AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Kyara Bloodybow

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kyara Bloodybow

avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 22/06/2011
Localisation : Dans ma têteuh

MessageSujet: Kyara Bloodybow   Ven 24 Juin - 1:42

Prénom et nom : Kyara Bloodybow
Surnom(s) : Aucuns surnoms qu’elle veut partager avec une bande d’inconnus

Race : Naga

Âge : Semble jeune, comme tous les Naga, mais dans son cas elle l’est vraiment. Son éclosion a eu lieu il y a plus ou moins 25 ans.

Description physique : (Dans une taverne enfumée par les pipes, cigares, emplie de l'odeur des corps des représentant de presque toute les races, un vieux loup de mer avec qui vous êtes en discussion pointe une femme naga)
Regardez en bas, mais subtilement, elle n’aime pas qu’on fixe ses anneaux. Ils sont spéciaux hein ? Comme un serpent-corail j’ai entendu dire, m’enfin, je n’suis pas un spécialiste en serpents... Orange, noir, orange, noir, c’est joli je trouve. Je sais, elle est vraiment longue sa queue, avoue que tu aimerais en avoir une comme ca hein (petit rire lubrique) ! Plus de 5 mètres et 180 kilos, oui mon joli ! Apparemment, elle peut étouffer un humain avec ca. Remarque, j’ai pas de la misère à le croire, on sait jamais à quoi s’attendre avec elle… Elle a une belle petite taille, ça paraît qu’elle a fait soldate avant. Ses écailles sur ses hanches, je trouve ca vraiment étrange. Regarde, elle en a sur ses épaules qui descendent jusqu’à ses omoplates et sur ses pommettes aussi. C’est spécial aux sangs impurs nagas, à ce que j’ai entendu dire. Mais elle est plus résistante, c’est comme une petite armure partout où tu vas. Tu vois ces tatoos? C'est son passage dans l'armée naga. Sa fonction, son grade, ses quelques exploit. Apparamment, la première année que tu passes là-bas, tu te rammasse avec des tonnes de tatoos, un peu comme elle en ce moment. Les deux bras, jusqu'aux poignets...

Attention, si tu veux regarder son visage, moi je trouve qu’elle fait un peu froid dans le dos. Pour commencer, regarde ses yeux ! C’est orange comme les flammes. J’ai jamais vu ca avant, c’est à cause de son sang encore j’ai entendu dire. Même les vrais serpents n’ont pas ca. Faut dire qu’elle n’est pas un vrai serpent non plus… Mais elle doit pas avoir grande considérations de ses pairs pour ca, le plus que tu es serpent classique le plus tu es beau ou belle. Faut dire qu’elle est pas classique comme poupée !! Elle est jolie, mais elle le serait encore plus si elle souriait. Moi j’te l’dit, cette fille, elle sourit jamais. Un vrai glaçon. Mais ca doit être à cause de son passé, en fait, personne sait vraiment d’où elle vient… Hmmmm regarde ces cheveux, d’habitude ils sont attachés, mais quelle crinière !! Noire et épaisse, j’ai déjà eu ce genre de chevelure mais les temps changent ! (Encore un petit rire, un brin nostalgique cette fois.)

Et tu sais quoi ? On n’est pas chanceux ce soir, elle porte un corset. D’habitude, elle ne porte rien. Elle dit que les autres femelles peuvent garder leurs chiffons, elle préfère être libre dans ses mouvements. C’est ce qu’elle dit. J’imagine qu’elle sait porter une cotte de maille aussi, j’t’ai dit qu’elle était soldate avant… Il faut que je te dise quelque chose, si tu la vois avec deux bandes de cuir croisées sur sa poitrine, avec des petits étuis posés dessus, je te conseille de fuir. C’est ses flèches explosives, elle s’en sert presque jamais mais si elle sort ses carquois spécial explosion, c’est qu’elle est prête à s’en servir.


Caractère et Défaut : (encore le mêne scénario)
J’ai entendu d’autres nagas parler d’elle, apparemment elle est bizarre cette femme. Ils disent que c’est lié à son sang. Bof, moi je la trouve juste un peu décousue. Un jour elle t’aime, l’autre jour elle veut t’étriper. Elle a sûrement ses raisons tu n’crois pas ?

M’enfin bref. Elle fait des tas de mauvais coups, mais elle se fait jamais prendre. Pas qu’elle vole, ou qu’elle triche, mais tout ce qu’elle fait de répréhensible elle se cache. Si elle part une bagarre dans un bar, ce qui arrive souvent, elle réussit toujours à partir, et à se faire oublier. Elle sait ce qu’elle veut, ca c’est sur. Elle vit selon un seul crédo, fait ce que tu crois être juste, vit selon tes convictions et pas celle des autres. Tu vois les marques dans son dos ? C’est tout les coups de fouets qu’elle a reçu parce qu’elle avait la langue trop pendue. Une langue de serpent, mais qui dit la vérité, c’est drôle hein ? Elle va jamais reculer une fois qu’elle a dit quelque chose. Une fois qu’elle a décidé quelque chose. Si elle veut se battre, crois-moi, elle va se battre.

Comment elle se bat aussi c’est marrant. Tu as déjà vu un naga se battre ? C’est un serpent, c’est rusé, ca attaque puis ca recule, ca s’enroule autour de toi, ca t’étouffe, ca te laisse pas une chance. Elle, c’est pas comme ca. (Petit rire) Mais vraiment pas comme ca !! Enfin, elle est une archère. Tu ne la vois jamais arriver. Les bagarres de bars, elle les commence car elle trouve les humains drôles à regarder se battre. Elle apprend un peu le corps à corps en même temps, après des fois je la vois s’essayer sur des mannequins de bois. Mais elle a vraiment pas de talents avec une dague, c’est marrant. Mais si elle a son arc, crois-moi, tu es mort. Tu te souviens de ses tatoos ? C'est tout a propos de son arc. Le nombre de mec qu’elle a tué j’te dit, et pis le nombre de truc qu'elle peut faire avec un arc. Mais c'est rien comparé à un archer confirmé, j'te dit j'te dit j'te dit...(L'homme prend une gorgée de bière, puis continu) En plus, elle manipule les explosifs. Si tu l’as mis en colère, elle va mettre une tête explosive. J’te jure, ca fait boom cette affaire. Le seul moyen de l’avoir, c’est au corps à corps et faut pas te laisser enrouler par sa queue, c’est que du muscle et ca t’étouffe, ca te fait éclater les cotes, tu es mort, même si tu réussi à la tuer ou à te défaire de ses anneaux.

Tu sais ce qui me fait rire avec cette meuf ? Elle adore la musique. Une combattante, une sans-cœur, elle s’amuse avec une lyre. Mais en même temps, elle a un petit côté sensible. Je pense que je l’ai déjà vu s’attendrir devant un arc. Il était beau cet arc… Elle l’a volé je crois. Elle s’est fait prendre et ca été le cachot pour elle. Elle est allée voir le marchand et tu sais quoi ?? Le marchand lui a donné puis est jamais revenu sur Clavinia après !! (Petit rire où on entend une pointe de regrets) Il faisait des bons arcs ce bonhomme…

C’est ce que je te disais, cette bonne femme, une tête de mule rancunière et orgueilleuse. J’te jure, pas moyen de lui donner un conseil. Elle n’en demande jamais, elle veut rien à voir avec personne. M’enfin, c’est ce qu’on dit. Elle n’est pas super sociable, je pense que son passé de soldate a de quoi à voir avec tout ca. Elle a appris à faire confiance à personne. Son meilleur ami c’est son arc. Ca te dit quel genre de fille c’est ? M’enfin, j’lui ai déjà parlé une ou deux fois. Elle est dans le genre mélancolique. Quand je lui ai fait remarqué, ses yeux oranges se sont mis a me lancer des éclairs, je te jure, j’aurai pu mourir à cause de son regard !! Une vraie furie… Elle a vraiment été blessée, pauvre fille. Mais elle fait rien pour se guérir non plus !! J’suis certain qu’elle vit dans le déni.

Histoire : Non je ne connais pas son histoire, personne ne la connaît sauf elle…

Je souris en regardant ces deux personnes parler d’elle. Moi je la connais son histoire.
Elle est pas compliquée, juste un peu longue…


Son enfance se passe sur une petite île verte, avec des grands châteaux de marbre blanc doux et froid, de plages de sable blanc et de soleil dans un ciel sans nuage. Un îlot de verdure, où il faisait bon être naga. Les habitants de l’île avait accepté qu’une femme sans emplois et son enfant sang-mêlé s’établissent, la femme avait été engagé par la maison régente et la petite fille jouait avec les autres enfants. C’était le bon temps, où les yeux orangé de Kyara pétillait de joie et de bonheur, et que son sourire illuminait les journées de tous et chacun. Dans le groupe de son âge, c’était elle la plus aventurière, déjà elle était persuadée que la peur n’était qu’un élément subjectif. Peu de jeunes étaient prêts à la suivre dans ses explorations, la plupart du temps elle partait avec le fils du maître de l’île, qui ne voulait pas passer pour une mauviette. C’était le bon temps en effet… Bien sûr, il y a un mais, sinon elle ne serait pas ici. Le temps des petits nuages et la vie en rose, c'est pas ce qu'il lui fallait à cette petite.

Mais, donc, le motif de la tapisserie de son destin changea le jour où son camarade dù partir pour une réception donné en l’honneur d’un mariage, d’un anniversaire ou d’un enterrement, elle n’en avait cure. Ca impliquait juste qu’elle pouvait dépasser les limites imposées par le père de son compagnon, limites jugées ridicules selon elle. Dès que les premières chaleurs de la journée se firent sentir, elle partit dans la jungle, seule avec ses pensées et sa bonne humeur.

Autour d’elle, la jungle s’épaississait. L’air se faisait moite, et les animaux de plus en plus envahissant. Pour son plus grand bonheur en fait, car elle eu l’occasion de s’émerveiller devant des singes bicéphales, des libellules plus grandes que sa tête et des fleurs inconnues de ses sens. Elle pensait à tout ce qu’elle allait raconter aux autres, à leurs réactions. Elle espérait bien faire quelques jaloux, personne ne s’était aventuré aussi loin. Elle savait qu’elle risquait les remontrances de sa mère mais déjà elle s’imaginait des excuses pour son absence, ou un moyen d’éviter les questions gênantes. Mais a pars ca, elle voulait trouver le meilleur moyen d’exposer ses trouvailles. Elle réfléchissait aux adjectifs, au moyen de laisser son auditoire en haleine, à comment prendre son souffle, où elle placerait les moments de suspense et les moments de surprises. Elle voulait être la meilleure conteuse. Elle voulait obtenir un brin de reconnaissance de ses pairs, ce qui est rare quand ton sang est impur.

Au bout d’un moment, la jungle s’éclaircit puis laisse place à une plage inconnue. Kyara jubilait, une plage à elle toute seule ! Elle voulait faire de cet endroit son sanctuaire, son petit secret. L’eau prenait différente teintes de bleu, signe que le fond était irrégulier, peut-être y avait-il des coraux ? Impatiente d’aller vérifier, elle accéléra les ondulations de ses anneaux puis plongea dans l’eau délicieusement fraîche. En effet, des coraux pullulaient, des poissons aux couleurs de l’arc-en-ciel nageaient librement dans cet havre de paix et de calme.

Vous vous demandez où est le problème ? En fait il n’arrive que quelques semaines plus tard. Il arrive d’un peu plus loin aussi. Quelque part au large, une bataille navale fit rage, un navire sombra et l’autre dériva… Dériva encore un peu… Non, il dérive encore un moment… Ah, il finit de dériver et s’échoue sur une plage de sable blanc. Oui oui, la plage de sable blanc de Kyara.
Seule, curieuse, que pensez-vous qui se passa par après ? Elle grimpa tant bien que mal sur la coque pour accéder au pont principal. Au début, fascinée par les cartes. Il y avait tant encore à découvrir dans ce monde ! Ses yeux étaient grands comme des doublons, il fallait qu’elle nage à travers de tout ces océans pour tout voir ? Rapidement découragée, elle continua son chemin au travers des couloirs mal en points. Là, elle fit la connaissance de son premier arc, ici, de son
premier cadavre.

Elle se dit que c’était le moment idéal pour tester sa théorie de la peur subjective, et malgré tout, elle continua. Tout son corps se rebellait contre cette idée de descendre plus loin dans les entrailles de cette baleine en décomposition, mais elle se forçait à continuer, malgré les hauts-le-coeur. Arrivée dans la cale, elle découvrit un spectacle des plus inusités. Un homme, un vrai ! Enfin, un humain ! C’était la première fois qu’elle en voyait un. Elle en avait entendu parler, bien sûr, mais jamais vu avant. Elle venait d’en voir, mais ils étaient mort, ce n’est pas la même chose… Il y en avait un en train de mourir, à en juger par les organes qui sortait de son ventre. Un autre était à coté, essayant tant bien que mal de le garder en vie. Des larmes coulaient de ses yeux, rendant la scène trop touchante pour que Kyara ose faire un pas de plus.

Au bout d’un moment, celui qui semblait en bonne santé ferma les yeux de l’autre, puis poussa un soupir contenant toute la peine du monde. Se levant lentement, les épaules basses, il s’avança vers la cage d’escalier où se tenait notre jeune naga.

Sursautant à la vue d’une jeune femme-serpent, il s’immobilisa, puis, décontenancé, fixa la naga sans comprendre ce qui se passait. Un moment passa, les deux se regardant en chien de faïence, aucun n’osant interrompre le silence. Au bout d’un moment, ce fut lui, pour simplement la saluer.
Cédant à la peur, elle fit volte face puis ondula à toute vitesse vers le couvert des arbres. L’homme, incrédule, remonta lentement les marches, ne sachant s’il devait rire, pleurer, ou courir à sa suite. Aucun des trois, il continua sa route, puis sauta du bateau, un peu comme la naga quelques minutes plus tôt. Pendant ce temps, elle se cachait dans les bois, mais son énorme appendice orange fluorescent n’est pas fait pour être discret. Il s’assit, puis le temps se rafraîchissant un peu, décida de partir un feu.

Il commençait à faire froid, Kyara s’approcha lentement de la source de chaleur, incertaine quant à l’attitude à adopter. Optant pour la simplicité, elle s’enroula autour d’elle-même à une bonne distance de l’homme mais assez proche pour recevoir la chaleur du feu.
La discussion commença simplement, mais finit assez étrangement. Il parla de convictions étranges, de vivre selon ce que l’on croit être bien et non ce que la société dans laquelle tu as été élevée a décidé qu’il fallait que tu vives. Autant d’idée nouvelle, à laquelle la jeune naga n’avait jamais pensée. Il appelait cela la « responsabilité individuelle ».

Pendant de nombreuses soirées, ils discutèrent… L’esprit de Kyara se gorgeait d’idée telle que la liberté, sa conscience devenait de plus en plus étrangère aux mœurs de sa communauté. Les autres l’ayant remarqué, ils devinrent étrange avec elle. Tous pensèrent que le sang qui coulait dans ses veines l’avait rendu folle. Bien sûr, elle entretenait toujours une bonne relation avec le fils du maître, mais les années passant, elle devint distante d’avec tous ses semblables. Mélancolique, le seul moment où elle s’animait était le soir, sur cette plage, en compagnie de cet humain avec qui passaient des heures de joutes verbales. Devinrent-ils amants ? Je pense que oui, mais pour être sûr, il faut lui poser la question.

Toujours est-il, qu’un jour, avec nombre d’adieux déchirants, l’homme partit. Il ne pouvait passer sa vie sur cette île et il savait que Kyara pouvait vivre sans lui. De distante, sa relation avec les autres devint pratiquement inexistante. À peine une année passa qu’elle décida de rejoindre l’armée naga.

Durant cette période de sa vie, elle découvrit, entre autre, qu’il valait mieux se taire quand tes idées ne sont pas conformes au guide de l’étiquette non-écrite naga. 2 ans. C’est le temps qu’elle passa dans l’armée. C’est peu, c’est court, mais ce fut assez pour se faire tatoué et pour se faire un caractère assez dure. Juste les bras, c’est peu quand on pense que les plus grands officier n’avaient plus un centimètre carré de peau vierge. Qu’importe, durant ces deux années, elle devint une archère, et un peu plus. Elle eut même un nom de famille ! Pour les registres, c'est bien moins compliqué. Bon, c'est un peu pompeux arc sanglant maid ca a de la gueule non ?

Durant ces deux années, elle découvrit que l’arc, cependant, était une discipline tranquillement en voie de disparition, étant donnée l’arrivée des fusils à poudre. Un jour, un imbécile fit l’imbécile, et lui donna un de ces fusils nouvellement arrivé dans la caserne. Dubitative, elle plaça hasardement ses mains sur la crosse et le fût du baril, accotant son œil contre la mire de visée. Déplaçant quelques instants le fusil pour aligner les deux croix qui servent à viser, par accident elle appuya sur la gâchette qui, selon elle, était bien trop sensible. Quoi qu’il en soit, le coup partit, et le recul de l’arme fit en sorte quelle glissa de surprise sur quelques centimètres. Le coup ayant totalement raté la cible, pourtant de bonne taille, elle jeta rageusement l’arme à terre en sifflant de colère. En son fort intérieur, elle trouvait l’explosion géniale, mais pour rien au monde elle ne l’aurait admis. Elle partit rageusement, le bout de sa queue frétillant d’indignation. Que l’autre se débrouille avec son machin qui ne marche pas !!

Toute la nuit, elle pensa à comment elle pouvait allier cette nouvelle technologie à sa passion, l’archerie. Bien sûr, la réponse ne vint pas en une nuit, en fait, c’est en observant le fonctionnement de ces armes qu’elle eut une idée. Ce qui est dangereux, à la base, c’est l’explosion… Alors il faut faire exploser ses flèches ! Ayant exposé son idée à ses supérieurs, elle reçut l’autorisation de travailler avec les artificiers pour créer les premières flèches explosives. Elle apprit les rudiments du dosage, et elle mit au point une technique pour allumer ses flèches, cependant elle ne pouvait créer des pointes avec le système de fil qui allume la poudre noire, une fois sur deux la mèche s’éteignait avant d’avoir atteint la cible à cause de la vitesse et le vent, et le précision du temps que la mèche prenait à brûler était quasi-inexistante. Ils créèrent un dispositif de pression, au moindre contact la mine qui en fait est la pointe de la flèche explose. Le problème, c’est que dans un carquois, les pointes ne cessaient de s’entrechoquer, explosant ainsi au plus mauvais moment. Depuis ce temps, elle porte deux bandes de cuir qui se croisent sur sa poitrine, avec des carquois individuels bourré de coton au fond.

Pendant ce temps, elle s’était fait un ami. Oui je sais, c’est peu probable avec ce caractère de cochon. Il vit encore, c’est un naga à quatre bras, un pur sang. Vert, vert, vert, très vert le bonhomme. Pas vert dans le genre environnementaliste, non, il n’est pas un fumeux d’herbe. Il est juste vert de queue, pas celle que vous pensez, bande de porcs, des cheveux verts et des yeux verts. Bref, ce vert, pardon, ce type était le seul ami de Kyara. Elle s’était confiée à lui, en fait c’est le seul type avec qui elle se sentait bien. Elle avait réussi à rire une fois je pense… Bref, il savait à quel point l’homme auquel je ne donne pas de nom parce que je le connais pas, son nom, il savait à quel point cet homme était et est sûrement encore cher aux yeux de Kyara. Le naga que le parle, on va l'appeler ptit-vert. L'armée Naga n'étant pas sans contact avec les marchands de Clavinia et un nouveau prototype d'arme avait été volé au Gouvernement, l'armée envoya Ptit-vert chercher subtilement ce machin à Clavinia.

Pendant qu’il faisait la tournée des tavernes, profitant du fait qu’aucun officier supérieur n’était là pour le réprimander, il entendit parler d’un homme chanceux. Un homme qui aurait vécu quelques années sur une île naga ! Un homme, qui, de par une grande chance, aurait connu une jeune fille naga et il chercherait à la retrouver. Notre naga vert chercha un peu partout dans les tavernes pour voir si il était capable de le retrouver ce « veinard ». Il ne le trouva pas, c'aurait été franchement trop beau...

De retour à la caserne, il raconta toute l’histoire à Kyara. Quelle réaction attendiez-vous ? Elle s’enfuit de cet endroit au plus vite, pris le premier bateau qu’elle trouva. Par chance, il faisait escale à Clavinia, où elle descendit et chercha, inlassablement, désespérément, incrédulement, plein de mots finissant en « ent ». Durant des mois, aucune nouvelle. La rumeur avait vite été oubliée des ivrognes, sauf quelques barmans, personne ne se souvenait de l’histoire de l’homme qui avait survécu à quelques années sur une île naga. Malgré l’aide de ces tenanciers, ses recherches n’aboutirent à rien. Depuis ce temps là, elle se fait embaucher comme archère pas mal partout, elle veut même s’embarquer sur un bateau je crois. Faut croire qu'elle a vraiment pas de veine, quitter son pays, tout ce qu'elle connaît, pour une rumeure... Elle connait personne à Clavinia, quelques embaucheurs ici et là mais c'est juste parce qu'elle s'est fait remarquer dans un tournoi de tir à l'ancienne. Elle en a surpris plus d'un avec ses flèches explosives !!

Vous savez quoi ? En fin de compte, elle est juste une pauvre femme en peine d’amour… Pauvre elle. Mais elle fait la dure, et c’est plus que crédible à mon avis. Elle est bien dans son petit monde, elle préfère guérir toute seule sans l’aide de personne, bien trop orgueilleuse la couleuvre. M’enfin,
moi j’ai finit mon histoire.


(Sacàtibi, sacàtabac les enfants ! Cric crac crà ! Par mes parlis parlos parlons, l’histoire que j’ai raconté est aussi vrai que jsuis là dvant vos zyeux ! Kyara Bloodybow, jvous l’ai dépeinte de bas en haut pis de drette à gauche ! Que l’yable vienne me prendre tusuite si j’ai menti ! (Il me fallait faire cette finale à la conteur québécois ^^))

Profession : Mercenaire, mais elle préfère se nommer combattante autonome.

Points de compétence :

Base de tir (arc) +2
Manipulation d'explosif +1
Sens reptiliens +1
Étouffement +1




Au plaisir de vous connaître tous et chacun ! (mwahaha j'ai hâte de me battre avec vous plutôt)


Dernière édition par Kyara Bloodybow le Dim 26 Juin - 12:41, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MJ

avatar

Messages : 190
Date d'inscription : 31/03/2011

MessageSujet: Re: Kyara Bloodybow   Sam 25 Juin - 4:29

Bonsoir, Kyara, sois la bienvenue sur Maynlie. :)

Je trouve le personnage intéressant, mais il reste quelques petits problèmes avec ta fiche. Voyons cela ensemble. Je vais tâcher de procéder dans l'ordre.

Ton personnage a quatre bras : même si on peut imaginer quelques aspects serpents mineurs sur la partie "humaine" de son corps (comme une langue bifide ou des yeux différents, par exemple), on ne devrait normalement pas y trouver d'écailles (c'est la caractéristique des Nagas "impurs"). J'aimerais mieux que tu enlèves les écailles sur la partie supérieure du corps.
A propos des écailles, j'émets une réserve sur la couleur mauve de celles-ci : bon, je ne suis pas spécialiste des serpents, peut-être cette couleur se trouve-t-elle réellement, mais je reste dubitatif. C'est pas un ton très naturel, faut dire...
Sinon, 80 kgs, je dirais que c'est très léger, même si tu ne comptes que la queue dans cette masse.
Tel que tu le présentes, je ne vois pas en quoi avoir du sang sur les mains empêche de faire de la musique.
Les yeux mauves, ça ne me paraît pas courant, sinon...

"Une naga qui n’a peur de rien, sauf d’elle-même" : pourquoi a-t-elle peur d'elle-même ? Et pourquoi n'a-t-elle sinon peur de rien (question certes difficile, mais n'avoir peur de rien est quelque chose d'assez exceptionnel pour être expliqué, je pense).

Globalement, les descriptions du physique et du caractère laissent une petite impression de super-héroïne : peut-être que mon ressenti est inexact, mais sache en tout cas que ce n'est pas ce que nous recherchons, ton personnage est relativement débutant. Soit-dit en passant, je pense qu'un super-héros froid et inexpressif n'est pas non plus ce qu'il y a de plus intéressant à jouer.

Passons à l'histoire, justement. A la limite, pour plus de sûreté, ne parle que de l'île précisément où a vécu Kyara, plutôt que de tout l'archipel : ça laisse plus de liberté, je pense. Et le côté "sang froid" des Nagas fait qu'ils préfèreront un environnement chaud : si on peut le retrouver pour certains coins relativement verdoyant, je ne suis pas sûr que le "marbre froid" soit vraiment à leur goût. Après, ça peut chauffer au soleil, hein : le marbre n'est pas froid de nature.
Sinon, j'ai dû mal à imaginer comment on peut se dire sans vérifier qu'un navire qui vient de s'échouer est abandonné.
La société Naga fait honneur à la pureté du sang et les femelles ont généralement une meilleure prédisposition que les mâles à avoir un sang pur : tout ça pour dire que "elle n’était qu’une femme" n'a rien à voir avec une société Naga. Plus généralement, la partie sur l'armée ne me paraît pas bien prendre en compte les spécificités des Nagas, surtout au niveau technologique.
Quant à la raison pour laquelle Kyara est bannie, j'avoue que je ne suis pas convaincu.

Les compétences, à présent.
Pour les compétences communes, tu as cité des catégories globales, pas les noms directs des compétences. Certes, il est évident que tu commences par le premier palier, mais il est préférable de le noter correctement. Dans ton cas, ce serait plutôt : "Base de tir : 2, Manipulation d'explosifs : 1" (ou quelque chose d'approchant).
En ce qui concerne tes compétences de race, je signale simplement que "Mue" est une compétence du deuxième palier : tu n'y as donc pas encore accès pour le moment.

Si tu as des difficultés avec le système de compétences, n'hésite surtout pas à nous poser tes questions. En outre, j'espère que nous serons bientôt en mesure de remettre en ligne le modèle de fiche de personnage, qui pourra aider à gérer la répartition des points de compétences.


Voilà, je crois que c'est tout ce que j'ai à dire pour le moment. Je me doute que ça peut paraître beaucoup, mais sois consciente que je cherche juste à t'aider à avoir une fiche en accord avec l'univers de Maynlie. Essaie donc de ne pas te décourager pour si peu. En tout cas, pense à prévenir une fois que tu auras terminé de corriger ta fiche. ;)


EDIT : A propos de la couleur, je me permets de rajouter une petite précision, car je crains que tu ne prennes ces remarques pour un impératif.
Au niveau des écailles, comme je l'ai dit, je ne suis pas spécialiste, mais je crois que des serpents bleus existent : dans certains tons, on doit pouvoir se rapprocher. Si tu tiens à ta couleur, on doit pouvoir trouver un terrain d'entente assez facilement. ;)
Quant aux yeux, j'ai seulement dit que c'était rare : si tu insistes, je l'accepterai aussi (enfin, plutôt bleu bleu-violet que vraiment mauve chatoyant, cela dit).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyara Bloodybow

avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 22/06/2011
Localisation : Dans ma têteuh

MessageSujet: Re: Kyara Bloodybow   Dim 26 Juin - 3:35

Boon, j'ai fait les corrections, merci des ptits conseils.... J'ai modéré son aspect froide, son coté superhéroïne aussi, du moins j'ai essayé ^^'' et jai corrigé les points de compétences, j'espere que j'ai tout bon maintenant xD sinon ben j'aurai essayée...

Ouiiii des yeux orange de serpent ca exiiiiiiste !!!!! Nyaaaah, merci Anna ^^ Couleuvre à collier, merci beaucoup. (Jai des yeux orangeuuuh)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MJ

avatar

Messages : 190
Date d'inscription : 31/03/2011

MessageSujet: Re: Kyara Bloodybow   Lun 27 Juin - 0:43

Rebonsoir Kyara,

Bon, tu me donnes du travail car je vois que tu as presque entièrement modifié ta fiche. En mieux certainement. Je reprend du début du coup :)

Pour la description comme tu l’as toi même dit, l’orange pour les yeux n’a rien de gênant et tu as pris exemple sur les serpents coraux pour la couleur de ses écailles, donc en effet je n’ai rien à relever.
Je me permet juste deux petites remarques sur des détails : pour la résistance de ses écailles, il vaut mieux avoir des points dans la compétence « pureté du sang - » pour cela.
Et pour ses tatouages, je n’ai rien contre mais je suis étonné qu’elle en ai autant pour une simple débutante à l’arc.

Sinon, le caractère me semble travaillé et n’est pas exempt de défaut, ça me paraît correct.

Passons à l’histoire.
Alors, ce n’est probablement qu’une formulation malheureuse mais quand tu dis « son enfant sang-mêlé » on se demande à quoi tu fais référence, j’imagine que tu voulais dire « sang impur » ?
Un autre détail c’est que les « singes bicéphales » c’est un peu trop psychédélique, je pense que tu as compris que si Maynlie est un monde fantastique on essaye au maximum qu’il soit crédible et se rapproche de la réalité avec des exceptions plutôt que le contraire. Si tu peux juste modifier ce détail. (Les libellules énormes par contre y a aucun soucis, ça a existé, le monde réel est tout de même fantastique.)
Sinon c’est tout pour les détails sur le début de l’histoire, le reste est très bon.

Maintenant des choses plus importante sur la fin de l’histoire :
- Les humanoïdes sont particulièrement traditionalistes et ont beaucoup de mal à s’adapter aux choses un peu trop nouvelles contrairement aux humains. Les explosifs et les fusils en font parti. S’il est possible que quelques fusils fassent leur entré chez les nagas, je les vois mal les adopter aussi facilement que tu le décrit au sein de leur armée. Quand à aller inventer des flèches explosives révolutionnaires, ça me paraît beaucoup d’ingénierie et de connaissance des explosifs pour des nagas pour être crédible (sans compter qu’ils ne sont justement pas trop enthousiastes pour les choses révolutionnaires).
- Ensuite attention, vraiment attention à tes compétences. Comprend bien qu’avec un seul point dans une compétence tu es une parfaite débutante dans le domaine concerné. Avec 2 points tu t’en sors mieux mais c’est très loin d’être maitrisé. De plus, pour les explosifs, la première branche des explosifs ne permet que de savoir faire exploser ceux-ci correctement (car ce n’est pas aussi simple que de juste les allumer et courir, à moins qu’on ne tienne à jouer sa vie à chaque fois). C’est à dire qu’avec juste 1 point en manipulation des explosifs, Kyara est juste débutante dans la manipulation des explosifs et ne peut absolument pas inventer un truc aussi complexe que des têtes de flèche qui explosent à l’impact.
- Le dernier point c’est que ta personnage ne peut pas être déjà installé à Clavinia car on te demande de jouer ton arrivée. La raison à ceci est simplement d’éviter les illogismes tels que le fait que tu es sensé connaître plein de monde sans avoir jamais joué avec eux.

Pour résoudre ces problèmes à la fin de ta fiche tous en même temps je te propose la solution suivante :

- Kyara entre dans l’armée, s’y fait comme ami Ptit-vert et apprend à manier l’arc.
- Ptit-vert au cours d’une mission de reconnaissance ou ce que tu veux (mais si possible pas pour une question de prototype révolutionnaire) entend parler d’un « homme qui a vécu sur une île de naga et connu une jeune naga », sur une île quelconque peuplée d’humain qui n’est pas Clavinia.
- Aussitôt Kyara quitte l’armée et se lance à la recherche de son bien-aimé mais ne trouve rien et finit par se faire mercenaire.
- C’est en tant que mercenaire qu’elle rencontre un artificier talentueux et se passionne pour les explosions. L’artificier et elle développent ses flèches explosives comme tu l’a décrit (il invente les améliorations et Kyara les teste).
- Enfin, pour une raison quelconque elle se rend à Clavinia (rumeur sur son bien aimé, hasard du boulot de mercenaire, comme tu veux).
- Elle vient tout juste d’arriver à Clavinia et ainsi commence l’aventure.


Si tu mets les choses dans cette ordre là, ça devrait aller et cela te permettra de ne pas avoir à repenser complètement la fin de ta fiche.

Dernier point : Kyara ne peut pas fabriquer elle même ses propres flèches (et devra faire attention en les utilisant, car sa compétence en explosifs est très faible), ce qui signifie que tu as droit à un nombre de flèche limitées.
En tant que MJ je me propose de t’en laisser 8.
Tu pourras en faire refaire en trouvant un joueur artificier ou en payant (cher ;) ) un PnJ artificier pour t’en faire refaire. Alors utilise les à bon escient.

Voilà, bon courage, une fois que tu auras corrigé ça, je devrait pouvoir te valider ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Kyara Bloodybow   

Revenir en haut Aller en bas
 
Kyara Bloodybow
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maynlie :: Administration :: Registre-
Sauter vers: