AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Edelle, un oisillon égaré

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Edelle

avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 04/11/2012

MessageSujet: Edelle, un oisillon égaré   Dim 4 Nov - 12:27

Prénom : Edelle

Nom (optionnel) : (weiss… Rolling Eyes )

Surnom(s) (optionnel) : /

Sexe : féminin

Race : Harpie

Age : inconnue

Apparence physique :

Un joli brin d’Harpie cette petite Edelle. Menue, gracieuse, souple…. Enfin autant que le peut une jeune harpie... Une belle envergure d’un bout à l’autre des ailes, une ligne fluide, un mouvement galbé parfait, des yeux verts pâles enchâssés dans un beau visage ovale. Elle a la peau plutôt rosée, des lèvres fines et rouge, respirant la bonne santé. Deux seins fermes qu’elle se fait parfois attacher dans un corset (oui, elle a déjà essayé d’accrocher le lacet avec ses ailes…. Ça s’avère plutôt compliqué), quand l’envie d’être pudique la saisit. Elle a la taille haute, des plumes longues et soyeuses…. blanches…. Aussi blanche qu’un ange, cheveux et plumes... Ha ! Pour le côté rapace, on repassera… Pourtant elle n’est pas dépourvue de serres acérées.

Caractère et défauts

Complexée : S’il y a un point sur lequel il faut insister, c’est sur son complexe… Le complexe de toute une vie ! Encore si elle avait eu un gros nez, ou si elle était moche, elle aurait milles fois préféré… Mais non, la nature avait été généreuse de ce côté-là, mais c’était pour mieux lui reprendre cette chance. Elle l’avait doté de… plumes blanches… Uniquement des plumes blanches. Comment ressembler à un rapace quand on a le plumage d’un cygne dans le meilleur des cas, d’un ange dans le pire ??

Défaitiste : ce doit être du à cette fatalité d’avoir un mauvais plumage. Elle part du principe que tout est voué à l’échec, ou presque. « De toute façon, ça ne marchera pas, pas vrai ? » Elle manque cruellement de confiance en sa réussite. Elle est l’emblème du pessimisme.

Tenace et volontaire : mais bizarrement, alors que sa phrase fétiche « ca ne marchera jamais » résonne encore dans l’air, la voila qui malgré tout essaie, s’obstine, continue, cherche des solutions. Sa ténacité est à la hauteur de son pessimisme. Heureusement, sinon elle se serait déjà suicidée la pauvre. Son instinct de survie est plus fort que cela malgré tout, et cela la pousse à avancer, même si elle ne croit pas que ce soit vraiment utile… L’un n’empêche pas l’autre finalement.

Histoire

Quand je l’ai trouvé, seule et frigorifiée sur le bord de la route… Je suis passé tout droit, c’est vrai. J’allais au pré ce jour là, vérifier que mon bétail allait bien. Le ciel était bas et chargé et la journée s’annonçait pluvieuse. Une harpie sur le bord d’un chemin, cela surprend, mais on ne s’arrête pas. Même lorsque cette petite tâche blanche semble luire dans les hautes herbes bien vertes. C’est pas que je n’aime pas les harpies, mais franchement, chacun sa place et tout le monde s’en porte mieux. Mieux vaut éviter un coup de serre d’une maman trop protectrice. Toujours à tournoyer ses oiseaux de mauvais augure…

Après mon dur labeur, je pris le chemin du retour. Je n’avais qu’une envie, retiré ses satanées chausses et étendre mes orteils au coin du feu. J’allais continuer ma route, imperturbable, oubliant l’épisode de ce matin, mais franchement, la tâche blanche était trop visible, prostrée dans le talus humide. Elle était peut-être morte ? Abandonnée en tout cas. J’hésitais, jetai un regard dans les cieux qui s’obscurcissaient déjà. Ok, allons voir cette petite chose. Du bout du doigt d’abord, pour voir si c’était vivant. Encore chaud, oui. Je la saisis délicatement… Un bébé Harpie, en voila une chose !! Un peu flippant comme bébé, mais oui, il y avait de ça, oscillant entre l’oisillon tombé du nid et un très jeune enfant. Je relevai encore le nez… Non, décidément pas d’Harpies adultes dans le coin. Et la petite, toute muette et affamée. Je suis sur de faire une grosse connerie, mais tant pis, je la ramène au coin du feu.

-------------------------------------------------------------------------

Je pensais qu’elle serait partie, mais non, elle a grandi ici, et Edelle – c’est comme ça que je l’ai nommé, faute de connaître son nom- est restée. Je crois qu’elle n’a pas supporté d’être rejetée par les siens, elle n’en parle jamais, et elle a d’ailleurs parlé très tard… Mais après, je me base sur les moyennes humaines, peut-être qu’une harpie ça parlait tout simplement très tard. Je ne le saurai surement jamais. Est-ce qu’elle a gardé souvenir de ses très jeunes années ? Je ne saurai le dire. Quoiqu’il en soit, elle a grandi dans ma ferme, loin des harpies, et… loin des humains aussi, je suis un peu rustre par moment, faut l’avouer.

J’ai essayé de l’aider au mieux pour qu’elle participe à ma vie. Ou en tout cas à la vie de la ferme. On a construit ensemble des espèces de prothèses en bois sur lequel on peut fixer des outils, ou ce qu’elle souhaite. C’est qu’elle en voulait la petite, elle se laissait pas faire, elle voulait vivre et aider, même si je n’arrivais pas toujours à lui rendre sa vie de liberté. Les oiseaux gros comme elle, c’est pas fait pour rester dans une ferme. Je la voyais regarder mes poulets avec amertume parfois. Ou avec envie, je n’aurai su trop dire… Elle avait toujours des idées pour améliorer son quotidien, même si elle disait que rien ne fonctionnait.

J’ai essayé de lui apprendre à voler aussi…. Ca n’a pas été facile. On y a mis du temps, elle en a fait des chutes la petite. Mais elle persévérait. Un jour elle réussit à voler sans peur de s’écraser par la suite, elle se rendit utile rapidement au dessus des champs. J’avais trouvé mon fauconnier naturel. Elle faisait peur aux oiseaux qui venaient picorer mes graines, surveillait mon bétail et faisait fuir les petits prédateurs… Jusqu’au jour où elle est revenue amochée.
Elle n’a jamais voulu me raconter, mais je crois que son passé à resurgi.

Je suis allé au village sur le marché pour me renseigner. Il s’avère qu’une gigantesque chasse à l’ange avait été lancée la veille. Harpies et humains s’étaient pour une fois ligués. Je compris alors tout de suite l’erreur monumentale qui avait été commise. Je ne saurai jamais des hommes ou des harpies, lesquels l’avaient blessé, en tout cas, je savais maintenant pourquoi elle avait été abandonnée petite.

C’était le début de l’hiver. J’ai soigné son aile cassée pendant ce temps. Au début du printemps, quand je la savais guérie, j’ai récupéré toutes mes économies et je lui ai payé un aller simple sur un navire marchand.

« Va ma fille. Cherche Clavinia, la ville des pirates. S’il y a une place pour toi ici bas, ça sera dans cette ville »

Avec un mélange de tristesse et d’espoir dans le regard –oui, de l’espoir, c’était rare- je l’ai vu prendre la mer. J’ai peur de ne jamais la revoir, mais la savoir vivante me suffit amplement.

Profession
/

Points de compétences

Compétence de race (3) :
Technologie basique : 2
Rudiment de vol : 1

Compétence commune (2) :
Bricolage : 2

_________________
Crédit avatar : Doria-Plume

Compétence de race (3) :
Technologie basique : 2 | Rudiment de vol : 1

Compétence commune (2) :
Bricolage : 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MJ

avatar

Messages : 190
Date d'inscription : 31/03/2011

MessageSujet: Re: Edelle, un oisillon égaré   Lun 5 Nov - 1:48

Bonsoir, Edelle, et bienvenue sur Maynlie !

Il y avait seulement un point sur lequel j'hésitais par rapport à ta fiche : la possibilité d'une chasse aux Anges (ce qui ne doit pas être bien courant, tout de même). Après discussion entre collègues, nous avons convenu qu'il y avait sans doute certaines zones dans les territoires du Gouvernement, ou pas loin, où de vagues rebelles pouvaient avoir des idées du genre... Ajoutons à cela la possibilité que certains aient parlé de ça uniquement pour s'en prendre au mouton noir du troupeau qu'est Edelle, nous avons conclu que ça passait. À partir de là, je n'ai vu aucune raison de ne pas te laisser continuer la vie de ce personnage.

[Fiche validée !
Tu peux à présent poster dans les parties RP du forum et commencer à jouer.
Et maintenant, il est temps de voir comment tu vas t'en sortir dans notre univers...
Place à tes aventures !]

_________________
Crédit avatar : *deathtoll1912

On ne contrarie pas celui qui joue avec les fils auxquels tient votre vie…
…surtout quand il a une paire de ciseaux à la main.


Pour dialogue : MJ.Maynlie@hotmail.fr
(Veuillez prendre rendez-vous par mp.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edelle

avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 04/11/2012

MessageSujet: Re: Edelle, un oisillon égaré   Lun 5 Nov - 9:39

je pensais à une chasse aux anges dans le même esprit qu'une chasse aux sorcières chez des paysans. Dans un pays assez reculés et arriérés avec quelques rares villages et une majorité de harpies par exemple

merci pour la validation !

_________________
Crédit avatar : Doria-Plume

Compétence de race (3) :
Technologie basique : 2 | Rudiment de vol : 1

Compétence commune (2) :
Bricolage : 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Edelle, un oisillon égaré   

Revenir en haut Aller en bas
 
Edelle, un oisillon égaré
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maynlie :: Administration :: Registre :: Fiches validées-
Sauter vers: