive 3 Précision 2 Corps à corps (poignard) (4) : Base offensive 3 | parade 1
Larcin (4) : Discrétion 4 Résistance aux poisons (1) : 1 Navigation (1) : Marin 1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian
Au doigt et à l'œil
avatar

Messages : 236
Date d'inscription : 03/05/2011

MessageSujet: Re: Retour des Carpates   Sam 28 Jan - 0:50

Sans même savoir ce qui se tramait à la coquerie, ou ce qui allait s'y tramer sous peu... Les garçons eurent une raison excellente de laisser les choses s'y décanter telles que cela devait se faire. Pour faire simple, ils eurent un empêchement qui laissa plus de temps aux demoiselles de finir leur toilette ; s'ils avaient su... ils se seraient probablement empressé davantage mais par un curieux choix du destin, cela ne leur fut pas permis.

Sitôt que Dorian posa le pied sur le pont inférieur, il fut apostrophé par ses camarades.
" Ah ten ! Le v'là !"
" D'rian ! D'rian !! " [HJ : gros petit clin d’œil à Vaya qui seule comprendra ma référence] En voilà un qui mangeait les "o"... à moins que le brouhaha ambiant ait fait disparaitre une partie du nom du jeune homme ?

" Où tu vas comme ça ? " l'arrêta finalement l'un des gars en l'attrapant par la manche. " Reste donc un peu avec nous ! "

Comme s'il avait le choix ? D'un haussement d'épaules en direction du vampire, il lui indiqua son impuissance à dire non. Ce ne serait pas fête tous les soirs, loin de là ! Il ne pouvait pas ne pas profiter davantage de l'expérience avec ses compagnons de mer. Il oublia sa faim, la reléguant dans un coin de sa tête, pour plus tard. Et Dorian se joignit aux applaudissements et aux éclats de voix qui accompagnaient les chanteurs. L'un d'eux avait sorti une petite flute à la voix fluette, un second une harpe de bouche dont la languette résonnait contre l'intérieur de sa joue et un dernier un harmonica dont les notes se sonnaient pas toujours justes. Mais l'ambiance n'avait pas besoin de justesse. L'instant était à l'oubli des difficultés et des erreurs. Juste l'instant présent. Profiter simplement en sachant que la prochaine nuit qui ressemblerait à celle-ci leur semblerait être dans une autre vie. Les manœuvres ne leur laisseraient aucun répit durant les semaines qui viendraient. Alors ce soir, on profitait. Après tout, on avait l'autorisation du second pour cela !! Fallait pas s'en priver ! Même sans alcool... !

Dorian ne s'occupait alors plus du tout de celui avec qui il s'entretenait un instant auparavant. De toute façon, sollicité de tout côté, il n'eut pas le loisir de voir ce que Slayn faisait. Il se concentra sur la chanson, suivant le rythme du pied et portant de la voix au même titre que les autres. Ce n'était pas sa chanson préférée mais elle avait le mérite d'être connu de tous. C'était une histoire de femme de marin cocue à chacun des ports où son mari faisait escale. Une chanson classique du répertoire quoi ! Les hommes évitèrent celles où l'alcool était trop fréquemment cité car ils n'avaient pas le loisir de s'en asperger le gosier en même temps. Alors ça tournait beaucoup autour des femmes et de la mer. Pendant une seconde, Dorian se demanda si les filles du bord n'étaient pas dérangées par le bruit. Mais cela ne dura pas longtemps...

Quand le répertoire fut raclé jusqu'à fond de cale jusqu'à la dernière chanson, seule la musique continua. Certains hommes se regroupèrent alors et sortirent des jeux : cartes, dés, osselets... tout ce qui pouvait se cacher dans les poches des pirates. Emporté par une hasardeuse partie de dés, Dorian en avait oublié sa faim, même si doucement... celle-ci refaisait surface, titillant son estomac en des spasmes gargouillant, discrets au départ... Sur fond d'une musique tantôt entrainante, tantôt mélancolique.

_________________


Navigation (14) : Marin 6 ; Voile et vent 3 ; Orientation en mer 5
Poing (3) : Base offensive 3
Sabre (6) : Base offensive 3 ; Parade 2 ; Feinte et déplacement 1
Physique (3): Endurance 3
Connaissance (2) : Déchiffrage 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Slayn valentine
Bélier ascendant bélier
avatar

Messages : 285
Date d'inscription : 03/05/2011

MessageSujet: Re: Retour des Carpates   Lun 6 Fév - 20:30

Visiblement, pimenter la soirée par un peu d'alcool n'allait pas être pour tout de suite. A peine étaient-ils descendu que Dorian s'était fait embarqué dans la fête par plusieurs joyeux drilles.

"Bon sang..."

Le vampire n'eut pas le temps d'aller récupérer son acolyte que déjà l'un des musicien vint à sa rencontre un vieux violon probablement familial à la main, encouragé par quelques marin

"Hey! Moi j'propose un baroud d'honneur à not' quartier maître qui nous fait p'tête bosser dur depuis qu'on a changé de commandement, mais qui sait lâcher du lest pour qu'on s'amuse! Sévère mais juste, c'est comme ça qu'on les aimes!

Pour Valentine! (en choeur) AHOU!! AHOU!! AHOU!!!"


Slayn avait perdu l'habitude de ce genre d'honneur, mais il pouvait difficilement cacher le plaisir qu'il ressentait à voir ses hommes lui rendre bien le cœur qu'il mettait dans son travail. Mais n'étant cependant pas un adepte des grosses explosions de joies, ce contenta-il de répondre à l'équipage par un léger sourire tandis que la musique repartait de plus belle sur de glorieux chants marins. Il fut d'ailleurs surpris d'en entendre une qui connaissait un certain succès alors qu'elle était très ancienne. Suffisamment en tout cas pour qu'elle soit connue sur Erbaön. La langue employée était moderne, mais le sens des paroles restaient le même.
Vraiment surpris, il attendit quelques musiques avant de demander au marin qui jouait du violon, juste à la fin de sa prestation.

"Excusez moi... cette chanson, "Marin ivre", vous la connaissez d'où?"

"Bah... Tout l'monde la connait plus ou moins, elle à pas vraiment d'âge vous savez ! Pourquoi? l'était connue dans les Capartes?"

"Je la connais dans ma langue natale en tout cas, c'est mon père qui me l'avait apprise quand j'ai débuté la vièle. Il la tenait lui même d'un troubadour... Il aimait bien m'apprendre des musiques profanes pour rendre mon éducation musicale moins pénible^^

Mais même si j'aime toujours la musique et que je n'ai jamais arrêté les violon, je n'ai jamais vraiment aimé pratiquer en public. "


"Ah ouais ?!"

Quelle connerie il n'avait faite là... A peine le vampire avait-il calculé sa bourde que le violoniste, un grand sourire sadique aux lèvres lui imposa son violon ainsi que son archet entre les mains pour entrainer son supérieur au centre de toutes les attentions.

"Hey les gars! M'sieur Valentine souhaite nous interpréter une chanson de chez lui!"

Encouragé par toute la troupe, le vampire se retrouva planté, le violon dans une main, l'archet dans l'autre au milieu de toute une petite scène improvisée qui lui était dédiée.
L'annonce de la nouvelle avait rameuté du monde... Evidement, voir le vampire d'ordinaire si sérieux se prêter à ce genre d'exercice, ça devait valoir le coup d'oeil.


*Non, je ne tuerai pas mes hommes... Non je ne tuerai pas mes hommes...*

"Et merde..."


Voyant qu'il était inutile de lutter à présent, Slayn décida alors d'aller jusqu'au bout de ce qu'on lui avait imposé. Quitte à se faire piéger, autant faire les choses avec classe. Vigoureusement, il apposa le violon contre son épaule, prêt à jouer, puis s'adressa à toute l'assemblée

"Bon. C'est une version de "Marin Ivre" dans ma langue natale. Donc la musique et le sens restent les mêmes, même si chez nous on la joue plus vite... Doublez au moins le tempo si vous voulez me suivre.

Je chanterai les couplets, par contre pour le refrain qu'on devra tous reprendre en choeur, c'est :

Hoo–ray, and up she rises,
Wey–hey, and up she rises,
Heave-ho, and up she rises,

Early in the morning"


Il répéta plusieurs fois afin d'être sûr que tout le monde ai bien retenu son rôle. Quand tout le monde sembla plus où moins familiarisé avec la langue ancienne d'Erbaön, Slayn posa alors l'archet sur les cordes et dans un grand sourire carnassier, annonça :

"Bon on y va!!"

Drunken Sailor

Les hommes restèrent dans un premiers temps sciés en constatant la différence, avec le rythme de la chanson qu'ils connaissaient d'une part, mais surtout de voir leur quartier maître se lâcher véritablement, en se donnant ainsi en spectacle, en jouant avec énergie et en chantant sur des tons rauques. Le vampire était lui même surpris de ne pas avoir perdu de sa maitrise de jeu alors que ce n'était plus le cas de sa technique de combat... Il fallait dire qu'il avait commencé très jeune et que ce genre de souvenir d'enfance restaient plus facilement encrées que des techniques de combat à l'épée géante, apprises adultes et après transformation en vampire. Slayn finit par se dire que ce n'était pas désagréable de se retrouver à nouveau avec un instrument entre les pattes, même si renouveler l'expérience ne serait certainement pas à lui re-proposer avant un bon moment...

Les marins allèrent même jusqu'à battre la cadence au fur et à mesure du tempo pour entrainer tout le monde à danser. tout l'équipage présent se prêta bien vite au jeu et l'ambiance redoubla de plus belle pour en faire trembler presque tout le bateau.

_________________
Compétence :
Vampire :
Palier 1=> Athlétisme : 6 / Absorbtion : 6 / Sens accrus : 2 / Résistance au soleil : 1
Palier 2=> Projection astrale : 1 / Rassemblement d'énergie : 3

Général :
Corps à corps (Espadon) : 5 / Feinte et déplacement: 4
Corps à corps (Lames Secrètes) : 0 / Parade : 0
Marin : 1
Reste : 7,25



Sic gorgiamus allos subjectatos nunc (Nous aimons nous repaitre de ceux qui aimeraient nous soumettre)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian
Au doigt et à l'œil
avatar

Messages : 236
Date d'inscription : 03/05/2011

MessageSujet: Re: Retour des Carpates   Jeu 3 Mai - 22:45

La chanson avait fini par être accompagnée de pas de danses. Il est des musiques dont les intonations parlent aux cœurs et aux corps sans même que les paroles soient comprises. Au delà des mots et des langues, l'harmonie se fait lorsque la musique devient universelle. Dorian comme les autres s'était joint à cet élan né des premières notes jouées par le second. D'autres chants suivirent, d'autres danses, d'autres Hého lancés en défi au ciel constellé d'étoiles. Combien de temps cela dura-t-il ? Il est difficile de dire lorsque l'espace et le temps semblent se figer conjointement pour ne former plus qu'un. Un temps certain ou un certain temps, à vous de vous mettre d'accord sur l’appellation qu'il convient le mieux d'employer ici. Toujours était-il qu'il sembla à la fois filer extraordinairement vite et incroyablement lentement. Mais cette parenthèse avait une fin, sinon elle ne nécessiterait pas qu'on s'attarde à la quantifier. Et cette fin ne toucha précisément que deux personnes dans cette assistance en liesse.

Et il y avait également deux facteurs qui déclenchèrent cette fin : la pépie et la fringale, plus communément connus sous les noms de soif et de faim. L'idée initiale d'aller manger un peu de rab à la coquerie avait été mise de côté dans l'esprit du navigateur par l'entrain de ces camarades pirates. Mais à force de chanter et de danser, le corps reprit sa position dominante dans l'équation qui nous intéresse. Logique diront les bonnes langues pour qui toute chose a une cause et une conséquence. Le plus humain des deux avait succombé à l'appel de la fête et il fut le premier à subir les conséquences de ce choix, à savoir une prévisible envie de boire et de manger. L'estomac dans les talons, il rejoignit finalement son acolyte et ensemble ils gagnèrent enfin le cœur du bateau.

Un nouveau contretemps vint interrompre leur passionnante aventure... Le rouquin, prenant les devants puisque c'était lui qui souhaitait piocher dans le fond de marmite, posa la main sur la poignée de la porte de la cuisine. Mais rien ne se passa.

" Oh c'est fermé ?!"
Dorian abaissa encore la clenche en poussant la porte : sans résultat.
Il réitéra une troisième fois, jouant ce coup-ci de l'épaule pour aider le bois humide et gonflé. C'était des choses qui arrivaient à bord que des portes mal engoncées qui jouaient les insoumises à l'ouverture. Un coup d'épaule suffisait en général. Pas ce coup-ci...
"C'est un truc qui bloque on dirait... mais... je comprend pas quoi ! C'pas le bois... "

Finalement une voix féminine, parfaitement reconnaissable, leur parvint de l'intérieur de la pièce.
« On est occupées ! »

Que se passait-il donc dans la coquerie qui mérita que la porte fut barricadée de l'intérieur ?

_________________


Navigation (14) : Marin 6 ; Voile et vent 3 ; Orientation en mer 5
Poing (3) : Base offensive 3
Sabre (6) : Base offensive 3 ; Parade 2 ; Feinte et déplacement 1
Physique (3): Endurance 3
Connaissance (2) : Déchiffrage 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Slayn valentine
Bélier ascendant bélier
avatar

Messages : 285
Date d'inscription : 03/05/2011

MessageSujet: Re: Retour des Carpates   Ven 4 Mai - 19:14

Ayant laissé les marins à leurs jeux et rendu le malheureux instrument -bien malmené- à son propriétaire, Slayn suivit Dorian non pas en quête de nourriture, mais d'alcool. Malheureusement la porte goguenarde refusait de s'ouvrir, et ce malgré tous les efforts de Dorian.

Ce n'est que lorsqu'il entendit la voix d'Anna à l'intérieur préciser "on est occupée", qu'il compris que ce blocage de l'unique entrée aux cuisines était intentionnel. Préparait-elle une surprise culinaire pour l'équipage ? Le Maître-coq étant avec le reste de l'équipage, c'était peu probable.

En tout cas, quoi qu'elle trafiquait, Slayn appréciait moyennement que l'accès à une des pièces importante du navire soit condamnée. Le dilemme était que celle qui était à l'intérieur était justement celle qu'il ne pouvait réprimander.

Mais au fait ? "On est occupée" ... Elle n'était pas toute seule à l'intérieur!!! Connaissant le caractère d'Anna et les regards que lui adressaient certains marins, un mauvais pressentiment commença à croitre chez le vampire.

Alors que la Naga semblait l'éviter depuis le départ des Carpates, l'idée qu'un de ses larbins s'offre un petit moment avec SA maîtresse adorée lui apparut soudainement insupportable.

La mine sombre, il posa alors sa main sur l'épaule de Dorian afin qu'il ne gaspille pas inutilement ses forces.


"Laisse..."

Slayn décocha alors un magistral coup de pied dans la porte, ce qui eut pour effet de débloquer celle-ci et la faire s'ouvrir avec fracas. Ce qu'il vit alors le tétanisa. C'était encore pire que ce qu'il imaginait. Anna et Vaya, dans le plus simple appareil, une grande marmite pleine d'eau, et une foule de pensées malsaines en tête qui l'aidèrent à comprendre à peu près facilement ce qu'il était en train d’interrompre.

Que faire ? Sous la stupeur qu'affichait son visage, une foule de sentiments contradictoires l'envahissait. Aussi bien envers la Naga que pour Vaya.

Lui qui avait bravé milles dangers, mit sa vie en jeu à maintes reprises sur l'île d'Erbaön juste pour pouvoir revoir le seul véritable trésor qui importait pour lui. Le visage de celle envers qui il avait décidé d'offrir son existence. Il comprenait en cet instant que les sentiments forts qu'il ressentait pour elle n'étaient visiblement pas réciproques. Finalement... Peut être qu'il ne l’intéressait tout simplement pas plus que ça...

Quant à Vaya, ce n'était guère mieux. Alors qu'il avait eu du mal à créer des liens avec elle, l'instant d'une nuit torride en sa compagnie avait fini par tout faire basculer et lui faire entrevoir une lueur d'espoir. Lui qui croyait partager quelque chose de secret et précieux avec elle, prenait à présent toute la mesure de son erreur. Finalement... Il n'avait rien d'exceptionnel pour elle non plus. Tout au plus avait-il réussi à attiser son désir l'espace d'une nuit. Mais qu'était-il finalement pour ces deux femmes ? Un larbin ? Une arme ? Un monstre bien docile et tenu en laisse ? En tout cas certainement pas un être sensible envers qui il est nécessaire de se préoccuper des sentiments. Et peut-être avaient-elles raison... Peut être était-ce lui qui était dans l'erreur en essayant de redevenir ce qu'il n'était plus.

Que faire ? Malgré une colère viscérale qui le rongeait et l'atroce sentiment de s'être fourvoyé, il ne devait rien laisser paraître. Prendre le risque de montrer qu'il avait cru en quelque chose avec ces dames et obtenir la confirmation de ses doutes serait l'humiliation suprême pour lui. De plus même si ce qu'il avait réellement à ce jour était bien peu, il ne souhaitait surtout pas le perdre.

Ainsi, son visage stupéfait se transforma bien vite en léger sourire de gentillesse.


" Vous avez conscience que n'importe qui d'autre vous aurez livré en pâture à l'équipage ? juste pour vous apprendre à quel point l'eau est une ressource précieuse pour un navire. "


Essayant de prendre tout ceci à la plaisanterie, il se gratta alors la nuque d'un air gêné, avec un grand sourire joueur aux lèvres.

" Bon... euuh... à l'origine on avait faim. Mais là je pense qu'on a plutôt envie que vous nous fassiez une place ! " dent

_________________
Compétence :
Vampire :
Palier 1=> Athlétisme : 6 / Absorbtion : 6 / Sens accrus : 2 / Résistance au soleil : 1
Palier 2=> Projection astrale : 1 / Rassemblement d'énergie : 3

Général :
Corps à corps (Espadon) : 5 / Feinte et déplacement: 4
Corps à corps (Lames Secrètes) : 0 / Parade : 0
Marin : 1
Reste : 7,25



Sic gorgiamus allos subjectatos nunc (Nous aimons nous repaitre de ceux qui aimeraient nous soumettre)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anna
Personne Bannie
avatar

Messages : 351
Date d'inscription : 04/04/2011
Localisation : Sparta

MessageSujet: Re: Retour des Carpates   Dim 13 Mai - 16:42

Normal, rien d’exceptionnel.

La porte qui s’ouvre avec un grand fracas et un chaise qui fait un petit vol plané c’était tout a fait fréquent dans le coin. Pas de quoi s’alarmer.
Pour autant, bien qu’elle s’attendait à ce que quiconque voulait entrer insiste et finisse par passer sans trop de difficulté Anna grimaça devant la violence déployée pour le faire. Le meuble ne leur avait vraiment servit qu’à se donner un minimum de sentiment d’intimité, ce n’était pas la peine de tout défoncer comme ça non plus. Tendue elle vit apparaître Slayn et un bout de tignasse rousse indiquant Dorian en retrait. Pourquoi le vampire déployait-il tant d’énergie, s’était-il inquiété ?

En tout cas, l’expression d’incrédulité qui apparut aussitôt sur le visage du seigneur multi-centenaire arracha un sourire à la demoiselle. C’était bien là ce qu’elle espérait obtenir comme réaction, de la surprise, il était vrai que le spectacle n’était pas banal. Mais elle déchanta bien vite.
Les traits du vampires se durcirent. Anna commençait à très bien connaître ce visage et la manière dont les muscles de sa mâchoire ressortait, celle dont ses yeux s’assombrissait, ne lui laissait que peu de marge d’interprétation. Il était… furieux. Et encore, c’était un euphémisme.

La serpentine s’arrêta net de verser de l’eau. Elle ne comprenait pas. Une telle colère ? Pour une simple bassine d’eau ? Le gaspillage d’un peu d’eau lui était donc si insupportable que ça ? Pour un vampire c’était un comble !
Rien d’autre ne pouvait expliquer cette expression de colère, même fugitive et rapidement escamotée derrière le masque blafard du vampire. Comment Anna aurait-elle pu le comprendre autrement ? Même si elle avait été capable de deviner les sentiments du vampire, rien de ce qu’elle faisait ici tout de suite n’était contraire aux bonnes mœurs. La cuisine d’un navire n’était clairement pas l’endroit pour prendre un bain, mais il n’y avait aucune raison que quiconque arrivant à l’instant soupçonne le petit jeux auquel Anna avait joué quelques instants auparavant. Hormis peut-être les joues un peu roses de Vaya qui avait été la première étonnée de découvrir une naga vraiment beaucoup moins innocente qu’il n’y paraissait.
Pour Anna, Slayn était en train de faire un nervous breakdown pour une demi-marmite d’eau.

Interdite, elle attendit la suite. Elle ne s’attendait pas à ce que ce soit le vampire qui leur tombe dessus. L’explication avec son maître coq elle s’y était mentalement préparée. Qu’allait-il faire ? Leur passer un savon ? Tant mieux il y avait tout le matériel pour ça.
*C’est pas le moment de plaisanter !*
Si je ne plaçais pas ça maintenant, je ne le plaçait jamais.
*Oui ben c’est pas malin !*

Finalement la sanction tomba et ce fut bien pire que tout ce à quoi la naga s’attendait : le vampire sourit. Le sourire du gentils papa qui prend en pitié des enfants ignorants de leur bêtise.
" Vous avez conscience que n'importe qui d'autre vous aurait livrées en pâture à l'équipage ? Juste pour vous apprendre à quel point l'eau est une ressource précieuse pour un navire. "

À ce moment là, Anna se rendit compte d’une des choses que le vampire lui avait rendu depuis qu’il l’avait prise sous son aile. Il lui avait rendu la capacité à se sentir rabaissée et insultée. Ce sourire condescendant et ce ton moralisateur lui permirent de le réaliser. Bien sûr qu’elle savait que l’eau était précieuse, bien sûr qu’elle y avait réfléchi avant de dire oui à Vaya, il la prenait pour une demeurée ? Et puis c’était quoi cette façon de dire "je vais pas vous faire violer par tout le monde parce que je suis super gentil" ?
Malgré la tentative de dédramatiser la situation qui suivit, les paroles du seigneur ne passait pas. La serpentine croisa les bras sous sa poitrine et plaça un poing sur sa hanche tandis que l’autre tenait toujours su casserole d’eau chaude. Une attitude qui, en plus de faire pigeonner sa poitrine dénudée, trahissait son manque total de pudeur. En attendant le langage corporel était clair : elle ne comptait pas se laisser marcher sur la queue.

« De l’eau on en a encore assez, j’ai regardé. Et de toute façon je n’allait pas la jeter, je suis pas conne. Et puis c’est justement si tu avais fait ça que ça aurait été du gaspillage pour rien, Vaya est presque propre et c’est pas en se faisant passer dessus par douze marins qu’elle va le rester. Alors pas touche ! »

Moi je ne suis pas certain que de provoquer Slayn soit une bonne idée, mais bon.
*N’a foutre !*
Oui enfin s’il revient sur sa décision et qu’il appelle l’équipage t’auras l’air maline.
*Qu’ils viennent, même pas peur. Et puis je suis déjà sale.*
Mouais…

« Y a qu’une seule place par contre. Si vous voulez que je vous lave il va falloir attendre votre tour. »

Elle avait ajouté ça avec une moue boudeuse. Anna n’aimait pas se chamailler. Si c’était maintenant clair qu’elle savait ce qu’elle faisait et qu’elle assumait la responsabilité de l’utilisation de cette eau alors l’incident était clôt.

Du moins à son avis.

_________________
À avoir la langue trop bien pendue
… on apprend vite à ne pas parler la bouche pleine.
Avatar©️ : ravenskar
Compétences :
Naga — Souplesse 6 | Pureté 4 | Constriction 4 | Sens reptilien 4
Naga — Sang froid 2
Pirate — Marin 1 | Tir (couteaux) 1
Coq — Cuisinière 4
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vaya
Docteur Frankenstein en herbe
avatar

Messages : 280
Date d'inscription : 14/04/2011
Localisation : 21-France

MessageSujet: Re: Retour des Carpates   Mer 16 Mai - 14:32

Dans sa marmite, avant que la porte ne vole en éclat, Vaya n'en menait pas large. Elle n'avait pas franchement envie de se retrouver dans cette situation tout à coup inconfortable. Mais avait-elle le choix ? Les cheveux encore poisseux et crasseux, la mine rosie par les vapeurs, nue... Elle se sentait un peu démunie. Ce n'était pas tant la nudité qui la gênait, la pudeur étant un luxe sur un navire où la promiscuité régnait, que ce sentiment d'impuissance qui la gagnait. Ses mains s'étaient crispées sur le bord en métal. L'instant d'abandon qu'elle avait offert à Anna s'estompait déjà rapidement. Ses sourcils se fronçaient en une moue pas commode, histoire de se donner un peu plus de contenance.

Anna avait quant à elle résolut le problème. Elle s'était dénudée de même, pour qu'elle se sente moins "seule". Délicate attention, bien que surprenante. Mais Vaya commençait à savoir que la serpentine avait de la ressource... et de l'imagination. Elle ne s'offusqua ainsi nullement, et se surprit à sourire en imaginant la tête de ceux qui verraient ce tableau. Une rouquine opulente se baignant et laissée aux bons soins d''une naga dénudée, telle une odalisque. Un vrai chef-d’œuvre de la peinture classique ! La jeune femme se réjouit finalement de l'idée d'Anna, elles étaient.... une œuvre vivante, des muses à n'en pas douter ! Encore faudrait-il que l’œil fut connaisseur.

La suite lui confirma simplement que non. Rien d'idéal, de poétique ou même d'érotique dans le regard. Juste.... de l'étonnement et de la colère. Froide et sourde. Incompréhensible. Et fugace avec ça ! Le vampire préféra un masque inexpressif et ridiculement hypocrite. Elle l'avait bien vu cette lueur qu'elle ne connaissait que trop bien, pour la porter elle-même en son cœur. La rage qui inonde les sens, elle l'avait vu, aussi rapide qu'un éclair, malgré la volonté dont il fit preuve pour la cacher. Les mots sonnaient faux, et étaient en total contradiction avec son langage corporel, la précipitation de briser la porte, le choix et le calcul. Braqué sur lui, et comme un écho, Vaya s'emporta également, rugissante.

Anna l'a devança et commença un début d'explication, ce qui calma temporairement la rouquine. Mais elle n'allait pas en rester là. C'était quoi ses menaces à peine voilées ?

"parce que tu crois que ça nous fait peur ?? " Elle avait bondi sur ses deux jambes, offrant sans gêne ses formes aux regards des deux pirates. Furieuse, elle avait un doigt pointé sur eux, menaçante. De l'eau dégoutait de sa crinière sur sa peau pâle. De son autre main, un bout de savon qu'elle avait ramassé au fond de la marmite.

Elle le lança avec force en direction de leurs têtes. "tirez vous de là ! Aucune politesse, votre mère ne vous a pas appris les manières? Vous ne valez pas mieux que le reste de l'équipage."
Elle chercha alors du regard n'importe quoi à leur lancer aux visages. mais ne trouva rien d'efficace ou de probant, elle se laissa alors juste retomber dans la marmite, bras croisé sur la poitrine, les affrontant de son regard furibond

_________________


Connaissance (17) : déchiffrage 6 | investigations 6 | érudit 5 Médecine (6) : premiers soins 4 | traitements médicamenteux 2
Tir (pistolet) (5) : Base offensive 3 Précision 2 Corps à corps (poignard) (4) : Base offensive 3 | parade 1
Larcin (4) : Discrétion 4 Résistance aux poisons (1) : 1 Navigation (1) : Marin 1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian
Au doigt et à l'œil
avatar

Messages : 236
Date d'inscription : 03/05/2011

MessageSujet: Re: Retour des Carpates   Mer 16 Mai - 17:47

[HJ : Hmm... facile de répondre après cela... Dire que le malheureux n'a rien eu le temps de dire avant de prendre un savon, au sens littéral du terme, dans la tête.]

" Y a moyen d'en placer une ?! " Voilà en vérité la première phrase que prononça Dorian devant cette scène incroyable. Un brin dépité, un brin énervé d'avoir du esquiver un savon volant, le matelot ne sentait que trop bien les tensions qui encombraient l'air humide de la coquerie. Et c'était loin d'être de bonnes tensions. C'était le genre de situation où un médiateur n'était pas de trop pour tenter de calmer tout le monde.

Dire que c'était bien "parti"...
La porte récalcitrante avait presque volée en éclats... Ça d'accord, ce n'était pas un bon début. Car ça voulait dire réparation. Mais la scène qui se découvrit devant les deux hommes était plutôt charmante bien qu’embarrassée. En l'analysant, il y avait du bon et du moins bon... Certes leurs deux jeunes collègues étaient joliment nues et baignées paresseusement dans une marmite pleine d'eau savonneuse ; mais cette eau était prioritairement destinée à la consommation courante et aux cuisines et pas à la toilette personnelle de tout le monde. Il paraissait que les filles avaient des besoins particuliers en matière d'hygiène corporelle et cela, Dorian n'avait jamais vraiment compris. Une bonne grosse averse faisait bon effet lors des voyages en mer.
Bon, ok, il n'y avait rien de "bien parti" dans cette histoire ! Et même si Slayn fit des efforts pour ne pas s'énerver, le reste s'emballa dans un mauvais embrayage. Il n'y avait en effet pas simplement la question de l'eau qui ébranla le vampire. Son jeune camarade ne vit pas où était le mal. Non, non le rouquin n'était point naïf et son œil manquant ne le rendait pas pour autant aveugle. Il s'était passé quelque chose entre la naga et la doctoresse, quelque chose d'intime à priori, quelque chose qui faisait partie de la sphère personnelle d'adultes. Les histoires étaient là pour rappeler la tendresse de la serpentine la nuit venue et les regards s'attardaient souvent sur les courbes de la rouquine dès que celle-ci avait le dos tourné. Chose normale dans un univers d'hommes ! Mais que penser de la solitude de ces femmes ? Elles avaient partagé une chose qui ne regardait qu'elles et cet instant, dans ce bain moussant, leur avait surement fait oublier le tumulte général du navire pirate. Accordons-nous sur le fait que le navigateur ne porta pas jusque là son raisonnement puisque de toute façon, la situation ne lui fut pas laissée d'en profiter. Même si son côté marin criait au scandale devant le gaspillage, son côté humain et masculin ne pouvait qu'apprécier le spectacle.

Mais son cœur n'y fut pas quand fusèrent les mots. La première réplique du vampire fut mal choisie... car improbable. Et elle fit mouche ! Anna se redressa, offrant son corps à la vue des hommes sans la moindre pudeur, pour s'expliquer. Elle n'était pas contente et elle le fit savoir. Vaya la suivit bientôt et ce fut là que le savon vola. Dorian l'esquiva et se retourna pour le ramasser, celui-ci ayant fini sa course dans le couloir. Le levant en l'air, en s'avançant enfin dans la pièce, il prit enfin la parole : " Y a moyen d'en placer une ?! "

Tout d'un coup, le borgne eut l'aura du capitaine qu'il serait sous peu (sans le savoir !). Peut-être parce que ça ne le concernait pas personnellement et qu'il pouvait rester calme ? Peut-être parce qu'il fallait simplement que quelqu'un prenne les choses en main et que les trois autres esprits ici présents ne semblaient pas décidés à cela ?
" L'eau est précieuse, c'est vrai mais Slayn, tu parles trop vite et sans connaissance des hommes de ce bord qui n'auraient aucun intérêt à lâcher en pâture l'un des leurs. Ce n'est pas une chose qui doit se passer sur un navire où chaque membre d'équipage est égal à son voisin et doit être respecté pour son travail et sa personne.
Anna, si tu dis que tu as une idée pour réutiliser ce drôle de bouillon, tant mieux ! Attention quand même à ce que ça ne se sache pas et que ça ne se sente pas... L'autre option sera de l'utiliser pour d'autres tâches comme l'extinction du foyer ou en cas d'incendie. La prochaine fois, ce serait peut-être mieux de demander au moins au maitre coq la permission d'emprunter de l'eau. On peut comprendre que vous en ayez besoin plus que nous. Auquel cas, un stock particulier pourra vous être réservée au prochain ravitaillement.
Vaya, il n'est pas question de mauvaises manières. Ou alors ton jet de savon peut y figurer, car j'étais visé sans avoir encore ouvert la bouche pour émettre le moindre commentaire. Certes, la politesse aurait voulu qu'on demande si tout allait bien avant d'entrer... qu'on respecte votre "on est occupée". Je suis désolé qu'on vous ait dérangé, mais maintenant que c'est fait, il faut faire avec. "


Durant son monologue, il avait fixé l'un après l'autre ses interlocuteurs. Il parlait doucement tant dans son débit que dans le ton de sa voix. Comme si baisser d'un cran les paroles échangées permettrait d'apaiser les cœurs. A voir....

" C'est pas l'tout mais moi j'ai faim... ! " termina-t-il plus fidèle à lui-même.

_________________


Navigation (14) : Marin 6 ; Voile et vent 3 ; Orientation en mer 5
Poing (3) : Base offensive 3
Sabre (6) : Base offensive 3 ; Parade 2 ; Feinte et déplacement 1
Physique (3): Endurance 3
Connaissance (2) : Déchiffrage 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Slayn valentine
Bélier ascendant bélier
avatar

Messages : 285
Date d'inscription : 03/05/2011

MessageSujet: Re: Retour des Carpates   Sam 19 Mai - 16:54

Il était clair que la tentative du vampire pour masquer ses émotions avait échouée... Pire encore, le message qu'il avait voulu faire passer en le faisant n'avait pas du tout était compris. Ce qui dans un sens confirmait ses doutes et accentuait d'avantage sa colère. Il faillit bien se laisser dominer par celle-ci quand Vaya en prime se montra agressive. Illustrant une fois de plus un parfait exemple de sa fierté offusquée. Les chose auraient pu clairement s'envenimer si Dorian, n'avait pas décidé une fois de plus de prouver sa valeur en tant que potentiel futur capitaine, et de trouver les mots pour tenter de ramener tout le monde à la raison.
Cela fonctionna au moins en partie sur Slayn, qui préféra ne pas se laisser emporter par les évènement et ne pas céder à la violence. De toute façon il était clair que la conversation partait sur un énorme malentendu et il aurait été absurde d'envenimer les choses dans ce sens. Mais les autres restait totalement à côté de la plaque le concernant, et il n'allait pas se gêner pour faire au moins savoir cela.


"Vous n'y êtes pas du tout. Je me fout royalement de cette marmite d'eau... Je suis complètement en dehors des manières de cette époque, c'est vrai. Mais mes paroles n'avaient pas d'autre sens que celui-ci."

Ne se préoccupant plus des autres, il entre alors complètement dans la pièce pour chercher de la nourriture dans le but de l'offrir à Dorian. Il ne s'arrêta pas de parler pour autant.

" Je te rappelle que c'est à toi, et à toi seule que j'ai prêté allégeance Anna. Pas au capitaine fantoche de ce navire.
Toi et ta copine auriez très bien pu foutre le feu au Keltia, que cela ne me concernerait pas tant que je n'aurais pas reçu d'ordre de ta part..."


Tandis qu'il était à genoux à inspecter un garde manger, il pousse un soupire et ajoute.

" Si je suis en colère... C'est pour autre chose. En vérité, c'est surtout contre moi même que je le suis."

_________________
Compétence :
Vampire :
Palier 1=> Athlétisme : 6 / Absorbtion : 6 / Sens accrus : 2 / Résistance au soleil : 1
Palier 2=> Projection astrale : 1 / Rassemblement d'énergie : 3

Général :
Corps à corps (Espadon) : 5 / Feinte et déplacement: 4
Corps à corps (Lames Secrètes) : 0 / Parade : 0
Marin : 1
Reste : 7,25



Sic gorgiamus allos subjectatos nunc (Nous aimons nous repaitre de ceux qui aimeraient nous soumettre)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anna
Personne Bannie
avatar

Messages : 351
Date d'inscription : 04/04/2011
Localisation : Sparta

MessageSujet: Re: Retour des Carpates   Lun 21 Mai - 18:11

Finalement, la crise était passée.

Alors que s’éloignait à la fois la perspective d’un viol collectif et celle d’un bain plaisant pour les deux hommes qui ne savaient apparemment pas ce qu’ils manquaient, Anna se sentit mal à l’aise. Elle était soulagée que Dorian ait apaisé les choses. Finalement Vaya avait démontrée qu’il n’était nul besoin de la protéger de qui que ce soit et sa réaction était aussi incendiaire que sa tignasse.
*Enfin… quand elle sera propre.*
Ah oui, t’as pas fini c’est vrai.

Anna était obligée de se rendre aux arguments de Dorian et en voyant Slayn se dégonfler de colère elle se sentit elle même fautive à la fierté mal placée. C’était vrai qu’elle n’était qu’assistante du coq, elle avait fait fi de sa permission et c’était une transgression à laquelle elle n’avait pas habitué ses camarades. Un petit peu de remord empourprât ses joues.
Slayn ne cessait cependant pas de l’intriguer et de l’inquiéter. Ses paroles amères trahissaient une douleur qu’elle n’avait pas soupçonné jusqu’alors. La manière dont il désignait Tarlynn puis Vaya laissait peu de doute sur les sentiment qui l’animaient à l’égard de l’un et de l’autre. Dans le cas de Tarlynn, Anna ne savait trop qu’en penser, il était vrai que le capitaine avait toujours été discret mais que depuis son accident et la perte de son bras il était pour ainsi dire à peine l’ombre de lui même. Ce qui dans le cas d’un tiefling était quand même un comble.
*Nyeuh ? Quel rapport avec le fait que ce soit un tiefling ?*
T’occupes, tu découvriras certainement ça plus tard.
*J’aime pas trop quand j’ai l’impression que tu sais plus de choses que moi. Pour une petite voix c’est un peu glauque.*
Oui mais je suis une gentille petite voix non ?
*Non !*
Snif.
*Des fois.*
Je ferai des efforts.
*Mouais…*

Mais dans le cas de Vaya, elle avait cru que le vampire l’appréciait. En tout cas suffisamment pour la recouvrir de son odeur de mâle à l’aller en direction des Carpates. Cela n’avait certainement pas échappé à Anna. Alors qu’avait-il à présent ? De là où elle était cela ressemblait tout de même énormément à de la jalousie. Mais de qui était-il jaloux ? D’elle ou d’Anna ?

La serpentine ne savait pas sur quel pied danser.
*Tu vois que t’es pas gentille ! >o<*
Désolé, j’ai pas fait attention.
*Oui ben c’est pas cool !*
Si je répond à la question que tu te poses sur la jalousie de Slayn, tu me pardonnes ?
*Peut-être, ça dépend de la réponse.*
Les deux, c’est un gourmand.
*Youpi, ça m’avance bien ça comme réponse.*
Eh, je fais ce que je peux !

Au final la serpentine décida qu’il était temps de finir ce qu’elle avait commencé avant qu’un nouvel orage n’éclate. Elle se saisit du savon et commença à frotte doucement le cuir chevelu de Vaya.

« Pardon d’avoir crié. C’est juste… je ne suis plus une petite fille. »
Depuis très longtemps d’ailleurs.
*Oui bah, hein !*

« Je suis désolée Slayn. »
Elle se mordit la lèvre en cherchant quoi ajouter, mais ce n’était ni le lieu ni le moment d’aborder le sujet épineux qui pointait le bout de son nez.

« Il y a des biscuits ronds dans le coin en haut à gauche. Et du pain d’épice. Et des raisins encore frais… »
En fait il y avait un garde manger particulièrement bien garni car rechargé quelques jours auparavant en période de fin d’été. Le maître-coq avait pesté contre leur départ précipité mais toujours est-il qu’il avait fait du bon travail et qu’Anna avait largement facilité son contact avec le responsables des réserves locales.

Anna ne voyait pas grand chose à ajouter. Elle avait posé ses mains sur les épaules de Vaya qu’elle sentait tendue et elle essayait de contenir avec douceur la frustration de la demoiselle tout en massant son cuir chevelu. Il ne servait à rien de faire des vagues maintenant.

« Si vous pouviez nous amener des vêtements propres ce serait bien. Au moins pour Vaya, n’importe quoi fera l’affaire en attendant que les siens soient secs. »
L’apprenti-pirate savait que si l’hygiène était difficile à maintenir à bord, les marins n’étaient pas non plus totalement inconscients de son importance. En tout cas elle avait pu observer que la plupart savaient se maintenir en bonne santé. Ne serait-ce que parce que même somnolente et à la recherche de chaleur elle gardait un odorat sensible et savait éviter de loin les corps vraiment délaissés par le savon et investit par la crasse. Rien que ça ça motivait à s’entretenir non ?

_________________
À avoir la langue trop bien pendue
… on apprend vite à ne pas parler la bouche pleine.
Avatar©️ : ravenskar
Compétences :
Naga — Souplesse 6 | Pureté 4 | Constriction 4 | Sens reptilien 4
Naga — Sang froid 2
Pirate — Marin 1 | Tir (couteaux) 1
Coq — Cuisinière 4
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vaya
Docteur Frankenstein en herbe
avatar

Messages : 280
Date d'inscription : 14/04/2011
Localisation : 21-France

MessageSujet: Re: Retour des Carpates   Sam 2 Juin - 0:03

Vaya avait replongé dans la marmite, silencieuse, frustrée et vexée. Les mains souples et douces de la naga n'y changèrent rien. Ses lèvres pincées, elle se contenta de garder rancoeur pour ce qui lui apparaissait comme une offense. Elle les détestait vraiment à cet instant, pirate à se croire tout puissant, et auréoler d'un pouvoir de mâle dominant agaçant.
La prochaine fois, elle demanderai à signer un contrat, comme cela se pratiquait couramment dans la piraterie et stipulant qui commandait réellement, pour quoi, pour qui, etc. Las, empoisonnés ils n'y avaient même pas pensé, et il s'avérait que c'était juste du grand n'importe quoi. Bref, elle avait hâte de rentrer au port et de quitter le navire. besoin d'air. Même si elle ne regrettait aucunement l'aventure.

_________________


Connaissance (17) : déchiffrage 6 | investigations 6 | érudit 5 Médecine (6) : premiers soins 4 | traitements médicamenteux 2
Tir (pistolet) (5) : Base offensive 3 Précision 2 Corps à corps (poignard) (4) : Base offensive 3 | parade 1
Larcin (4) : Discrétion 4 Résistance aux poisons (1) : 1 Navigation (1) : Marin 1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Retour des Carpates   

Revenir en haut Aller en bas
 
Retour des Carpates
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maynlie :: En pleine mer :: Sur l'océan-
Sauter vers: