AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Tempête sur le Keltia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dorian
Au doigt et à l'œil
avatar

Messages : 236
Date d'inscription : 03/05/2011

MessageSujet: Tempête sur le Keltia   Ven 1 Fév - 13:25

Le ciel s'assombrissait ; les nuages s’amoncelaient à l'horizon, ombres menaçantes au dessus de l'étendue infinie de la mer. Le tableau fut complet avec les premiers éclairs qui zébrèrent le ciel noir. Le temps semblait suspendu ; le bateau attendait le moment où l'orage s'abattrait au dessus de son haut mat. Les voiles avaient été pliées et solidement fixées. Les réserves attachées en fond de cale. Rien ne trainait sur le pont, vieille habitude que le capitaine avait institué dès l'instant où il avait pris son poste. Il tenait la barre fermement un léger sourire aux lèvres en regardant les nuages s'approcher. Il n'avait plus peur des tempêtes désormais.

Le Keltia était parti pour une énième course marchande et devait arriver à Clavinia dans un peu plus d'une semaine. Contre la somme -lettres de créance- du marchand, les cales avaient été remplies de produits rares (tissus soyeux, pierres semi-précieuses,...) récoltées dans différents ports. Que ne fallait-il pas faire pour entretenir un navire et payer des matelots ? Ils n'avaient rien de pirates à cette occupation légale. Dorian ne savait pas si cela peinait ses compagnons ou non. La complicité qu'il avait institué avec eux à son arrivée à bord en tant que navigateur s'était étiolée à mesure des jours où son commandement s'était affirmé. Il ne pouvait à la fois être le copain et le chef. Les décisions, il les prenait et devait montrer qu'il savait ce qu'il voulait et qu'il agissait pour le mieux de l'équipage. Chacun avait sa solde en fin de mission et ils ne s'en plaignaient pas. C'était tout ce qu'il demandait.
Le rouquin n'était pas sur d'avoir une âme de pirate dans le sens traditionnel du terme. L'aventure avait toujours un écho en son cœur et le simple fait de naviguer faisait son bonheur. Si pour se satisfaire personnellement, il devait continuer les allers et retours entre Clavinia et les îles alentour, il continuerait aussi longtemps que nécessaire. En attendant qu'un projet plus intéressant se présente...

Ses mains caleuses avaient trouvé leur place idéale sur le bois de la barre. Son oeil balayait le pont où s'affairaient ses hommes. Ils allaient et venaient, certains effectuant les dernières tâches attendues, d'autres trainant selon leurs bons plaisirs. Le capitaine était content de ce qu'il avait réussi à faire avec eux. Il avait même réussi à recruter quelques membres supplémentaires avant son dernier départ du port. Ils s'étaient parfaitement intégrés au groupe déjà constitué. Ses hommes, son bateau ! Et une bonne réserve d'argent qui attendait sagement à Clavinia. Certes, il avait perdu en route ses compagnons d'aventure, mais il était évident que ni Vaya, ni Slayn, ni Anna, ni même Tarlynn, n'étaient fait pour vivre en mer. Il ne leur en voulait pas de préférer le plancher des vaches en dehors de l'excitation des grandes expéditions.

La tempête s'approchait dangereusement. Les rafales balayaient le Keltia, les vagues cognaient sa coque le faisant tanguer. La pluie détrempa en quelques instants tous les marins qui se trouvaient dehors. Les cheveux de Dorian vinrent s'aplatir sur son front et son oeil mort sembla pleurer tant les gouttes tombaient du ciel avec fracas.
Les éclairs éclairaient les alentours comme s'il faisait un jour clair. Les vagues commençaient à venir déborder sur le pont que les hommes n'abandonnèrent pas encore. L'ancre n'avait pas été jeté afin de ne pas entrainer le navire vers le fond s'il y avait des tiraillements. Il devait pouvoir voguer librement à la surface. Ces réflexes de navigation lui étaient venus naturellement au fil de ses périples sur la mer ; c'était son élément, il n'y avait aucun doute possible là-dessus. Pourtant, on ne pouvait oublier que la mer était une maitresse capricieuse ; elle le démontra une fois de plus en s'en prenant dangereusement au bateau.

Le bois craquait. Les eaux détrempaient le pont. La foudre frappa le mat et ébranla toute la structure. Les flammes n'eurent heureusement pas le temps de prendre sur le bois mouillé que le déluge les arrêta par sa chute discontinue. Le bateau virait de bord, poussé à bâbord et à tribord par des vagues de plus en plus grandes et puissantes.
Dorian époumona des ordres tout en serrant la barre avec toute l'énergie dont il disposait. Il tentait vainement de maintenir la position du navire, braquant d'un bord ou de l'autre, afin qu'il accueille les vagues sous le meilleur angle possible. Mais les vents avaient décidé de jouer contre eux et l'assaut océanique eut raison des précautions humaines. Une première vague submergea le pont. Une seconde. Les hommes se tenaient comme ils le pouvaient, là où ils le pouvaient. Il fallait mieux qu'ils soient sur le pont qu'à fond de cale ; du moins, c'était l'idée qu'ils s'en faisaient tous. Pour mourir en homme des mers.

En ce crépuscule, la mer avait décidé de rappeler ses fils à elle. Elle fut affectueuse dans son attention.
Et le pavillon se noya dans les profondeurs.


----------------------------

Aucune annonce ne fut faite à Clavinia, car personne n'avait été témoin du drame.
Mais la rumeur enfla qu'un marchand n'avait pas été livré parce que le navire qui faisait sa course avait disparu en mer.
Le nom de ce bateau ? Le Keltia.
Son capitaine ? Un jeune homme roux et borgne répondant au nom de Dorian Dinh.

_________________


Navigation (14) : Marin 6 ; Voile et vent 3 ; Orientation en mer 5
Poing (3) : Base offensive 3
Sabre (6) : Base offensive 3 ; Parade 2 ; Feinte et déplacement 1
Physique (3): Endurance 3
Connaissance (2) : Déchiffrage 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Tempête sur le Keltia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maynlie :: En pleine mer :: Sur l'océan-
Sauter vers: