AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Débarquement de nuit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Azemia

avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 23/05/2012

MessageSujet: Débarquement de nuit   Mar 29 Mai - 14:13

J'étais frigorifiée, planquée dans un recoin du bateau, à l'abri des regards. Je ne savais pas vraiment compté alors j'avais du mal à estimer depuis combien de temps j'étais partie. Un peu moins d'une saison en tout cas. Mais je n'étais pas sur, car on avait changé de climat en même temps que d'eaux. Il faisait autrement plus chaud chez moi. Je me languissais déjà du miroitement rougeâtre des coulées de lave, visible de jour comme de nuit. Je poussai un soupir, avant de sursauter et de vérifier que personne ne m'avait entendu.

Une saison donc que j'esquivai avec plutôt pas mal de réussite l'équipage du navire marchand sur lequel j'étais montée. De planques en planques, je dansai presque, virevoltant d'un endroit à l'autre pour les éviter, sautant sur les mâts pour mieux redescendre en cale... Ils devaient bien se douter, puisque de la nourriture disparaissait, parfois des vêtements, ou encore des meubles se déplaçaient, des ombres se mouvaient... Ils m'ont peut-être même prise pour un esprit marin, qui sait ? Quoiqu'il en soit, ils ne m'ont pas vu. Et il est temps que l'on accoste car ce terrain de jeu commence à être restreint.

Le bateau plongeait l'ancre, et s'amarrait au quai de la ville dans la nuit. Il n'y avait pas âme qui vive sur le port, personne pour décharger la cargaison. L'équipage avait surement prévu le déchargement au petit matin. J'en profitai donc pour me faufiler et profiter de la pénombre environnante pour m'éclipser. A pas feutré, je regagnai avec soulagement la terre ferme. Mais mon soulagement fut de courte durée. Un cri déchirant retentit dans la nuit clavinienne. Cela me glaça le dos, et je regrettai un instant le doux confort et la sécurité de ma petite île volcanique.
Le cri semblait à la fois proche et loin en même temps, résonnant encore et encore dans ma tête. Ne connaissant pas la ville, j'avais du mal à me situer, à le situer. Et franchement, je n'avais pas vraiment envie de rencontrer la chose qui avait hurlé si fort la personne que j'imaginais morte...

"Heureusement qu'il fait nuit finalement, je risque de me perdre, mais au moins je serai plus discrète et je verrai mieux où je vais..... Si je veux être sur d'éviter la chose, faudrait peut-être que je la localise pour au moins fuir du bon côté."


*si je peux éviter de tomber par erreur nez à nez avec elle...* Et je partis rejoindre les encoignures des premières maisons des ruelles, en avançant prudemment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Débarquement de nuit
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maynlie :: Ville Basse :: Port :: Quais-
Sauter vers: