AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Gray Jenkins

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gray Jenkins

avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 16/09/2012

MessageSujet: Gray Jenkins   Dim 7 Oct - 18:48

Prénom: Gray

Nom: Jenkins

Sexe : Homme

Race : Humain

Âge : 21 ans


Apparence physique :

Sans être totalement imposant, Gray Jenkins est un garçon plutôt bien bâti. Du haut de son mètre 85, il domine la plupart des jeunes hommes de son âge par sa taille. Sous ses vêtements, se dessinent des muscles secs mais puissants. Sa carrure, il la doit aux années de travail, souvent ponctuels, sur les docks de son île natale. Il propose toujours généreusement son aide aux marins de passage, en échange de quelques pièces. Sans être repoussant, il n'inspire pas vraiment la confiance avec sa crête iroquois dressée sur son crâne et ses nombreux piercings aux oreilles. Sans grande signification particulière pour lui d'ailleurs. Il trouve juste ça «classe». Allez savoir pourquoi... Cependant, son visage d'ange compense son manque cruel de look. Des yeux verts viennent arborer un visage agréable, sur lequel vient souvent s'afficher un sourire laissant entrevoir une dentition parfaite, ce qui ne laisse pas indifférent la gent féminine. D'un point de vue vestimentaire, rien de bien notable chez ce jeune homme qui ne porte que des vêtements qu'il catégorise «d'utile». Assez confortable pour qu'il puisse les porter lors de ses escapades dans les alpages de son île natale, tout en étant pratique pour travailler sur les docks.


Caractère et défauts :

Rarement réfléchi et toujours dans l'improvisation, Gray est ce qu'on peut appeler un instinctif. Il laisse peu de place au raisonnement et préfère l'action à l'ineptie. Sans en être l'instigateur, il est souvent au centre des bagarres, et autres rixes. Cependant, il évite de se fourrer au milieu de situations qu'il n'estime ne pas pouvoir gérer. Loyal, généreux et dévoué, il est le genre de personne que l'on aime aimer et qui vous le rend bien. S'il se sent en confiance, il peut, avec ses atouts qui lui sont propres, tout vous donner sans rien attendre en retour. En cas de conflit, il n'hésitera pas à défendre vos intérêts qu'il considère comme les siens. Il estime que rien ne peut remplacer une véritable relation de confiance, et qu'en cas de profond désarroi, c'est la seule branche à laquelle se raccrocher. C'est pourquoi il donnerait sa vie à ses proches s'il le fallait, en particulier à son frère, Seymour Jenkins et sa mère, Tara Jenkins.
Il est bien évident que cette loyauté l'aveugle souvent et qu'elle a tendance à se muter en naïveté, ce qui lui joue très souvent des tours.
Rêveur, il n'a qu'une envie : partir à l'aventure. Vivre des histoires incroyables et héroïques. Naviguer et découvrir le monde, et devenir un capitaine légendaire... Naïf on vous dit !

Histoire :

Gray Jenkins est né sur une île de taille moyenne, se situant assez loin au Nord du Continent. Elle s'appelle Frösön et est bien entendu sous contrôle du Gouvernement. Celui-ci, bien qu'autoritaire, n'a jamais connu de trouble avec ses autochtones, surtout intéressés par le commerce et l'acquisition de nouveaux marchés.
Il est le fils d'une des familles les plus importantes de l'île, siégeant à l'Althing, le grand Conseil de Frösön. Son père, Siegfried y siégeait aux côtés de sa mère, Tara. Il a donc connu une enfance paisible, agréable et a grandi dans un environnement épanouissant sous l’œil attentif de son frère, Seymour, de sept ans son aîné. Longtemps très proches, les deux frères ont tissé des liens fraternels solides, avant que Seymour, à l'aube de ses 18 ans, ne s'éloigne pour apprendre les ficelles du métier de leur père.
Parlons-en, de ce père. La relation entre Gray et lui ne fut pas des plus cordiales. Doux euphémisme. Même s'il ne lui a jamais vraiment dit en face, Siegfried n'a jamais considéré Gray comme un héritier, comme un fils légitime. Il ne s'est donc jamais investi dans son éducation, le considérant comme incapable, trop bête, et, plus tard, sans aucun sens des affaires. Aucune utilité donc. Il s'est finalement contenté de le nier totalement.
Ce sont donc sa mère et son frère qui se sont chargés de son éducation. Pour un temps du moins. En effet, même s'il a reçu tout l'amour nécessaire à un enfant par les doux baisers de sa mère, Gray s'est surtout construit seul, et ce dès lors qu'il fut en âge de vagabonder. Il n'était pas un enfant turbulent, seulement rêveur et assoiffé d'aventure. C'est pourquoi fuguer fut son activité principale jusqu'à aujourd'hui.
Très jeune, trompant la vigilance de sa mère, il flânait au gré de ses envies dans les alpages qui bordait la demeure familiale, avant de pousser ses escapades jusqu'à Holmsund, le port principal et la capitale de Frösön. C'est dans ce même port que toute la vie de Gray s'est construite. Loin, très loin des activités de son frère qui montrait alors d'incroyables facultés à redresser l'entreprise familiale.
Durant son adolescence, il tenta par tous les moyens de s'éloigner de ce milieu qu'il avait du mal à considérer comme sain, honnête et qu'il estimait beaucoup trop terre-à-terre. Lui ce qu'il aimait c'était la mer, l'odeur humide et nauséabonde des docks qui voyait passer là des centaines de marins, pirates et aventuriers ayant leurs lots d'histoire à conter, l'effervescence du port et ses immenses bâtiments prêt à prendre la mer vers des contrées lointaines et mystérieuses. Il voulait être l'un d'entre eux et partir, loin... Très loin.
Il se devait donc de se faire accepter par ce milieu rude, impitoyable et exigeant. Pour ce faire, il proposa régulièrement son aide aux capitaines de bateaux ayant mouillé à Holmsund. Déchargement de cargaisons, travaux divers et même guide, Gray travailla dur pour prouver qu'il valait mieux que n'importe quel autre marin... Bon... Les avoinées et autres torgnoles découlant des diverses bourdes dont il était le coupable furent fréquentes, c'est vrai. Mais d'après les capitaines, c'était pour « lui apprendre la vie ». C'est un style. Gray n'a d'ailleurs jamais compris la nuance entre les deux, et il cherche toujours d'ailleurs. Malgré tout, cela eut le don non seulement de lui forger le caractère mais aussi de lui sculpter un corps des plus solides. Au fil des années, « le fils Jenkins » comme l'appelaient les dockers, devint une personne incontournable sur les quais d'Holmsund. Son efficacité et son endurance dans tous les travaux pénibles étaient reconnus par tous les habitués de Frösön. L'ironie était qu'il participait, sans le vouloir, à l'essor de l'entreprise familiale grâce à son aide apportée quotidiennement aux clients de son père. Mais, même s'il l'avait su, Gray n'aurait endigué ses services pour rien au monde. En effet, en échange de son secours, il ne demandait que des récits d'odyssées (et de quelques piécettes, faut pas déconner non plus!) qui lui permettait d'entretenir encore plus son rêve de partir un jour.

Et ce jour arriva. Un jour comme les autres, où il s'affairait à décharger une cargaison d'épices d'un bateau pirate qui appartenait à un capitaine qu'il connaissait bien et à qui il avait rendu innombrables services. Un jour magnifiquement ensoleillé où le soleil venait frapper la peau transpirante et halée des dockers et marins s'activant à leur tâches pénibles et douloureuses. Où la brise fraîche venait caresser les visages tendus et fatigués de tout ce petit monde qui n'avait qu'une envie, aller boire un rhum à la taverne du coin avec le sentiment du devoir accompli.
Mais ce jour là ne fut pas comme les autres. Ce jour là, fut le jour où la fortune l'hégémonie Jenkins sur Frösön disparut.
C'est en rentrant chez lui ce soir-là, harassé par sa journée de travail et troublé par l'arrivée d'un vaisseau du Gouvernement que sa vie bascula. Passant la grille qui bordait l'ensemble de la demeure familiale, il parvint à ses oreilles le bruit d'une dispute. Son père et Seymour. Voulant passer inaperçu, il se rapprocha doucement de la fenêtre du rez-de-chaussée...


« Fils... Tu m'as ruiné... disait son père
« Ils ont décidé de tout prendre... Ils considèrent que tous les biens de la famille proviennent d'un marché illégal. Nous n'avons plus rien... »
« Tu n'as rien fait pour que cette affaire marche, père. Pas le moindre petit effort. Je t'ai demandé tant de choses que tu as refusé. Qui t'as permis de devenir aussi puissant sur cette petite île pourrie ? Qui a fait des sacrifices et est allé là où personne n'aurait osé aller, juste pour que toi, tu t'enrichisses ?
« Que dis-tu, jeune imbécile ?! Qui t'as fait venir au monde ? Qui t'as permis d'avoir cette vie de rêve ? Ne sais-tu donc pas ce qu'est la misère ? Et bien, maintenant tu sauras ce que c'est que de craindre chaque lever de soleil, sans savoir dans combien de temps tu pourras manger quelque chose qui ne soit ni crû ni rance ! »
« C'est toi. C'est toi qui connaîtra la faim et la pauvreté. Tu n'as plus aucun droit sur moi ni sur quiconque d'autre. Tu t'es ruiné tout seul. Je t'ai demandé de faire certains choix pour que notre commerce soit le plus sûr possible. Mais tu n'as rien fait. Tu t'es reposé sur ta fainéantise et t'es goinfré sur l'argent que je ramenai ici. »
«  SORS D'ICI !!! ET N'OSE PLUS JAMAIS REMETTRE LES PIEDS SUR CETTE ÎLE ! »
« Ne t'inquiète pas, père. Je ne pensais pas revenir ici de toute manière. Tu as tout fait raté. Je pars avec Gray. Je te demande juste une dernière chose, ne lui parle pas de cette discussion. Il a plus besoin de moi que de toi, alors, laisse-le partir ou il mourra ici. »


Gray ne suivait que de très loin les affaires politiques, les jugeant trop compliquées. Mais ça, il ne l'avait pas vu venir. Depuis que son frère, Seymour, avait mis le nez dans l'entreprise familiale, l'essor des Jenkins fut constant et régulier. Mais apprendre que son aîné avait pris le risque de traiter avec les pirates... Tout s'expliquait. La croissance de la fortune de sa famille, les regards de travers des notables, cette espèce de réclusion progressive de la part de son entourage et surtout cette arrivée soudaine et inattendue des soldats du Gouvernement ce jour-là... Il ne pouvait y croire.
Seymour... Les années passées aux côtés de leur père avait transformé les liens qu'il avait tissé avec lui plus jeune. Malgré cela, il le respectait plus que tout. Et il l'aimait, oh oui il l'aimait. Que faire alors ? Le suivre ? Et sa mère dans toute cette histoire ? Aussi inévitable que la mort, un choix s'imposait. Les larmes lui montèrent, inéluctablement.
Il s'enfuit. Ce soir-là, personne ne put le retrouver. Il déambula dans les montagnes bordant le domaine Jenkins. Il y passa un moment, ruminant le passé, méditant sur son avenir, analysant le présent. La nuit avait bien avancé quand il se décida à rentrer. C'était une nuit plutôt douce, un vent frais soufflait, rafraîchissait l'air, et faisait vibrer les frondaisons des sapins, des pins sylvestres et des hêtres. Gray longea un petit ruisseau tortueux qui prenait sa source plus haut dans l'alpage. Son flux paisible était comparable à une petite musique. La chant de la liberté... En s'extirpant de la futaie il aperçu la maison familiale derrière laquelle l'océan brillait à la lumière de la lune. Paisible. Un bateau disparut à l'horizon... Sa décision fut prise, il allait partir. Il avait là l'occasion unique de s'échaper loin d'ici et de vivre son rêve de toujours. Et puis Seymour serait là, à ses côtés.

Leur destination : Clavinia, l'île aux Pirates. Terre d'aventure, de rixes et de gloire. Ce dont il rêvait. Après des adieux déchirants à sa mère, Gray mis le pied sur le pont de « L'illégal », propriété d'un ami capitaine. Quelques instants plus tard, ils larguaient les amarres. Appuyé contre le bastingage, il regarda s'éloigner le port d'Holmsund et son agitation.Tout près de lui, Seymour, mirait d'un air méprisant et gorgé de dépit l'île qu'il haïssait désormais. En soupirant, le regard de Gray se posa ensuite sur la demeure familiale qui surplombait la baie. Tout cela allait bientôt disparaître derrière l'horizon. Et de nouveaux allaient s'ouvrir.



Points de compétence :

Physique : Endurance : 3
Autres : Resist. Poison : 3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MJ

avatar

Messages : 190
Date d'inscription : 31/03/2011

MessageSujet: Re: Gray Jenkins   Mar 9 Oct - 0:39

Bonsoir, GrayJenkins, et bienvenue sur Maynlie.

Comme quoi, il suffisait que je valide Seymour pour que tu postes ta fiche, au final... Et c'est plutôt une bonne fiche, d'ailleurs. En fait, je crois que le point qui m'embête le plus, c'est que ton avatar ne donne pas du tout l'impression d'un type aussi costaud que ton personnage semble l'être : peut-être serait-il bon d'essayer d'y remédier. Quoi qu'il en soit, je n'ai pas vu de vrai point noir, donc...

[Fiche validée !
Tu peux à présent poster dans les parties RP du forum et commencer à jouer.
Et maintenant, il est temps de voir comment tu vas t'en sortir dans notre univers...
Place à tes aventures !]

_________________
Crédit avatar : *deathtoll1912

On ne contrarie pas celui qui joue avec les fils auxquels tient votre vie…
…surtout quand il a une paire de ciseaux à la main.


Pour dialogue : MJ.Maynlie@hotmail.fr
(Veuillez prendre rendez-vous par mp.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gray Jenkins

avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 16/09/2012

MessageSujet: Re: Gray Jenkins   Mar 9 Oct - 1:55

Bonsoir !

Merci pour vôtre réponse rapide ! En fait, c'est simplement le hasard qui a fait que j'ai terminé au moment où il était validé ^^ Pour ce qui est de l'avatar, je m'y suis déjà attaché ! Mais s'il est impératif d'en trouver un autre pour des raisons de cohérence, je m'y attèlerai.

Bonne journée/soirée, c'est selon.

Gray Jenkins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Gray Jenkins   

Revenir en haut Aller en bas
 
Gray Jenkins
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maynlie :: Administration :: Registre :: Fiches validées-
Sauter vers: