AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

  Chambre de Jazz

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jézabel
Personne Bannie
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 04/04/2011

MessageSujet: Chambre de Jazz   Jeu 30 Aoû - 12:17

Chambre 444

La chambre 444 était la chambre habituelle de Jazz, elle était à coté de la 666 et de la 332 uniquement parce que les gérants de l'hôtel ne savaient pas compter. C'est une chambre correcte dans un hôtel de bon standing. Elle était au premier étage à gauche de l'escalier en montant et offrait une vue sur une petite cours fleurit.

Une chambre très agréable en somme.
Les murs étaient peint en blanc, la grande fenêtre était bordée de rideaux de brocart rouge et le sol était en parquet d'apparence solide. Pour mobilier, il y avait à la base,un grand lit recouvert de draps blancs, une commande en bois massif décorée d'un vase avec une fleur et un fauteuil trônait au dessus d'un petit tapis rond.
C'était sommaire et pratique.
Pourtant, à son arrivée dans les lieux, en disant qu'elle louait la chambre à l'année et après un grand blabla insipide, Jézabel avait réussit à convaincre le gérant de l'hôtel de lui faire installer un bureau dans sa chambre. Il était impensable qu'elle n'est pas un support pour travailler et élaborer ses plans.

Voilà, la chambre était parfaite pour Jazz, un coin repos et un coin travail.
En entrant dans les lieux, elle avait fait poser ses malles près de la commode. Depuis, ses vêtements se retrouvaient donc rangés à la fois dans la commode mais bien souvent rangés dans la malle, prêt à partir.
Avec le temps, le joli bureau qu'elle avait fait installé avait disparut, envahit par une pile de livres tous plus épais les uns que les autres avec dans un coin, des parchemins, de l'encre et une plume.

Pas de doute, c'était bien notre capitaine pirate qui habitait là.

_________________
La séduction a toujours été une histoire de manipulation.
Avatar : Pootangodude
Connaissances (16) : Déchiffrage (6), Investigation (6), Erudit (3), Scientifique (1)
Médecine (6) : Premiers Soins (6)
Navigation (2) : Marin (2)
Escroquerie (2) : Triche (2)
Corps-à-corps [Petites lames] (3) : Bases offensives (3)
Agilité (3) : Souplesse (3)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eden Séléné Brunehilde
Personne Bannie
avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 05/02/2012

MessageSujet: Re: Chambre de Jazz   Mar 25 Sep - 0:07

« À vrai dire, il faut bien admettre que ses faiblesses ne lui laisseront guère le choix. Une fois passée l’urgence immédiate du combat et des premiers soins, son corps laissera retomber le (R)-4-(1-hydroxy-2-(méthylamino)éthyl)benzène-1,2-diol. Selon l’époque où ces lignes seront lues, peut-être sera-t-il plus simple de parler de l’épinéphrine, de l’adrénaline ou même tout simplement d’une substance corporelle permettant de réduire la douleur en situation de crise. Bref, tout ça pour dire que la morsure du Loup-Garou fera de plus en plus souffrir l'Élue, qui aura par conséquent de plus en plus de difficultés à se concentrer sur autre chose.

Elle comprendra pourtant le sens des avertissements lancés par les Humains autour. Craignant d’abord un nouveau danger, elle releva les yeux et parvint à reconnaître le Vampire se traîner par terre. Bien que vivant, son état pathétique et l’absence de son épée ne laisseront guère de doutes à la Minette : il aura lui aussi échoué face à leur ennemi commun. Le sursaut de fierté blessée dont il fera preuve en voulant tenir les Humains à l’écart finira d’ailleurs de prouver son échec : ses paroles ne ressembleront pas à celles d’un combattant heureux d’avoir vaincu, mais plutôt à la rage dépitée d’un guerrier vaincu, un état d’esprit que Eden Séléné Brunehilde comprendra parfaitement. Leur alliance se sera révélée aussi inutile que minable. Aussi ridicule que pitoyable. Aussi déplorable que risible. Aussi désolante que navrante. Voire peut-être même vaine et lamentable.

Le laissant alors à son triste sort, supposant qu’il s’en sortirait sans doute avec le sang trouvé sur le champ de bataille, la Minotaure entendra son chevalier servant annoncer qu’il l’emmènerait chez le capitaine du Chocard. Nul doute qu’il fera allusion à un soigneur de sa connaissance. Tant mieux : au moins n’aura-t-il pas besoin de chercher au hasard, cela sera donc autant de temps gagné.

Le problème immédiat, ce sera d’arriver jusque là : la blessure infligée par la Bête se révélera cruellement handicapante. D’autant que la direction choisie par son compagnon les éloignera du rivage, forçant ainsi la blessée à monter vers la Ville Haute. Ce qui, compte tenu de l’état de sa jambe, se révélera être un problème supplémentaire. S’appuyant de plus en plus sur sa hache, ainsi que sur le Minotaure roux qui semblera ne pas demander mieux, la Mifloue sentira ses forces l’abandonner peu à peu… Peut-être lui parlera-t-il sur le trajet, elle ne s’en rendra guère compte, ses sens se brouillant aussi peu à peu… Sa main frôlant la compresse contre sa cuisse sentira toutefois que celle-ci sera devenu trempée. Le froid de sa chaîne contre sa peau la maintiendra toutefois vaguement éveillée, mais c’est tout de même plus qu’à moitié inconsciente qu’elle parviendra finalement à destination, largement portée par son guide.

S’appuyant alors contre un mur pour libérer son compagnon, elle s’arrêtera donc devant la porte de son salut. Un salut qui allait sans doute saluer l’initiative de deux mastodontes venant le saluer pour requérir ses services de si bon matin. »


_________________
Crédit avatar : Robyn Lourie
L'Élue de la prophétie, d'accord, mais quelle est donc cette étrange prophétie ?
Base offensive / chaîne : 1
Intègre : 1 || Pilier : 4 || Haltérophilie : 1 || Résistance : 1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jézabel
Personne Bannie
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 04/04/2011

MessageSujet: Re: Chambre de Jazz   Sam 12 Jan - 14:14

Jazz ne dormait pas.
Elle portait une chemise de nuit de soie blanche et un châle de laine rouge sur les épaules. La faible lueur de la lanterne commençait à vaciller sur son bureau. Elle brûler depuis tellement longtemps qu'elle ne tarderait pas à plonger la pièce dans le noir signe qu'il était temps pour la capitaine d'aller se glisser sous ses draps.

Jézabel avait repoussé le moment de se coucher depuis des heures. Elle avait entamé la lecture d'un livre de médecine et l'étudiait depuis des heures. La technique du encore une page l'avait maintenue éveillée plus que de raison mais il fallait bien admettre, elle avait du mal à quitter un livre une fois qu'elle l'avait commencé.
Un énième bâillement s'échappa, signe que la fatigue commençait à pointer son nez. Il était temps de fermer ce livre et d'accepter l'évidence, elle ne pourrait le terminer ce soir. Jazz ferma donc l'épais bouquin et défit sa tresse avant de brosser ses cheveux un moment. Elle se leva, s'étira telle un chat et se dirigea vers son lit.

BOUM, BOUM, BOUM

Un profond soupir d'agacement franchit les lèvres de la jolie brune. Qui pouvait bien la déranger à cette heure aussi avancée de la nuit ? Les gens n'avaient plus aucun respect de nos jour. Jézabel se dirigea donc vers la porte qu'elle ouvrit violemment et se retrouva nez à nez avec deux minotaures. L'un des deux, elle le connaissait bien, il travaillait pour elle, l'autre, elle ne l'avait jamais vu auparavant.

Jézabel avisa les deux individus et claqua la porte à leur nez en disant:


« Repassez plus tard ! Il est trop tard pour faire causette! »

C'était simple, direct et elle ne leur avait même pas laissé le temps d'expliquer le pourquoi de leur visite. Il faut bien avouer que Jazz n'en avait un peu rien à faire, à ce moment précis, elle n'aspirait qu'à une chose, rejoindre enfin son lit et dormir un peu.

BOUM, BOUM, BOUM

C'est qu'ils insistaient les bougres !
Il était hors de question qu'elle cède, il est des heures plus approprié pour faire des présentations de conquêtes et là, ça n'était absolument pas le cas !

BOUM, BOUM, BOUM

Avec tout le boucan qu'ils étaient entrain de faire, ils allaient réveillé la moitié de l'hôtel et Jézabel aurait des ennuies... Elle se décida à rouvrir la porte et pour au moins savoir ce qu'ils voulaient.


« Ca a intérêt à être important ! »

_________________
La séduction a toujours été une histoire de manipulation.
Avatar : Pootangodude
Connaissances (16) : Déchiffrage (6), Investigation (6), Erudit (3), Scientifique (1)
Médecine (6) : Premiers Soins (6)
Navigation (2) : Marin (2)
Escroquerie (2) : Triche (2)
Corps-à-corps [Petites lames] (3) : Bases offensives (3)
Agilité (3) : Souplesse (3)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dul'aag
Hyperactif
avatar

Messages : 91
Date d'inscription : 23/04/2011

MessageSujet: Re: Chambre de Jazz   Jeu 17 Jan - 22:35

La porte s'ouvrait sur Eden, tandis que Dul'aag envisageait de passer défoncer la porte. Il ne savait pas les singes aux fesses roses aussi entêter. Des gouttes de sang sur le pas de la porte ne semblait pas les déranger. Très bien. Un courant d'air peut être plus?

Sa blessé avait tenus le coup, comme tout vrai minotaure l'aurait fait. Enfin, comme un guerrier de son clan l'aurait fait. Celle ci ne semblait pas avoir eut le même mode de vie que lui. Cela l'intriguait énormément, mais il n'allait pas la soumettre à la question sur ses origine dans ce genre de situations. Il s'assura juste qu'elle resta consciente, quitte à tenir le bavoir pendant ce temps. Parler tout seul n'était pas vraiment sa spécialité. Sur l'île il avait ses compagnons, et de temps en temps l'antique minotaure lui tenait la jambe pour lui faire part de ses médiocres réflexions. C'était les seules moments où il pouvait s'exprimer dans sa langue maternelle.

"Je n'ai pas eut l'occasion de croiser beaucoup de minotaure à Clavinia, ça me fait plaisir de parler à un congénère. Je me demande bien d'où tu viens. Moi je viens de l'archipel d'Aren. D'île en île notre peuple se bat pour la suprématie contre ces enfoirés de centaures. Notre Chamane nous disait que le combat avait commencer depuis très longtemps, et que chaque guerrier mort au combat avait rejoins les cieux et avait formé une étoile. Elle nous disait aussi que tout les guerriers n'y étaient pas, par ce que seul les guerriers les plus valeureux pouvaient briller assez fort pour que nous les voyons depuis le sol. C'était d'ailleurs un grand sujet de dispute dans le Clan. Entre ce que disait notre Chamane et notre Chef de Clan. La Chamane voulait qu'on se batte férocement et jusqu'à la mort, pour pouvoir mourir au combat et briller dans le ciel. "La nuit nos ancêtres nous regarde" qu'elle disait. Du coup les Guerriers du Clan voulait se battre mais le Chef du Clan dirigeait le Clan de manière évasive sur les mouvements de nos ennemis. Il pratiquait la ruse avec des escarmouches d'éclaireurs. J'étais plutôt d'accord avec lui même si je respectait beaucoup l'avis de..."

C'était sympa de parler. Finalement ils étaient arriver devant la porte du capitaine. A cette heure il se doutait bien que le capitaine allait être réveiller. A moins qu'il ne soit de sortit? Un grand moment de suspens lorsqu'il frappa trois fois à la porte. Si le capitaine n'était pas là, qu'allait-il dire à la minotaure à son bras? Elle était vraiment mal en point. Ce fut avec soulagement que la porte s'ouvrit. A la volé, certes, mais le capitaine Jazz était là.

« Repassez plus tard ! Il est trop tard pour faire causette! »

Et Vlam.

*Mais je ?*

Son esprit de commère déjà bien échauffer par la discussion/le monologue précédent lui fit penser que Jazz n'était pas seule et s'était trouver un compagnon.

*Ce n'est pas une si mauvaise chose. Lui ferais du bien.*

Il frappa de nouveau, un peu plus fort. Sommeil ou non, amant ou pas, la vie de sa camarade était plus importante que l'amour propre de son capitaine.
Pas de réponse. Il frappa de nouveau, puis laissant la minotaure appuyer contre le mur, prit du recul.
La porte, pressentant un danger, s'ouvrit de nouveau pour éviter un solide coup d'épaule. Elle laissait place au capitaine Jazz.

« Ça a intérêt à être important ! »

"Regarde par toi Capitaine."

Il prit la blessé par le bras et la souleva jusqu'au milieu de la pièce, fournissant une brève explication.

"Loup garou. Au sol ou sur la table Capitaine? Pour blessure à jambe. J'obéis."

_________________
membre du M.E.U.H.
Mouvement Exécrable Utilisant des Humains.

Forgeron: Apprenti (4) - outils et fignolage (2) - matériaux et approvisionnement (2)
Tir: base offensive (1) (canon)
Minotaure:
Haltérophilie (2) / Résistance (2) / Pilier (1) /Intègre (1)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eden Séléné Brunehilde
Personne Bannie
avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 05/02/2012

MessageSujet: Re: Chambre de Jazz   Jeu 14 Fév - 23:36

« Les coups que son compagnon donnera contre la porte ne tarderont pas à obtenir une réponse, malgré l’heure tardive. Hélas, ce sera pas exactement la réponse espérée : une Humaine aux longs cheveux bruns, vêtue de rouge et blanc, ouvrira certes la porte, mais ce ne sera que pour la refermer sur un sermon à ses deux visiteurs.

Une charmante réaction, au demeurant prévisible, mais cela n’arrêtera pas le Minotaure : à force d’insister, il finira par obtenir satisfaction.

« Ça a intérêt à être important ! »

De toute évidence, qu’un de ses amis arrive avec une blessée grave sur les bras sera suffisamment important pour que la femme accepte de les faire rentrer. Oui, sur les bras, car Corne de Fer devra carrément porter l'Élue. « Capitaine », comme l’avait appelée le Rouquin, fera de la place sur une table, avant de sortir du matériel de soin.

« Je vois… On va l’installer sur le bureau, mais ça te coûtera cher. »

Le Minotaure poussera la table pour pouvoir y asseoir la mercenaire dans une position stable, appuyée contre un mur, les jambes posées sur le bureau. La guerrière, quant à elle, ne réagira absolument pas : elle aura compris depuis longtemps que le plus simple et le plus efficace serait de laisser les autres prendre soin d’elle. C’est bien pour cela que « Capitaine » pourra, après avoir ôté la ceinture maintenant la compresse, découper le tissu afin d’examiner la blessure sans être gênée. »


~~~~~~~~~~~~~~~~

« Attendez, le prophète va raconter toute l’opération, là ? Je dis pas, c’est sûrement très intéressant, hein, mais je sais pas si j’ai vraiment envie d’avoir tous les détails, vous voyez… »

Esbareich était, comme toujours, le moins enclin à entendre des passages un peu sordides. Même si Soumaintrain ne les adorait pas non, il vit là une occasion de s’opposer à son camarade facilement.

« Qu’est-ce que tu racontes ? Je ne vois pas pourquoi on devrait les éviter. Tu crois que l'Élue aura le choix, elle ? Y a pas de raison qu’on soit plus épargnés qu’elle… »

Bibeleskaes soupira bruyamment… Les deux garçons avaient une forte tendance à parler sans réfléchir : c’était amusant, mais tout de même, c’était parfois plus inutile qu’amusant.

« Pour le coup, oui, elle aura sûrement un peu le choix. Et sauf erreur, y a pas mal de chances qu’elle s’évite une bonne partie du spectacle, justement : après, je sais pas si ça arrête vraiment le prophète… »

Les deux autres disciples ne trouvant rien à répondre à cela, elle tourna son regard vers le vieux prêtre qu’il pouvait poursuivre et apporter ainsi la réponse.

~~~~~~~~~~~~~~~~

« Les produits utilisés par « Capitaine » pour nettoyer et désinfecter auront finalement raison de la conscience de la Minette. Une forme de défense logique, puisque, pour dire les choses clairement, ça piquera un peu. »

~~~~~~~~~~~~~~~~

« Ha ! Qu’est-ce que j’avais dit ? Trop facile ! Elle va tomber dans les vapes ! »

Le temps que Bibeleskaes se réjouisse de l’accomplissement de sa propre prophétie le plus modestement du monde, Esbareich remarqua un détail sur la page que le prêtre avait sous les yeux.

« Il y a un problème avec le Livre de la Prophétie, non ? »

« Très sincèrement, mon garçon, j’ignore si le prophète a voulu se moquer de nous en simulant l’évanouissement de l'Élue ou si c’est le temps qui a abîmé ses écrits, mais il semble effectivement en manquer une partie… »

« Oh, ce n’est pas grave. Il en reste sûrement assez pour essayer de reconstituer ce qui manque, non ? Continuez, on verra si on peut retrouver ce qui a été effacé. »

« Comme tu voudras, Soumaintrain. De toute façon, sois bien assuré que je ne comptais pas m’arrêter pour si peu… »

_________________
Crédit avatar : Robyn Lourie
L'Élue de la prophétie, d'accord, mais quelle est donc cette étrange prophétie ?
Base offensive / chaîne : 1
Intègre : 1 || Pilier : 4 || Haltérophilie : 1 || Résistance : 1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jézabel
Personne Bannie
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 04/04/2011

MessageSujet: Re: Chambre de Jazz   Ven 15 Fév - 14:40

Jézabel fit installer la minotaure sur son bureau qu'elle avait pris soin de débarasser. Elle observa l'endroit de la blessure qui avait été protégé par une compresse improvisée retenue par une ceinture. Elle grimaça.

« C’est pas joli, joli... »

Notre capitaine se tourna vers son minotaure et lui donna ses premières consignes.

« Il va me falloir une bassine avec de l’eau et des linges propres. »

Tandis que Dul'agg préparait ce que sa capitaine lui avait demandé, cette dernière attacha sommairement ses cheveux. Elle retroussa ensuite les manches de sa chemise de nuit et enfila un tablier pour se protéger du sang. Ainsi parée, il ne lui restait plus qu'à se laver les mains soigneusement et à commencer les hostilités.

« Ciseaux ! »

« Voilà. »

« Pince ! »

« Voilà. »

Notre apprenti docteur examina la plaie après l'avoir nettoyée et désinfectée. Malheureusement, Jazz le sait bien, elle n'a pas les compétences requises pour voir si cette morsure est profonde. Elle fit néanmoins son possible pour aider la minotaure et la soigner au mieux. Ses connaissances des premiers soin lui permirent de savoir qu'elle devait faire un pansement compressif pour stopper l'hémorragie après avoir enlevé les tissus de surface endommagés.
Si malgré ce pansement, les saignements ne se stoppent pas rapidement, elle devra procéder à une intervention plu lourde en « aveugle » et elle espérait ne pas avoir à intervenir de la sorte.

En attendant, elle cala un oreiller dans le dos de la minette pour l'installer un peu mieux et surveiller l'évolution des choses. Il n'y avait que ça à faire pour le moment. Notre jolie brune décida d'en savoir un peu plus pendant qu'elle se lavait les mains.


« Bon, voilà, ça, c’est fait... Qui est-ce ? »

« Meuh... Sais pas. »

« Mmmh... Et tu l’as rencontrée comment ? Depuis quand ? »

« Cette nuit... Chassait le Loup-Garou et... Elle s’est mordue, j’ai tiré un coup... de canon, mais je n’ai pas réussi. Il est parti et elle blessée. »

« Le premier soir, mmmh... »

Tout en discutant, Jézabel prit le temps de nettoyer soigneusement ses ustensiles. Autant qu'ils soient propres si elle devait intervenir plus en profondeur.

« Elle s’est fait mordre par un Loup-Garou, ça explique que ce ne soit pas joli, joli... »

« Oui, voilà, c’est ça. »

« Bien, nous allons surveiller l’évolution de la chose. C’était pas la pleine lune ? Je veux pas me retrouver avec une Vache-Garou ! »

« Pas vache. Minotaure. »

« Ça a un museau et des cornes, c’est une vache. »

« Ça a bouche et pieds, c’est singes ? »

« Tu n’as pas tout-à-fait tort, mais ce n’est pas le sujet. »

Effectivement, ce n'était pas le sujet. Nos deux comparses avaient vraiment des discussions pour le moins étranges. D'une certaine manière, ils avaient raison tous les deux et de toute manière, ils ne se posaient vraisemblablement pas la bonne question.

_________________
La séduction a toujours été une histoire de manipulation.
Avatar : Pootangodude
Connaissances (16) : Déchiffrage (6), Investigation (6), Erudit (3), Scientifique (1)
Médecine (6) : Premiers Soins (6)
Navigation (2) : Marin (2)
Escroquerie (2) : Triche (2)
Corps-à-corps [Petites lames] (3) : Bases offensives (3)
Agilité (3) : Souplesse (3)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chambre de Jazz   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chambre de Jazz
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maynlie :: Ville Haute :: Hôtellerie-
Sauter vers: