AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Aux thermes hostes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anna
Personne Bannie
avatar

Messages : 351
Date d'inscription : 04/04/2011
Localisation : Sparta

MessageSujet: Aux thermes hostes   Mer 12 Sep - 4:24

[Cet événement se déroule au moment du retour des pirates, juste après que Anna ait fait une mauvaise rencontre.]

Bon, il était temps de trouver ce qui était l’objectif premier des reptations de la demoiselle dans les rues pavées et bien entretenues de la ville haute.

Sa rencontre avec le petit monstre l’avait distraite. Tant et si bien que quand celui-ci pris son envol, la serpentine resta de longues secondes immobile à regarder vers le ciel grisâtre. Que devait-elle penser de cette rencontre ? Et surtout de ce qu’elle avait ressenti en le voyant ? Elle l’avait trouvé repoussant sans raison aucune.
*Ses serres… brrr*
Ou disons plutôt avec peu de raisons. C’était nouveau pour Anna, elle ne s’était jamais montrée sujette aux phobies. En revanche elle en connaissait les effets, la queue de serpent ne passait pas toujours très bien auprès de tout le monde…
*C’est bizarre.*
Oui, je pense qu’il faudrait que tu reste plantée là encore quelques heures, le temps d’étudier ce mystère.
*Ah oui ! Bain !*
Tant pis pour la séance philosophie.

En partant de la place, c’était donc la première à droite, puis à gauche et la maison de thermes ne pouvait être manquée, d’après le tailleur. Une façade de pierre décorée de colonnades avec le nom gravé en capitales au dessus du perron « THERMES HOSTES ». Trois marches lisses et massives en pierre blanche menaient à une porte ouvragée. Anna n’avait absolument pas besoin d’être capable de déchiffrer l’inscription pour savoir qu’elle était au bon endroit, le tailleur avait raison : l’adresse était immanquable.
Un peu intimidée par un tel décors, la naga hésita au bas des marches, le nez en l’air. Elle se demandait qu’est-ce qu’elle allait trouver à l’intérieur, si elle ne s’était pas trompée et enfin si elle avait vraiment sa place dans un tel établissement visiblement luxueux.
*J’ai des sous.*
Ça paraît être un bon argument.
*Bon…*
Inspire un grand coup et vas-y.

Et c’est ce qu’elle fit. La porte était dépourvue de poignée ainsi que de heurtoir. Pas de serrure non plus, ni rien qui ressembla à une sonnette. Il y avait bien un panonceau annonçant "entrée libre de 8h à 22h", mais cela ne renseignait pas beaucoup notre jeune demoiselle qui avait un niveau d’éducation nettement inférieur à celui que devait avoir la moyenne des habitués des lieux. Dans le doute, elle poussa tout simplement la porte pour glisser son minois dans l'entrebâillement. Une atmosphère chaude et une odeur d’humidité titillèrent immédiatement ses sens, l’attirant irrésistiblement à l’intérieur. Quand elle eut passée la porte, celle-ci se referma bruyamment, la faisant sursauter.
*C… c’était de la magie ?*
Je ne crois pas non, il y a l’air d’y avoir un mécanisme en haut regarde.
*Ça a faillit m’écraser la queue ! >o<*
Il est peut-être mal réglé.

« Bonjour, bonjour. Ah, une naga. Bien sûr, bien sûr, évidemment, entrez donc ! »

Anna fit à nouveau volte-face pour voir un drôle de petit bonhomme s’approcher. Les cheveux soigneusement plaqués sur son crâne depuis une raie sur le côté, une fine moustache et dans un costume complet boutonné jusqu’au col malgré la chaleur, il s’inclina légèrement face à elle avant de la contourner.

« Puis-je vous débarrasser ? »

Ne comprenant pas bien ce qu’il se passait, Anna le laissa lui ôter habillement son chaperon et son poncho. Le geste manquait de la classe qu’il aurait eu à lui ôter une pelisse et un manteau, mais elle n’était conscience que de l’exploit de le faire sans même la décoiffer. Déstabilisée elle se demandait ce qui allait arriver ensuite.

« Permettez que je prenne aussi en charge vos armes ainsi que votre sacoche. »

« Heu… je… c’est que… »

L’homme ne broncha pas et se contenta de la regarder en attendant la suite avec politesse. La serpentine ne savait que dire, il y avait là sa bourse pleine de pièces et quelques babioles brillantes qui lui étaient revenues ainsi que les deux coutelas qui lui restaient depuis l’île d’Erbaon et qui revêtaient désormais une importance sentimentale à ses yeux. Elle hésitait à les confier aussi facilement, mais les exigences de l’homme avaient été claires et elle n’avait pas encore appris à protester trop ouvertement.
Ce dernier perçut néanmoins son trouble lorsqu’elle les lui tendit.

« Les Thermes Hostes ne failliront pas à leur réputation. J’engage mon honneur en tant que votre hôte à ce que toutes vos affaires vous soient rendues dans l’exact état où elles sont arrivées. »

« Et… pour l’entrée ? »

« C’est une demi-livre par heure, bien sûr. Que vous réglez à la sortie comme indiqué au dessus du règlement. »

Il désignait un panonceau sur lequel était inscrit tout un tas de gribouillis qui finirent de mettre mal à l’aise la pauvre Anna qui commençait à se demander dans quoi elle s’était embarquée. Un règlement ? Pour quoi faire ? Elle espérait au moins que le tailleur ne s’était pas trompé en lui assurant que c’était un établissement purement thermal. La demoiselle ne tenait pas à s’offrir des services complémentaires et cela revenait cher pour louer de la chaleur et de l’eau. Mais peu importait…
*J’en ai vraiment vraiment besoin, je repartirais pas dehors maintenant. Je refuse !*
Même si je trouve que tu as des goûts de luxe je dois admettre que tu as bien mérité ce plaisir après tant de privations.
*C’était très très dur !*
Je sais Anna, je sais.

Alors fi du règlement et fi du prix, elle s’en sortirait bien. Sans attendre la naga délaça son corsage et commença à déboutonner sa chemise.

« Attendez ! Il y a des cabines pour… »

Trop tard, pas besoin de cabine pour la jolie bleutée, elle tendait déjà le reste de ses vêtements à l’homme qui regardait poliment ailleurs. Celui-ci lui tendit un long peignoir à quatre manches d’un blanc immaculé en retour, que la naga regarda avec étonnement, autant intriguée par l’existence d’un tel vêtement que surprise de ne l’avoir pas vu aller le chercher.
Elle l’enfila finalement et le majordome lui fit signe d’entrer en s’inclinant largement.

Anna pénétra donc dans les thermes et ferma les yeux de plaisir en sentant la vapeur d’eau l’envelopper dans une étreinte chaleureuse.

Au bout de quelques mètres deux chemins s’offrirent à elle. Chaque direction était marquée d’une flèche surmontée d’une série de symboles. Les ennuis commençaient…

_________________
À avoir la langue trop bien pendue
… on apprend vite à ne pas parler la bouche pleine.
Avatar©️ : ravenskar
Compétences :
Naga — Souplesse 6 | Pureté 4 | Constriction 4 | Sens reptilien 4
Naga — Sang froid 2
Pirate — Marin 1 | Tir (couteaux) 1
Coq — Cuisinière 4
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jézabel
Personne Bannie
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 04/04/2011

MessageSujet: Re: Aux thermes hostes   Dim 14 Oct - 18:08

Jazz avait, en sortant de la taverne, remis sa cape sur les épaules pour ne point attraper froid. Elle avait tranquillement pris le chemin des thermes comme le lui avait indiqué ce très cher Matt. Cependant, elle avait besoin de vêtements neuf et, elle avait choisi de faire un croché par le marché. Et oui, les vêtements sur son dos n'était pas les siens et il lui faudrait les rendre à leur propriétaire dans les plus bref délais.

En entrant chez le tailleur, Jézabel se dirigea simplement vers les robes de coton. Elle parcourra l'étale des yeux jusqu'à trouver son bonheur, une simple robe couleur crème brodée d'or à laquelle elle choisit d'ajouter un corset rouge sang et une pair de bottines en cuir souple. Il ne lui avait pas fallut plus d'un quart d'heure pour faire son choix et payer l'artisan.

C'est avec son paquet de papier blanc sous le bras qu'elle se remit en route pour les thermes. Tourner à gauche, à droite puis encore à gauche et enfin tout droit. Les « Thermes Hostes » lui faisait face avec sa devanture imposante, sa porte délicatement ouvragé et ses marches de pierres blanches.
Notre jolie brune se contenta donc de gravir les marches et de pousser la porte lui donnant accès au hall d'entrée. Là, le majordome qui l'attendait débita le discours qu'il avait rodé à force de pratique.


« Bonjour et bienvenue aux Thermes Hostes !

Permettez-moi de vous débarrasser. »


Jazz défit le nœud de sa cape et laissa le majordome l'en débarrasser. Avant de lui tendre ses paquets en lui donnant les consignes.

« Veuillez à ce qu'ils m'attendent dans mon vestiaire quand je sortirai des bains. »

« Bien Madame. Laisser moi vous remettre ce peignoir rouge et vous informer qu'il vous en coûtera une demi-livre l'heure. »

« Oui oui, très bien, c'est ce qui est indiqué sur votre règlement ! »

Le majordome s'inclina confus et indiqua à Jézabel les vestiaires où elle pourrait se changer.
Une fois dans les vestiaires, Jazz défit la tresse qui lui maintenait les cheveux avant de les relever en un chignon rapide dans lequel elle glissa une simple épingle pour le retenir. Elle quitta alors ses vêtements qu'elle plia soigneusement et enfila le peignoir rouge que le majordome lui avait remis. Ainsi apprêtée, elle put quitter son vestiaire et prendre la direction des bains.


« Si vous voulez bien vous donner la peine. » dit le majordome en lui ouvrant la porte donnant accès aux bains.

Une délicate vapeur chaude s'élevait déjà dans le grand couloir qui menait au miracle de la vie. Là, elle croisa une jeune naga qui attendait perplexe devant les panneaux indiquant les bains hommes et les bains femmes. Jézabel esquissa un discret sourire et s'approcha d'avantage de la demoiselle.


« Si j'étais vous, je prendrais plutôt le chemin de droit mais après, libre à vous de faire votre choix. »

Sans attendre d'avantage, la brune s'engagea dans le couloir de droit qui la mènerait vers les bains salvateurs. Au bout du couloir, elle pénétra dans une grande pièce à la douce lumière tamisée. Des nuages de vapeur d'eau volaient de ci de là ce qui eut pour effet d'apaiser Jézabel. La belle ôta ses sandales, retira la pince qui retenait ses cheveux prisonniers qui tombèrent alors en cascade dans son dos et finit par faire glisser le peignoir qui vint rejoindre ses sandales au sol.

[hrp : Une image pour le plaisir des yeux par ici /Hrp]

_________________
La séduction a toujours été une histoire de manipulation.
Avatar : Pootangodude
Connaissances (16) : Déchiffrage (6), Investigation (6), Erudit (3), Scientifique (1)
Médecine (6) : Premiers Soins (6)
Navigation (2) : Marin (2)
Escroquerie (2) : Triche (2)
Corps-à-corps [Petites lames] (3) : Bases offensives (3)
Agilité (3) : Souplesse (3)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anna
Personne Bannie
avatar

Messages : 351
Date d'inscription : 04/04/2011
Localisation : Sparta

MessageSujet: Re: Aux thermes hostes   Jeu 1 Nov - 0:44

Anna hésitait.

À droite ? À gauche ?
Le choix semblait important. Les écritures c’était toujours important. Enfin peut-être.
*Et… et si je me trompe ?*
Tu mourras dans d’atroces souffrances.
*Maais ! Dis pas n’importe quoi, c’est suffisamment stressant !*
Pas la peine d’en faire un plat, à ton avis, deux directions à l’entrée des bains, ça peu être quoi ?
*Je sais pas… chaud et froid ?*
Là tu le fais exprès.

« Si j'étais vous, je prendrais plutôt le chemin de droit mais après, libre à vous de faire votre choix. »

Anna sursauta. Toute à son dilemme de savoir de quel côté elle allait se glisser en premier pour jeter un rapide coup d’œil, elle avait un peu oublié qu’elle restait immobile au milieu du couloir. Elle eu juste le temps de voir un sourire en coin sur le visage de la jeune femme qui lui avait adressé la parole, avant que celle-ci ne la dépasse et continue tout simplement dans la direction désignée.

« Ah, heu… merci ! »

Sans se faire prier la bleuette la suivit donc sur le droit chemin. Quelques mètres derrière elle et trop intimidée pour chercher à la rattraper, elle se contenta de l’observer. C’était une belle jeune femme, assez grande, brune comme l’ébène. Elle marchait d’un pas vif et déterminé qui obligeait Anna à agrandir ses ondulations pour ne pas se laisser distancier.

À ce rythme là, bientôt elles…
*Woaaaa…*
Woaaaa en effet, quelle croupe !
*Mais non, le bain !*
Ah. Oui c’est pas mal…
*C’est génial tu veux dire !*

Les yeux brillants d’Anna se levaient vers la voute, les colonnes de marbre, elle ressentait contre les écailles de son ventre la douce chaleur dont irradiaient les dalles du sol.
Un brouillard vaporeux rampait depuis un coin de la grande pièce, le sifflement de l’eau que l’on versait par intermittence sur des pierres brulantes en indiquait l’origine. Au milieu de ces nuages se trouvaient des gradins sur lesquels descendaient doucement les volutes. Les yeux curieux de la jeune fille crurent y apercevoir des corps allongés.
La brume venait recouvrir un bassin fumant, le plus chaud, si chaud qu’il semblait irradier de rouge dans l’esprit de la naga. C’étais le coin le plus chaud de cette grande pièce de bains, deux autres coins étaient occupés par deux autres bassins, l’un grand et tiède, et l’autre frais, à l’exact opposé du coin chaud. C’était derrière cette étendue d’eau fraiche que s’ouvrait une porte vers une autre partie des thermes. Un petit tilt retentit dans la tête de la demoiselle bleue : la sortie était de ce côté, et les bains semblaient bien être disposés dans un ordre particulier, chaud, tiède, froid, et hop on sort.
Directement à sa gauche, une rangée de petit tabourets de bois et de seaux faisait face à ce qui ressemblait à tes… tuyaux de cuivre ? Anna n’avait jamais vu de tuyauterie jusqu’ici, cela semblait si moderne, surtout dans l’ambiance de pierre blanche massive et antique de la pièce aux bains. Pourtant, à la vue des bulles d’eau savonneuse qui s’écoulaient vers l’évacuation et des gros pains de savons dans des réceptacles accrochés devant les tabourets, Anna n’eut aucune hésitation.
*Enfin ! Je vais être propre !*
Sans un regard de plus en direction de sa sauveuse elle…
*Oh, ça va, j’ai bien vu qu’elle avait de belles fesses.*
Ah, tu l’avais remarqué ? J’aurais pas dit.
*Elle a de beaux cheveux bruns, un corps musclé et de plus jolies fesses que je n’aurais jamais, parce que moi j’en ai pas. Et en plus elle a l’air complètement à l’aise ici, comme si l’endroit lui appartenait, je trouve ça très intimidant. Voilà, on va pas non plus en faire tout un plat, si ?*
Heu…
*Au bain maintenant !*

Anna se dirigea alors vers les tabourets et les savons comme s’ils étaient le Graal. Après des mois de privation, de petite toilette vite faite avec le minimum disponible à bord ; au beau milieu d’une saison où elle s'inquiétait en permanence de la chaleur qu’elle pouvait trouver pour ne pas somnoler et risquer de mourir de froid ou tout simplement d’être sans défense contre une attaque ; enfin, enfin, la demoiselle allait pouvoir profiter d’un vrai bain bien chaud. Elle allait pouvoir en profiter tout son saoul.
Si elle était riche, elle passerai surement ses journées i…
*Hiik !*
Quoi ? Encore une harpie ?
*N-n-n-n-non. J’ai-j’ai vu une… une… une queue de…*
Serpent ? Genre une autre que la tienne ?
*Oui.*
Eh bien qu’attends-tu ? Va faire connaissance !

« B-Bonjour, merci pour le panneau. C’étais gentils. Je m’appelle Anna. »

Attends, mais c’est pas une naga elle… et puis je croyais qu’elle t’intimidait la brune ?
*Oui mais moins ! >o<*
Va falloir que tu m’explique là…

_________________
À avoir la langue trop bien pendue
… on apprend vite à ne pas parler la bouche pleine.
Avatar©️ : ravenskar
Compétences :
Naga — Souplesse 6 | Pureté 4 | Constriction 4 | Sens reptilien 4
Naga — Sang froid 2
Pirate — Marin 1 | Tir (couteaux) 1
Coq — Cuisinière 4
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jézabel
Personne Bannie
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 04/04/2011

MessageSujet: Re: Aux thermes hostes   Ven 11 Jan - 19:25

Jézabel fit un pas en avant, prête à pénétrer dans l'eau bien chaude des bains. Cette eau, elle en avait rêvé pendant tout le trajet du retour. Elle en rêvait la nuit qu'elle plongeait dans l'eau chaude, qu'elle se laissait aller à la détente, point final de cette mission bien mérité.

Un pas la séparait de ce plaisir unique qui nettoierait sa peau et lui procurerait beaucoup de plaisir mais, c'était sans compter sur la naga qui revint ver elle.


« B-Bonjour, merci pour le panneau. C’était gentil. Je m’appelle Anna. »

Etait-elle si intimidante pour qu'elle hésite de la sorte ?
Jazz sourit. Elle n'avait fait que lui éviter la déconvenue de se retrouver face à de nombreux mâles nus et avides de ses formes. D'ailleurs, elle s'étonnerait toujours de la facilité avec laquelle les gens donner leur prénom à partir du moment où on était gentil avec eux.

Quelle naïveté ! Savaient-ils seulement quel pouvoir on pouvait avoir sur eux avec un prénom ?
Un simple prénom donne énormément de pouvoir à l'ennemi qui peut faire valoir une ascendance sur vous avec.
Jazz haussa les épaules et accepta malgré tout de se retourner.

Elle était mignonne cette naga.
Ses yeux renvoyaient quelque chose de mignon tandis que ses longs cheveux bleus étaient en accord parfait avec ses écailles. Oui, elle était mignonne, il fallait bien le reconnaître.


«  Pas de quoi ! Ils auraient du faire des pictogrammes pour faciliter la tâche à tout le monde. Et, ça n'aurait pas été aimable de ma part de vous laisser vous montrer ainsi vêtu face à des messieurs. »

Jézabel aurait parfaitement pu le faire mais qu'y aurait-elle gagné ? Pas grand chose si ce n'est peut-être 5 minutes de rire et avoir fait fuir une cliente de l'établissement. Pas sûr que le propriétaire des lieux aurait apprécié une telle idée.

« C'est la première fois que vous venez ici? »

Notre jolie brune ne s'avançait pas trop dans son questionnement, la réponse elle la connaissait déjà mais ça engagerait peut-être un peu plus la conversation.

Sans réellement attendre la réponse, elle se décida à se diriger vers les douches n'ayant pas envie de discuter des heures avant de pouvoir plonger dans le bassin. Là, elle se saisit du savon qui attendait patiemment sur son reposoir avant de le tremper dans l'eau tiède et d'entreprendre de se frictionner avec. Se retournant pour faire face à la nage, elle lui adressa un clin d'œil.


« Vous comptez rester planté là? Vous attendez peut-être que je vous frotte le dos afin de pouvoir entrer dans l'eau? »

_________________
La séduction a toujours été une histoire de manipulation.
Avatar : Pootangodude
Connaissances (16) : Déchiffrage (6), Investigation (6), Erudit (3), Scientifique (1)
Médecine (6) : Premiers Soins (6)
Navigation (2) : Marin (2)
Escroquerie (2) : Triche (2)
Corps-à-corps [Petites lames] (3) : Bases offensives (3)
Agilité (3) : Souplesse (3)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Aux thermes hostes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Aux thermes hostes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maynlie :: Ville Haute :: Hôtellerie :: Thermes-
Sauter vers: